retour à www.i-pornic.com
 
 
Parc éolien : appel à financement participatif



L'éolien dans le Pays de Retz

Pour vous faire une idée plus précise sur le développement du parc éolien dans le Pays de Retz cette page d'informations compile depuis 2008, l'actualité et les sites internet évoquant les parcs déjà installés et les projets d'implantations dans le Pays de Retz (Chauvé, St Michel Chef- chef, Frossay, St Hilaire de Chaléons, Bourgneuf en Retz, Ste Pazanne, La Limouzinière, La Marne, Touvois, ...). Mais aussi le projet d'éolien off-shore au large de nos côtes.

N'hésitez pas à participer vous-même au débat en proposant vos commentaires sur ce dossier.




Dans l'actualité récente, la revue du web éolien local :


09/10/2015 - Épargnez dans les éoliennes !

source : Le Courrier du Pays de Retz

    Gagner de l'argent grâce aux éoliennes de Saint-Michel Chef Chef. C'est désormais possible.



    Depuis le 1er octobre et durant deux mois, la société Valorem et la plateforme participative Lendospère ont lancé une campagne de prêt citoyen pour « refinancer » les cinq éoliennes de Saint-Michel Chef Chef. Refinancer, cela signifie que les citoyens se substituent aux banques et apportent des fonds qui servent à « financer d’autres projets comme des parcs éoliens mais aussi des centrales photovoltaïques… et développer les énergies renouvelables », explique Thierry Haas, responsable de l’agence nantaise de Valorem

    L’appel à financement s’adresse à tout le monde mais vise précisément les habitants du Pays de Retz (cantons de Pornic, Saint-Brevin, Machecoul, Grand Lieu), qui bénéficient d’un taux d’intérêt bonifié de 7 %, contre 5 % pour les autres.

    voir l'article complet sur Le Courrier du Pays de Retzici





26/09/2015 - Parc éolien de Saint-Michel-Chef-Chef. Appel à financement participatif

source : Ouest-France

    Les citoyens du Pays de Retz et d’ailleurs sont appelés à investir dans le parc éolien de Saint-Michel-Chef-Chef. Le but : contribuer au développement du renouvelable.



    Le 1er octobre et durant 2 mois, la société Valorem lance une campagne de prêt citoyen pour « refinancer » ces cinq éoliennes. En clair, les citoyens se substituent aux banques et apportent des fonds qui servent à « financer d’autres projets et développer les énergies renouvelables », explique Thierry Haas, responsable de l’agence nantaise de Valorem.
    L’appel à financement s’adresse à tout le monde mais vise précisément les habitants du Pays de Retz, qui bénéficient d’un taux d’intérêt de 7 % - contre 5 % pour les autres -. L’idée, c’est de permettre aux habitants du territoire de bénéficier des retombées économiques des éoliennes. Tous les ans, les participants recevront une partie du capital investi et les intérêts.

    voir l'article complet sur Ouest France ici





16/05/2015 - Éolien en mer. Un débat public à Pornic

source : Site internet de la Ville de Pornic

    Entre les mois de mai et d’août, le projet de parc éolien en mer des Iles d’Yeu et Noirmoutier sera soumis au débat public..

    Une quinzaine d’événements (réunions publiques, ateliers participatifs, débats mobiles etc…) sont prévus durant cette période, dont la réunion du vendredi 29 mai à Pornic, à l'Espace Val Saint-Martin.Le public pourra poser ses questions sur le projet. La commission particulière chargée d’organiser le débat public veillera à ce que chaque question obtienne une réponse.Les documents de présentation du projet et du déroulement du débat sont d'ores et déjà disponibles sur le site internet http://eolienmer-pyn.debatpublic.fr/ Le site hébergera également un forum sur lequel les internautes pourront donner leur avis et en débattre.

    Débat public de mai à août 2015. Réunion publique à Pornic, vendredi 29 mai (19h30) à l'Espace Val Saint-Martin




16/05/2015 - Éolien en mer. Un débat public pendant trois mois ?

source : Ouest France Entreprise

    Jusqu'au 7 août, la commission nationale du débat public invite tout le monde à s'exprimer sur le projet d'éolien en mer entre Noirmoutier et l'Île d'Yeu. Réunions publiques et ateliers sont annoncés.

    Pendant trois mois, citoyens, élus ou associations auront la liberté de s'exprimer sur le projet du maître d'ouvrage « Éoliennes en mer îles d'Yeu et de Noirmoutier » (GDF Suez, EDP Renewables et Neoen marine). « Il y a une forte attente des citoyens, qui ont l'impression de ne pas être entendus sur ces grands projets. Le but est que chacun ait la parole. À la fin, il peut y avoir des personnes qui seront contre, mais il faut qu'elles aient été écoutées et entendues pour que les décisions soient perçues comme légitimes », assure Christian Leyrit, président de la CNDP.



    voir l'article complet sur Ouest France Entreprises ici


    Quand a lieu le débat public ?
    Officiellement, il est ouvert depuis samedi 2 mai. Le véritable coup d'envoi a toutefois eu lieu mardi, au centre culturel des Salorges à Noirmoutier-en-l'Île, avec la tenue de la réunion publique d'ouverture. Le travail de la Commission nationale du débat public (CNDP), chargé de son bon déroulement, durera jusqu'au vendredi 7 août, deux jours après la réunion de clôture à Saint-Hilaire-de-Riez. Ce débat public se déroulera sur le littoral, de Pornic aux Sables-d'Olonne, en passant par les îles de Noirmoutier et d'Yeu.
    Pourquoi ce débat ?
    Pendant trois mois, citoyens, élus ou associations auront la liberté de s'exprimer sur le projet du maître d'ouvrage « Éoliennes en mer îles d'Yeu et de Noirmoutier » (GDF Suez, EDP Renewables et Neoen marine). « Il y a une forte attente des citoyens, qui ont l'impression de ne pas être entendus sur ces grands projets. Le but est que chacun ait la parole. À la fin, il peut y avoir des personnes qui seront contre, mais il faut qu'elles aient été écoutées et entendues pour que les décisions soient perçues comme légitimes », assure Christian Leyrit, président de la CNDP.
    Quelle forme va-t-il prendre ?
    C'est la commission particulière du débat public (CPDP), présidée par Jacques Roudier et constituée de cinq membres, qui gérera l'organisation du débat. Huit réunions publiques et des ateliers thématiques, uniquement sur inscription, sont annoncés. Les membres iront aussi à la rencontre du public.
    La consultation des documents et la possibilité de réagir sont aussi permises sur le site. « La commission s'engage à répondre aux questions dans les quinze jours », garantit Christian Leyrit. Au cours du débat, sur internet ou par courrier, chaque citoyen pourra y aller de sa contribution. Pour les « personnes morales », ça se passera sur des cahiers d'acteurs « mis à disposition lors des réunions publiques et diffusés sur internet », précise Jacques Roudier.
    Quelles thématiques seront abordées ?
    L'ensemble du débat s'articulera autour de thématiques, ciblées par la CPDP : caractéristiques du projet (opportunité, économie), vie du projet (de l'étude au démantèlement), impact sur les milieux naturels et le paysage, impact sur les activités économiques, sécurité maritime et aérienne, raccordement au réseau électrique (fait par RTE). « Nous espérons que d'autres questions émergeront pendant la période du débat », précise Jacques Roudier. Toutes les questions et interventions seront retranscrites.
    Quel impact sur le projet final ?
    À la fin du débat public, aucun avis sur le projet du maître d'ouvrage n'est donné. La commission remettra un rapport sur les différentes questions et débats. Le maître d'ouvrage a trois mois pour se positionner. Il n'est en rien obligé de prendre en compte les conclusions du débat. « Il est important que le maître d'oeuvre montre qu'il a entendu ce qui a été dit. C'est primordial si on veut que le citoyen reprenne confiance dans ces projets », estime Christian Leyrit.
    Renseignements : eolienmer-pyn@debatpublic.fr ; http://eolienmer-pyn.debatpublic.fr ; permanence au 297, esplanade de la Mer à Saint-Hilaire-de-Riez, ou au 02 51 58 59 00.
    Les rendez-vous pour le débat public
    19 mai, aux Sables-d'Olonne, salle Audubon, de 15 h à 18 h, atelier participatif sur le tourisme et nautisme ; 29 mai, à Pornic, salle du Val-Saint-Martin, de 19 h à 22 h 30, réunion publique ;
    9 juin, à Saint-Jean-de-Monts, à Odysséa, de 15 h à 18 h atelier participatif et de 19 h à 22 h 30 réunion publique sur le raccordement au réseau public de transport d'électricité ; 24 juin, à Beauvoir-sur-Mer, salle polyvalente, de 15 h à 18 h, atelier participatif et de 19 h à 22 h 30, réunion publique sur l'impact sur l'environnement.
    3 et 4 juillet, à Notre-Dame-de-Monts, de 13 h à 18 h, rencontre sur le festival A tous vents ; 7 juillet, à l'Herbaudière, 15 h à 19 h, rencontre sur la course des ports vendéens ; 8 juillet, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, de 9 h 30 à 13 h, rencontre sur le marché ; 9 juillet, à Noirmoutier-en-l'Île, salle Hubert-Poignant, de 15 h à 18 h atelier participatif et de 19 h à 22 h 30, réunion publique sur l'économie locale et régionale ; 21 juillet, à l'Île d'Yeu, Le Chapiteau, de 19 h 30 à 22 h 30, réunion publique ; 29 juillet, à La Barre-de-Monts, espace Terre de sel, de 19 h 30 à 22 h 30, réunion publique sur l'impact du projet sur la pêche et la sécurité maritime.
    5 août, à Saint-Hilaire-de-Riez, salle de la Baritaudière, de 19 h 30 à 22 h 30, réunion publique de clôture.
    Inscription pour les ateliers participatifs : eolienmer-pyn@debatpublic.fr. Renseignements : http://eolienmer-pyn.debatpublic.fr





11/11/2014 - Eoliennes dans le Pays de Retz : où en est-on ?

source : Le Courrier du Pays de Retz

Pas moins de 33 éoliennes sont en service dans le Pays de Retz. Et ce n'est pas fini. Etat des lieux.



voir l'article complet sur Le Courrier du Pays de Retz ici


1. Inaugurée en 2012, en présence du ministre de l’époque Éric Besson, l’Haliade 150, l’éolienne du Carnet, à Frossay, est l’une des plus grandes et puissantes du monde avec ses 175m de haut, pales comprises et ses 6 MW. Construit par Alstom, ce prototype réalise des tests pour l’éolien en mer.
2. Le parc éolien de Saint-Michel Chef Chef, avec ceux de La Marne et de La Limouzinière, a été le premier à être mis en service dans le Pays de Retz. C’était au printemps 2010. Ces premières réalisations ont été menées par la société Valorem. Le site de St-Michel Chef Chef, situé en bordure de la départementale 78 en direction de Saint-Père en Retz, compte cinq éoliennes d’une hauteur de 127 mètres. Sa production d’électricité annuelle est de 29.500 MWh, “soit la consommation par an de 13.000 foyers (hors chauffage)”, indique Valorem.
3. Initié en 2002, c’était le projet le plus ancien dans le Pays de Retz. Mais le parc de Chauvé, situé au lieu-dit Les Millaux, sur la même ligne de crête que celui de St-Michel, n’a pu être mis en service qu’en décembre 2012, après une bataille juridique gagnée contre l’association de Protection de l’environnement du Pays de Retz (PEPR). Le site est composé de six aérogénérateurs de 121 mètres de haut et d’une puissance de 2 MW chacun.
4. Pas moins de trois parcs d’éoliennes sont dans les cartons depuis plusieurs années sur Saint-Hilaire de Chaléons. Celui à proximité des villages de La Milsandrie, La Tartouzerie et de La Davière des Landes (six éoliennes de deux mégawatts chacune) est désormais sur la bonne voie depuis que le tribunal administratif de Nantes a rejeté en janvier le recours qui avait été déposé par six riverains, appuyé par la PEPR. Le chantier est actuellement en phase préparatoire mais il ne pourra pas commencer avant août 2015, les travaux étant interdits entre mi-février et mi-juillet, période de reproduction des oiseaux. La mise en service du site est annoncée pour janvier 2016.
5. et 6. Les deux autres projets sur Saint-Hilaire de Chaléons font l’objet d’un contentieux qui sera tranché par le tribunal administratif de Nantes. L’un est porté par la Compagnie du Vent (groupe GDF-Suez) et se trouve à environ 1 km du bourg, près des villages des Morandinières, de La Thibaudière et de La Mulonnière. L’autre, piloté par la société Valorem, se situe au sud du village de La Carouère, direction Saint-Cyr en Retz. Dans les deux cas, ce sont des parcs de trois éoliennes d’une puissance total de 6 MW.
7. Après là aussi un long cheminement parsemé d’embûches, le parc de Sainte-Pazanne, situé au sud de la commune, à proximité de Fresnay, semble enfin touché au but. Les travaux devraient démarrer en décembre prochain pour une livraison au deuxième semestre 2015. Le site abritera six éoliennes de 2 MW chacune.
8. Après deux recours rejetés par le tribunal administratif de Nantes, le parc de Bourgneuf (six éoliennes de 2MW chacune) est enfin réalisé et en service. Il a même reçu la visite du président de l’Assemblée nationale en personne voici quelques semaines.
9. et 11. La Limouzinière compte deux parcs de trois éoliennes chacun. Ils ont été inaugurés en 2010. L’un est géré par Valorem, l’autre par la Compagnie du Vent. La production annuelle totale de ce dernier est “de l’ordre de 17 millions de kilowattheures. Elle correspond à la consommation électrique d’environ 7.000 personnes, soit un peu plus du triple de la population de La Limouzinière”, indique La Compagnie du Vent. L’investissement a été de 8,5 millions d’euros.
10. Le parc de La Marne, composé de cinq aérogénérateurs de 2 MW chacun, a fait l’objet d’une étude d’impact commune avec ceux de La Limouzinière. A l’instar de celui de Saint-Michel Chef Chef, ils n’ont fait l’objet d’aucune contestation devant le tribunal administratif de Nantes.
12. Ce projet de huit éoliennes, situé à cheval sur les communes de Corcoué et Touvois, est pour l’instant bloqué, en raison d’un radar militaire. Selon l’Armée de l’air, la position des éoliennes pourrait perturber le champ de ce radar. “Nous sommes dans l’attente d’une modification du règlement de la part du ministère de la Défense”, indique Claude Naud, président de la communauté de communes de Loire-Atlantique Méridionale.
13. A Touvois, sur le site de Fréligné, la construction du parc de quatre éoliennes vient de s’achever. Sa mise en service est imminente.
D’autres sites éoliens pourraient voir le jour. Ainsi la commune de Rouans a lancé un appel à projets. Une dizaine de candidats ont postulé. Deux sont encore en course.




23/09/2014 - Claude BARTOLONE en visite sur le parc éolien de Bourgneuf-en-Retz

source : www.parc-eolien-de-bourgneuf-en-retz.fr

    A l’initiative de Monique RABIN, député du Pays de Retz, VALOREM a accueilli ce lundi 22 septembre le Président de l’Assemblée Nationale sur son parc éolien de Bourgneuf-en-Retz.



    Claude BARTOLONE en compagnie de Jean-Yves GRANDIDIER, président de VALOREM (à gauche) et Emmanuel DA MOT




26/08/2013 - les éoliennes arrivent à Bourgneuf en Retz

source : www.parc-eolien-de-bourgneuf-en-retz.fr

    A partir du lundi 26 août 2013, REpower, le fabricant des éoliennes va faire livrer les premiers éléments par la société de transport AltéAd. Les pales et les nacelles seront transportées depuis le port de Montoir de Bretagne puis stockées à proximité des plateformes de levage de chaque éolienne.

    Pendant les 3 premières semaines de septembre, ce sont les tronçons de mât qui arriveront du Creusot.

    Les éoliennes seront ensuite assemblées une à une grâce aux grues de la société PEINEMANN.

    Le raccordement au réseau électrique suivra, puis les tests, pour une mise en service avant la fin de l’année.

    Nous vous tiendrons informés régulièrement avec des photos de ces différentes étapes. Nous vous rappelons que ce chantier est interdit au public.

      

    voir l'article complet ici




16/02/2014 - Des centaines d'éoliennes au large de Pornic

source : http://www.actunautique.com



    C'est ce qui pourrait résulter à terme de la cartogaphie favorable à l'implantation d'éoliennes offshore, dévoilée par l'association France Energie Eolienne.

    France Energie Eolienne, l'association de lobbying de la filière éolienne française, travaille, dans le cadre de sa mission, à établir des cartes d'implantatons possibles d'éoliennes en mer, soumises à la DGEC, la Direction générale de l’énergie et du climat.

    Cette mission "d’identification des zones propices au développement de l’éolien offshore posé et flottant pour la France métropolitaine" concernait tout dernièrement la région Pays de la Loire puisqu'après avoir dressé une telle carte, un colloque était organisé le 12 février à Nantes, afin de présenter les grandes zones potentielles de développement offshore au large de la Vendée et de la Loire Atlantique.

    Le travail de zonage, tel que proposé sur la carte FEE des Pays de la Loire, définit des zones potentielles larges et non des zones de projets.

    Ces zones pré-identifiées seront soumises à une consultation des régions et de l’Etat, et à une concertation avec les autres usagers de la mer. Le zonage sera ensuite affiné à partir de nombreuses données dont le vent, les sols et sous-sol, ou des éléments concernant le raccordement au réseau des futurs projets éoliens offshore.

    Outre les deux zones déjà soumises à appel d’offres pour l’éolien posé, la première face à Saint-Naziare et Pornic, et la seconde entre Yeu et Noirmoutier, la FEE propose deux zones supplémentaires : l'une composée d'éoliennes posées, entre l’île d’Yeu à l’île de Ré, et l'autre beaucoup plus vaste , plus au large, composée d'éoliennes flottantes, barrant toute la côte vendéenne.

    Une cartographie qui pourrait déboucher sur l'installation possible de centaines d'éoliennes offshore, face à Pornic, Les Sables d'Olonne et l'le de Ré, l'Ile d'Yeux étant quant à elle déjà cernée par les projets...




03/06/2013 - le projet du parc éolien en mer soutenu par l'ensemble des élus de Saint-Brévin-les-Pins

source : Ouest France

    Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire prévoit 80 éoliennes de 6 mégawatts de puissance chacune. Implantées en face des communes du Croisic, de Batz-sur-Mer et du Pouliguen, sur une surface de 78 km² ( à l'écart des zones de pêche les plus pratiqués), ces dernières seront disposées à environ 1 km les unes des autres. Elles seront raccordées par des câbles électriques sous-marins enfouis à un poste électrique en mer, lui-même raccordé au réseau électrique public terrestre. Ce parc produira plus de 1 735 gigawattheures par an, ce qui équivaudra à la consommation électrique de 720 000 personnes. L'investissement de ce projet est estimé à 2 milliards d'euros.

    L'ensemble des élus municipaux de Saint-Brevin ont exprimé leur soutien à ce projet.




19/03/2013 - Saint-Nazaire : Lancement du débat public pour le parc éolien en mer

source : Presse Océan



    A partir du 20 mars et jusqu’au 20 juillet, les habitants sont invités à s’exprimer sur le projet de parc éolien en mer.

    L’appel d’offres avait été remporté par EDF-Energies Nouvelles pour implanter 80 éoliennes de 100 mètres de haut, sur une zone à 12 kilomètres des côtes entre Le Pouliguen et Le Croisic.

    La démarche organisée par la Commission particulière du débat public prévoit dix réunions publiques, des rencontres sur le terrain et la mise en ligne d’un site internet (www. debatpublic-eolienenmer-saint-nazaire.org). Un compte rendu sera rédigé à l’issue de ce débat et transmis au maître d'ouvrage.

    La première réunion se déroulera à Saint-Nazaire le 28 mars à Agora 1901, et ensuite à la Chapelle-Launay (9 avril), Le Croisic (19 avril), Saint-Brevin (3 mai), Guérande (17 mai), Nantes (4 juin), La Turballe (11 juin), Le Pouliguen (3 juillet), La Baule (10 juillet), Saint-Nazaire en clôture (16 juillet). Toutes les réunions ont lieu à 19h30.

    www.debatpublic-eolienmer-saint-nazaire.org




26/12/2012 - Site du Carnet : dernière phase de tests pour l'éolienne géante

source : Le Courrier du Pays de Retz



    L’éolienne géante d’Alstom, l’Haliade 150, achève sa batterie de tests sur le site du Carnet. Sorti des ateliers de Penhoët à Saint-Nazaire en mars dernier, le prototype, d’une puissance de 6 MW, est mis à l’épreuve pour obtenir la certification. Il reste désormais deux critères à mesurer dans les mois à venir : la performance et la qualité de puissance.

    L’Haliade 150 a permis au consortium, mené par EDF-EN dont Alstom est le fournisseur exclusif, de remporter trois des quatre projets émanant du premier appel d’offres du gouvernement (un deuxième est attendu d’ici la fin de l’année et concerne le site entre les îles d’Yeu et Noirmoutier). Le groupe installera un total 240 éoliennes dont 80 au large du Croisic, sur le banc de Guérande.

    “Nous sommes satisfaits des premiers tests”, affirme Frédérick Hendrick d’Alstom. Une seconde turbine sera immergée au premier semestre 2013 (elle devait l’être cet automne) en Belgique, à 45 km au large d’Ostende. “Elle va permettre de tester des opérations et des procédures de maintenance spécifiques dans les conditions maritimes, afin de compléter l’analyse des performances techniques”, ajoute Alstom qui compte bien garnir son carnet de commandes au-delà des côtes françaises grâce à l’émergence de projets en Europe du Nord.

    Deux usines construites en 2013

    Le processus s’accélère donc pour pouvoir poser les premières éoliennes, en France, en 2016. Le permis de construire des deux usines (l’une pour les nacelles, l’autre pour les générateurs, au total 500 emplois) sur la zone portuaire de Montoir, ont été déposés en septembre. 14 hectares, près des postes rouliers, ont été mis à disposition par le port. La construction des deux sites, qui fabriqueront chacun une centaine d’unités par an, doit débuter au premier trimestre 2013. La production démarrera en 2014, destinée à des contrats à l’export. La Turballe a été choisi comme port de maintenance et le port Nantes-Saint-Nazaire est en lice pour accueillir l’aire de préassemblage des éoliennes. Pour l’ensemble de la filière éolienne offshore, Alstom escompte la création de 7.500 emplois dont 2.500 sur le bassin nazairien, directs et indirects.

    Cathy Ryo - Le Courrier du Pays de Retz




18/12/2012 - Avec six éoliennes, Chauvé veut changer d'ère

source : Le Courrier du Pays de Retz





    C'était la première commune à obtenir un permis de construire, en 2006.
    À Chauvé, six éoliennes sont en train d'être installées.


    Nous sommes à la Pauvredrie, sur la commune de Chauvé, ce mardi 4 décembre. Derrière les haies, trois éoliennes se dressent fièrement sur la ligne de crête du Pays de Retz. La même qui accueille déjà les cinq machines de Saint-Michel Chef Chef. À Chauvé, le chantier est arrêté. Ironie du sort, on ne peut monter la quatrième éolienne pour cause de… grand vent.

    Il y en aura six en tout. Six machines qui devraient tourner dès janvier, “en tout cas, on l’espère”, soupire Céline Cazes, de Manor Énergies, propriétaire du parc. “On a un mois de retard sur le planning”. Plus encore. Jusque-là, le parcours du dossier reste un peu chaotique. En 2006, “Chauvé était en effet la première commune du Pays de Retz à obtenir un permis de construire”, rappelle le maire, Pierre-Marie Mercière. Mais un recours déposé par l’association de protection de l’environnement du Pays de Retz a contrecarré le planning annoncé.


    Produit local

    Le recours débouté (il y a trois ans), Valorem a pu mettre en branle le chantier et installer enfin la première éolienne (il y a trois semaines). Parlons chiffres : six machines, avec un mât haut de 80m et des pales longues de 40m chacune, pour une puissance de 2,05MW.

    Elles produiront chaque année l’équivalent de la consommation de 15.000 personnes, sans le chauffage. “L’électricité produite par les éoliennes partira sur le poste de Saint-Père et sera redistribuée localement”, précise Matthieu Blandin, chef de projet chez Valorem.


    Être volontaires

    Parlons sous : le parc rapportera à la commune entre 60.000 et 80.000€ par an. “Ce n’est pas pour cela qu’on l’a fait, nuance d’emblée le maire chauvéen. Nous souhaitons être volontaires pour des actions dans le développement durable”. Et Pierre-Marie Mercière de citer la pose, un temps envisagée, de panneaux photovoltaïques sur l’église de la commune. Un projet abandonné “suite au moratoire imposé par le gouvernement précédent”.


    Démystifier l’éolienne

    Ce jour-là, Manor et Valorem emmènent élus et riverains sur le chantier du parc éolien. Les gigantesques pales sont posées au sol, tandis que Matthieu Blandin invite à visiter la nacelle avant qu’elle ne soit posée à 80m de hauteur. Le tout permet de démystifier l’éolienne, de plus en plus courante dans le paysage du Pays de Retz.

    Et de répondre aux questions telles que “pourquoi voit-on que les éoliennes ne tournent pas quand il y a beaucoup de vent ?” Réponse de Matthieu Blandin : “c’est souvent préventif. La réparation d’une éolienne coûte cher, car il nous faut alors une grue, dont il n’existe que quelques exemplaires en Europe. C’est pourquoi nous préférons arrêter à 80km/h”. On a encore beaucoup de choses à apprendre.



    Coralie Durand - Le Courrier du Pays de Retz





17/09/2012 - Bourgneuf-en-Retz accueillera deux parcs éoliens dès juillet 2013

source : www.entreprises.ouest-france.fr


    Bourgneuf-en-Retz accueillera deux petits parcs éoliens à partir de juillet 2013. Le projet est bouclé. Premiers terrassements prévus dans un mois.







    Le projet



    La commune de Bourgneuf-en-Retz verra s'ériger six éoliennes d'ici un an. Réparties en deux groupes de trois, elles seront hautes de 80 m, plus 46 m de pâles, soit 126 m en tout, un peu moins que la tour de Bretagne à Nantes. Le premier groupe sera situé entre l'axe Bourgneuf - Arthon (RD 5) et l'axe Bourgneuf - Sainte-Pazanne (RD 758) ; le second entre ce même axe Bourgneuf - Sainte-Pazanne (RD 758) et Saint-Hilaire-de-Chaléons - Saint-Cyr-en Retz (RD80).



    Lancé en 2002



    Le projet a été lancé il y a une dizaine d'années déjà. Un parc de 9 éoliennes était alors prévu mais le projet a été retoqué en raison du projet de déviation nord de Bourgneuf, déviation qui n'a toujours pas vu le jour. Le permis de construire a finalement été déposé en 2008. Deux recours, finalement rejetés, ont retardé le démarrage des travaux : le premier pour une raison d'affichage, le second pour des risques de nuisances.



    Une tradition éolienne



    Ces immenses moulins à vent modernes seront un clin d'oeil au passé éolien de Bourgneuf. Car ici, le vent est fidèle et régulier ! « La commune a toujours accueilli beaucoup de moulins, se souvient son maire Robert Blanchard. Il en reste d'ailleurs un dont le fût est toujours debout. Au total, il en existait une douzaine dont le dernier s'est arrêté en 1952. »



    Opposants discrets



    Le projet bénéficie plutôt de vents portants depuis son lancement et la majorité des habitants est favorable au projet. Lors de l'enquête publique, sur 3 500 habitants, une quinzaine de personnes seulement a fait des observations, « Et surtout des habitants extérieurs à la commune », fait remarquer Robert Blanchard.



    12 millions de watts produits



    Les six éoliennes auront une puissance de 2 mégawatts chacune soit 12 millions de watts en tout. Chaque rotor tourne environ 80 % du temps mais pas toujours à pleine puissance. La production équivaut « à la consommation annuelle de 13 000 foyers (hors chauffage) et permet d'éviter l'émission de 8 500 tonnes de CO2 par an », explique Mathieu Quesnel, ingénieur chez Valorem.



    Calendrier



    L'ouverture du chantier doit avoir lieu mi-octobre pour des travaux de terrassement qui dureront jusqu'en février au plus tard. « C'est-à-dire avant la période de nidification des oiseaux », précise Mathieu Quesnel. Les mâts devraient ensuite être levés en mai pour de premiers tests fin juillet 2013.



    Emprise au sol



    Les propriétaires des terrains recevront un loyer forfaitaire lié à la puissance de l'éolienne. Après travaux, l'emprise au sol sera de 800 m2 protégés autour de chaque mât. Ailleurs, les agriculteurs pourront poursuivre une activité agricole normale.



    Dans le Pays de Retz



    Après La Marne, la Limouzinière ou Saint-Michel-Chef-Chef au nord, c'est le sixième projet d'implantation d'éoliennes qui voit le jour dans le Pays de Retz. Il faut aussi ajouter l'éolienne offshore mais installée à terre, au Carnet, pour une période de test.





06/04/2012 - Vent de panique pour l’éolien français - source : www.batiactu.com


    Tout comme la filière photovoltaïque, la filière éolienne française est elle aussi menacée. Selon le SER, plus d’un millier d’emplois seraient directement en jeu faute de décision du Conseil d’Etat quant au maintien ou non des tarifs de rachat. Les industriels lancent un cri d’alarme.



    Le secteur des énergies renouvelables, malgré les engagements pris lors du Grenelle de l’Environnement, va mal. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) estime qu’aujourd’hui, plus d’un millier d’emplois seraient menacés dans la filière éolienne française. En cause, l’absence de décision du Conseil d’Etat sur le maintien du tarif d’achat. Le 12 mars 2012, le rapporteur public avait demandé l’annulation de l’arrêté de 2008 qui fixait ce tarif pour l’électricité d’origine éolienne après le recours collectif déposé par 800 associations d’opposants aux moulins à vent modernes (collectif « Vent de colère »). Un arbitrage devait être rendu dans les semaines suivantes mais, le 17 avril, le Conseil d’Etat a annoncé un report sine die de la date de délibération.



    Au SER, on s’inquiète : « Cela peut vouloir dire quelques semaines. Ou quelques mois. Et cela ne donne aucune indication sur le sens de la décision. Mais déjà maintenant, les emplois industriels et de chantier sont bloqués ou menacés à très court terme », explique Jean-Louis Bal, président du syndicat. La filière se dégraderait rapidement : Ceole, un fabricant de mâts d’éoliennes, ou Vergniet, un turbinier français spécialiste des éoliennes anticycloniques, rencontreraient ainsi de profondes difficultés. L’Allemand Enercon, installé à Compiègne (Oise), qui construit des mâts en béton, supprimerait déjà 200 emplois. « L’usine servira d’entrepôt aux mâts déjà fabriqués », déplore Jean-Michel Bal.



    Relancer une dynamique pour ne plus détruire mais créer des emplois


    Selon le syndicat, qui a réalisé une rapide enquête auprès d’une quarantaine d’entreprises (représentant 2.000 emplois), de nombreux emplois seraient menacés. Sans même attendre la décision du Conseil d’Etat, les organismes bancaires auraient en effet déjà arrêté de financer les projets. La filière éolienne génère environ 10.000 emplois, directs et indirects, selon les chiffres de l’Ademe. La puissance installée en France, 6.500 MW, reste assez éloignée de l’objectif fixé par le Grenelle : 19.000 MW d’éoliennes terrestres et 6.000 MW d’éoliennes offshore en 2020.



    Le SER appelle à la clarification de l’horizon pour l’éolien terrestre français et au renforcement de l’ambition pour l’éolien maritime. Le syndicat ambitionne pour le pays de passer la part de cette énergie de 2,5 % à 25 % d’ici à 2030, ce qui implique l’installation de 34.000 MW de puissance supplémentaire d’éolienne terrestre et une augmentation des objectifs offshore à 15.000 MW. Selon l’organisme professionnel, la dynamique permettrait de créer presque 60.000 emplois d’ici à 2020 et d’atteindre les 100.000 postes dans la filière en 2030.







20/03/2012 - vidéo en accéléré de l'installation de l'éolienne au Carnet à Saint Viaud- source : alstom.fr


    Haliade 150-6MW : première éolienne en mer de nouvelle génération



    Alstom a inauguré la plus grande éolienne offshore au monde, sur le site du Carnet en Loire-Atlantique le 19 mars.



    D'une puissance de 6 MW, l'éolienne Haliade 150 a été développée pour répondre à l'appel d'offres lancé par le gouvernement français en juillet 2011 et visant à installer 3 GW d'éolien offshore en France d'ici 2015.



    En vue de sa certification, la première Haliade 150 fera l'objet d'une série de tests à terre pendant un an sur le site du Carnet, avant la mise en mer d'une seconde machine au large des côtes belges à l'automne 2012. La fabrication des préséries est prévue en 2013 pour une production en série dès 2014.














20/03/2012 - inauguration de l'éolienne offshore du carnet - source : France 3 Estuaire


    Alstom (Paris:ALO) a inauguré la plus grande éolienne offshore au monde, sur le site du Carnet en Loire-Atlantique le 19 mars. La cérémonie s'est déroulée en présence d'Eric Besson, Ministre chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique, et de Patrick Kron, Président Directeur Général d'Alstom.




    D'une puissance de 6 MW, l'éolienne Haliade 150 a été développée pour répondre à l'appel d'offres lancé par le gouvernement français en juillet 2011 et visant à installer 3 GW d'éolien offshore en France d'ici 2015. En vue de sa certification, la première Haliade 150 fera l'objet d'une série de tests à terre pendant un an sur le site du Carnet, avant la mise en mer d'une seconde machine au large des côtes belges à l'automne 2012. La fabrication des préséries est prévue en 2013 pour une production en série dès 2014.




    Le site du Carnet situé à proximité de Saint-Nazaire en bord d'estuaire a été choisi pour ses caractéristiques géologiques très proches de l'environnement sous-marin dans lequel seront installées les éoliennes. Sur des piliers enfoncés à plus de 30 m de profondeur a été installée la sous-structure de 25 m (le jacket) sur laquelle a été progressivement monté le mât d'une hauteur de 75 m. Au total, la nacelle domine à plus de 100 m du sol. L'éolienne et sa structure de support cumulent un poids total de 1 500 tonnes.




    Alstom est le fournisseur exclusif du consortium mené par EDF Energies nouvelles qui regroupe Dong Energy, énergéticien danois leader mondial de l'éolien offshore, ainsi que des développeurs Nass & Wind et wpd Offshore. L'accord du consortium avec Alstom offre une occasion unique de développer une éolienne de technologie française, fabriquée et assemblée sur le territoire national, faisant appel à de nombreux sous-traitants industriels locaux, et bénéficiant de partenariats technologiques avec plusieurs organismes. Près de 200 fournisseurs du secteur de l'éolienoffshore seront impliqués dans ce projet.




    Alstom prévoit, en cas de succès dans l'appel d'offre du consortium, d'implanter jusqu'à 4 usines dédiées à la production des composants et à l'assemblage de ces éoliennes offshore dans les zones portuaires de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour les nacelles et les alternateurs, et de Cherbourg (Manche) pour les pales et les mâts. Ces sites français seraient pour Alstom les premiers au monde entièrement dédiés à l'éolien offshore et permettraient de créer 5 000 emplois pérennes et qualifiés, dont 1 000 emplois directs.















19/03/2012 - Eolienne Offshore du Carnet

source : Framboise à Pornic

    ALSTOM a inauguré la plus grande éolienne Offshore au monde sur le site du Carnet, estuaire de la Loire, non loin de Paimboeuf, à Frossay en Loire Atlantique.



    L'éolienne HALIADE 150 est une éolienne nouvelle génération. Elle pourra alimenter environ 5000 foyers.



    Des tests en mer seront effectués également au large des côtes de la Belgique avant une large production en cas de succès et qui pourrait créer 5000 emplois sur St Nazaire et Cherbourg !



    Profitant d'une journée ensoleillée je me suis rendue sur le site pour voir HALIADE de plus près et j'avoue m'être sentie toute toute petite !







    voir l'article complet sur Le Blog de Framboise ici





09/03/2012 - Pays de la Loire et Basse Normandie unissent leurs force


    La France a lancé un appel d'offre pour créer des champs d'éoliennes en mer. Des projets fleurissent un peu partout dans le monde. L'enjeu c'est la création d'une nouvelle filière industrielle française.
    Pays de la Loire et Basse Normandie ont signé un accord avec plusieurs collectivités.
    Objectif : créer les conditions pour que cette filière industrielle devienne réalité.


    Illustration ce lundi 9 mars, avec la visite du site Alstom du Carnet près de Saint-Nazaire.










17/02/2012 - Au carnet, sur le chantier de la plus grande éolienne offshore du monde - source : www.meretmarine.com







    Sur le site du Carnet, près de l'estuaire de la Loire, est érigé un véritable mastodonte, la plus grande éolienne offshore réalisée à ce jour. Alstom, son concepteur, lui a choisi le nom d'Haliade, en référence aux nymphes marines de la mythologie grecque. Une fois assemblée, le mois prochain, la géante mesurera 176 mètres de haut. Au sommet d'un mât de 75 mètres, qui surplombe une fondation de type jacket d'environ 25 mètres de hauteur, se trouvera une turbine d'une puissance de 6 MW développée et réalisée par Alstom dans son usine de Saint-Nazaire. Cette turbine sera entrainée par trois gigantesques pales, longues chacune de 73.5 mètres, ce qui donnera au final un rotor de 150 mètres de diamètre. Du jamais vu !


    ...


    lire l'article complet









28/12/2011 - Les projets réalisés ou non dans le Pays de Retz - source : Ouest France


    Saint-Michel-Chef-Chef. Les cinq premières éoliennes à être livrées dans le Pays de Retz fonctionnent depuis mi-janvier 2010.



    La Marne. Cinq éoliennes tournent au Breuil depuis mars 2010.



    La Limouzinière. Trois éoliennes ont été mises en service à l'été 2010. Début 2011, elles ont été rejointes par trois autres machines.



    Chauvé. Les travaux commenceront en 2012. Impulsé par la commune en 2002, le projet de six éoliennes avait été retardé par un recours déposé par l'Association de protection de l'environnement du Pays de Retz. L'association a été déboutée en juin 2009. Les six éoliennes seront implantées à plus de 500 m des habitations au nord des villages de la Pauvredie, de l'Auvière, et de la petite Hourserie.





    Bourgneuf-en-Retz. Un projet de six éoliennes en cours.



    Saint-Hilaire-de-Chaléons. Trois projets déposés en 2010. Un premier parc de six éoliennes, vers le village de La Milsandrie, fait l'objet d'un recours. Un second projet de trois éoliennes, plus proche du bourg, a été retoqué par le préfet. Un troisième projet n'est toujours pas instruit.



    Frossay. Le projet d'éoliennes est tombé à l'eau. En janvier 2009, le préfet accordait à la société La Compagnie du Vent un permis de construire pour l'installation de quatre éoliennes hautes de 115 mètres. Le 15 novembre dernier, le tribunal administratif, saisi à l'initiative de l'Association de protection de l'environnement du Pays de Retz et de voisins du projet, a annulé la décision préfectorale. Il a rappelé, dans son jugement, que Frossay, située dans l'estuaire de la Loire, était une commune soumise à la loi Littoral et « que le législateur a entendu interdire toute opération de construction isolée dans les communes littorales » et « que les quatre éoliennes [...] doivent être regardées comme une extension de l'urbanisation. »



    Sainte-Pazanne. La situation est en train de se débloquer pour la commune, qui porte un projet depuis 10 ans. Le recours déposé en décembre 2009 contre le permis a été rejeté en juillet 2011. La commune a le feu vert pour 5 des 6 éoliennes prévues. La sixième doit être déplacée de 30 m pour l'éloigner de la route. La construction devrait démarrer courant 2012.



    Saint-Etienne-de-Mer-Morte. Le projet de parc éolien (5 éoliennes) n'aboutira pas, car l'armée de l'Air a émis un avis défavorable du fait de la proximité du radar de Corcoué-sur-Logne. La production annoncée de 10 MW aurait couvert la consommation de 10 000 habitants, chauffage compris.



    Touvois. Le commissaire enquêteur a émis un avis favorable pour l'installation de quatre éoliennes sur le secteur de Fréligné. L'Armée avait retardé le dossier avant de donner un avis favorable « à titre dérogatoire ». Au nord de la commune, trois éoliennes en projet sont rattachées au parc de Corcoué (lire ci-dessous).



    Corcoué. Le projet de huit machines (dont 3 sur Corcoué) a démarré en 2002. Valorem va déposer un recours gracieux auprès du tribunal administratif pour contester le refus de permis de construire du préfet.

    ...


    la suite de l'article sur Ouest France



VOIR LES ACTUALITÉS PLUS ANCIENNES SUR LE SUJET






Informations officielles :


Bourgneuf en Retz : le site internet du parc éolien, proposé par le prestataire VALORME

Initié en 2002, ce projet a fait l’objet d’un développement mené par VALOREM, en concertation avec les élus, les Services de l’Etat et la population. Il a été réalisé conjointement avec le projet de 9 éoliennes situé sur la commune voisine de St Hilaire de Chaléons, en apportant un soin particulier à la cohérence paysagère de l’ensemble des éoliennes.

Si VALOREM a choisi ce territoire pour un projet éolien, cela n’est pas dû au hasard. Aujourd’hui encore, la présence de nombreux moulins sur le secteur (comme celui de l’Arzelier, à Bourgneuf-en-Retz) confirme que cette zone a de tout temps intéressé les “travailleurs du vent”.

-> consulter le site www.parc-eolien-de-bourgneuf-en-retz.fr



Mairie de Saint Michel Chef : Avis d'enquête publique pour l'implantation d'un parc éolien

Le Préfet de Loire-Atlanttique informe le public qu'en exécution des dispositions de l'arrêté préfectoral du 16 mai 2007, le projet déposé par la société "Ferme éolienne de Saint Michel Chef Chef" en vue de l'implantation d'un parc éolien sur la commune de Saint Michel Chef Chef comprenant 5 éoliennes et un poste de livraison.

-> voir la suite du sujet sur le site internet de la mairie de Saint Michel Chef Chef



Mairie de Saint Hilaire de Chaléons : Avis d’ouverture d’enquête publique sur le Parc éolien de Pays-de-Retz Sud

Le Préfet de Loire-Atlantique informe le public qu’en exécution des dispositions de l’arrêté préfectoral du 16 octobre 2008, le projet de réalisation du "parc éolien de Pays-de-Retz Sud" présenté par les sociétés "Saint-Hilaire Energies", "Chaléons Energies" et "Pays-de-Retz Energies SAS", qui consiste en l’implantation d’un ensemble de 3 parcs éoliens et leur poste de livraison sur le territoire des communes de Saint-Hilaire-de-Chaléons et de Bourgneuf-en-Retz (comprenant au total 15 éoliennes et 3 postes de livraison) sera soumis à enquête publique pendant une durée de 31 jours consécutifs, du mercredi 12 novembre au vendredi 12 décembre 2008 inclus.

-> voir la suite du sujet sur le site internet de la mairie de Saint Hilaire de Chaléons



Communauté de Communes Coeur Pays de Retz : présentation du projet

Le site de la communauté de communes Coeur Pays de Retz vous propose un fichier PowerPoint présentant de façon détaillé et très intéressante le projet d'implantation d'un parc éolien sur le sud du pays de Retz. Vous devez disposez au minimum d'une visionneuse PowerPoint pour consulter ce document.

-> téléchargez le document PowerPoint directement sur le site de la communauté de communes

-> vous trouverez le même document au format PDF sur le site de Valorem .

-> page d'informations complémentaires sur le site de Valorem.



www.loire-atlantique.equipement.gouv.fr : état d'avancement des projets éoliens en Loire-Atlantique

Mise à jour au 30 aout 2009, liste des procédures d'autorisation avec leur résultat (accepté, refusé, contentieux,dates, ...) de tous les projets d'éoliens en Loire-Atlantique, dont ceux du Pays de Retz.

-> Liste au format PDF






Les sites internet des associations locales de défense et d'opposition aux projets :


pepr44.free.fr : Protection de l'Environnement du Pays de Retz

Cette association dont la vocation première est de protéger l’environnement est un fervent opposant aux différents projets d'implantation des parcs éoliens dans le Pays de Retz. Sur leur site, vous trouverez un argumentaire point par point contre l'éolien. Il est même possible de laisser une pétition sur le site pour manifester votre désapprobation des projets en cours (523 personnes l'auraient déjà signées).

Comme le site Eoliennes en Retz, ce site semble suspendu puisqu'aucune modification n'y a été portée depuis fin 2007.

-> voir le site internet



Site internet inactif depuis 2006, mais toujours consultable

www.eoliennes-en-retz.com : association pour la défense de l'éolien dans le Pays de Retz

L'éolien dans le Pays de Retz fait parler de lui depuis de nombreuses années déjà. Ce site internet dresse un historique des actions et opérations menées de 2003 à 2006 par l'association Eoliennes en Retz dont la présidence était assurée par Monsieur Serge Pintout, ancien conseiller municipal de Saint-Hilaire-de-Chaléons. Ce site internet malheureusement est figé depuis fin 2006, mais il devrait permettre de vous donner un aperçu de la situation de l'éolien dans le Pays de Retz

-> voir le site internet

-> le témoignage de Serge Pintout sur le site www.planete-eolienne.fr

-> liste des projets en cours sur le Pays de Retz







Les sites d'informations :

www.thewindpower.net : bases de données sur les éoliennes et les parcs éoliens

The Wind Power est un site consacré à l'énergie éolienne. Il s'agit d'un site non commercial, destiné à faire connaître les éoliennes et les parcs éoliens du monde entier. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous accéderez directement à la description des parcs installés dans la région.

- 2003 - BOUIN - 5 éoliennes de 2400kW - 12 MW
- 2010 - SAINT MICHEL CHEF CHEF - 5 éoliennes de 2050kW - 10.2 MW
- 2013 - CHAUVÉ - 6 éoliennes de 2050 kW - 12.3 MW
- 2014 - BOURGNEUF EN RETZ - 6 éoliennes de 2050 kW - 12.3 MW







L'éolien local en photos

SAINT MICHEL CHEF CHEF

Sur i-Pornic.com : galerie de photos proposée par Bruce

Dimanche de Pâques 2010, balade ensoleillée sur les chemins de Saint Michel Chef Chef en passant près des Eoliennes fraichement installées. Majestueuses, tournant très lentement (trop lentement ?), ces 5 éoliennes s'élevant à 80 mètres de hauteur et avec un diamètre de 93 mètres à l'extrémité des pales, vous apportent un sentiment de sérénité.

-> voir la galerie photo




BOUIN

www.konig-photo.com : Parc éolien de Bouin

Sur le site photographique de Christian König, vous trouverez plus de 6600 photos d’animaux et de nature, dont en particulier de nombreuses photos du montage du parc éolien de Bouin.

-> voir la galerie photo





 
Commentaire du 17/06/17 à 10:00 par Baron sébastien (mail:smitheco@hotmail.fr)
 Bonjour,serait -il possible de créer un site internet dédier au relevés de vent sur les parcs éolien proche des mers,je pense notamment a celle de st père,celle de bouin et celle de st michel chef-chef avec pour chacun des parc un site internet dédier,se serait très utile pour la navigation des petites embarcation et des autres sport liés a l'utilisation des vents , cordialement Mr baron Sébastien habitant de paimboeuf

 Commentaire n° 8694
 
 
 
 
 
Commentaire du 23/12/12 à 18:51 par Economie ?
 Jusqu'à 80.000 € de rentrée financière !
Il y a environ 1500 foyers fiscals sur la commune de Chauvé.
Soit 50 € de réduction de la taxe d'habitation par foyer.
Ce n'est pas énorme !


 Commentaire n° 3772
 
 
 
 
 
Commentaire du 23/11/11 à 10:46 par John
 Ce qui me rassure c'est que dans tous ces échanges pour le moins animés, je trouve qu'il y a de l'espoir. Car, nous sommes (même si on ne le veut pas ...) un pays de contradiction et ''d'opposition'' (avis et contre avis !) ... tout cela nous amènes souvent à un progrès. En tous cas, pour moi il y a de l'espoir, nous ne sommes pas plus bêtes, ni moins discipliner que nos amis européens, mais nous avons la fâcheuse habitude de contester.
Je dirais pour conclure, vive le modernisme modéré, vive l'écologie et que vive notre pays sans toujours voir du côté le plus sombre de notre force !! SOYONS OPTIMISTE !!!


 Commentaire n° 2326
 
 
 
 
 
Commentaire du 18/10/11 à 19:11 par à fond pour l`éolien
 DES CHIFFRES

Fin 2010, la France possède près de 5,2 GW (5 200 MW) de puissance installée, répartie sur environ 450 parcs éoliens soit environ 3 500 aérogénérateurs. Soit l'équivalent de 4 tranches de centrale nucléaire !!!

Par comparaison, la puissance installée en Allemagne est de 28 GW, soit l'équivalent de 28 tranches de centrale nucléaire, soit 6 à 7 centrales nucléaires !!! .

Chaque année, 500 éoliennes environ sont mises en service en France, soit environ 1 000 MW . Pour 2020, le Grenelle de l'Environnement fixe un objectif de 8 000 éoliennes pour 25 000 MW, dont 6 000 MW installés en mer.

Aujourd’hui, une seule éolienne de 2 MW fournit de l’électricité pour 2 000 personnes, chauffage compris.

Les zones de production

Elles correspondent essentiellement aux zones les plus ventées de France, à proximité du littoral. La France possédant beaucoup de côtes, sa capacité de production totale est donc importante.

Environ 63 % de la production française d'électricité éolienne est assurée par 6 régions (chiffres de 2009)

Picardie = 13 %
Centre = 12,2 %
Languedoc-Roussillon = 11,3 %
Lorraine = 9,7 %
Bretagne = 9,3 %
Champagne-Ardenne = 7,3 %
L'ensemble des autres régions = 37,2 %


***************************************


Comme d'habitude, La France est à la traine des grands pays de l'Europe. La France, un pays d'arriérés !

Quelle ambition : dans 9 ans, la France n'aura même pas la moitié de la production actuelle de l'Allemagne ! C'est honteux


- La production énergétique des éoliennes doit être un des enjeux majeurs de la prochaine campagne électorale

- les pseudo-écolos doivent arrêter de bloquer les projets lancés par les collectivités locales.

- il est de la responsabilité des collectivités locales de mettre au coeur de leur budget un investissement pour l'éolien

- mais il est aussi de leur responsabilité de le faire avec le respect de la population locale.


Et à Pornic, la plus grande commune du Pays de Retz : toujours pas de projet éolien. C'est scandaleux : les élus pornicais sont des irresponsables


*************** 50 % ***************

50%, c'est le crédit d'impôts pour l'installation d'une éolienne chez vous. Si vous avez un grand terrain, si vos voisins sont d'accord, participez à la construction de votre futur en investissant dans l'éolien. Nous ne pouvons pas compter sur les politiques, alors il est de notre responsabilité à tous d'investir dans une énergie propre. Pensez à vos enfants.


 Commentaire n° 2229
 
 
 
 
 
Commentaire du 22/04/11 à 15:34 par le boeuf
 Un champ d'éoliennes c'est un paysage sacrifié au nom de l'écologie.

J'espère que cela en vaut la peine.

Je suis septique sur le sujet.

francette


 Commentaire n° 1773
 
 
 
 
 
Commentaire du 26/02/11 à 13:47 par 147375
 J'aimerais que ceux qui critiquent le choix éolien donnent d'autres exemples de solutions au problème énergétique qui nous attend, à long terme bien entendu !

 Commentaire n° 1488
 
 
 
 
 
Commentaire du 18/02/10 à 22:51 par Monsieur A.
 On cherche des solutions, dans tous les sens, avec plus ou moins de succès... plutôt moins.

Il faut se rendre à l'évidence, nous allons droit dans une impasse énergétique. D'ici 20 à 40 ans, selon les estimations, les deux principales sources d'énergie dont nous disposons vont se tarir. Sans pétrole et sans uranium, on va devoir trouver de nouvelles façons de produire de l'électricité. D'autant que l'on s'achemine vers une généralisation de l'électrique dans le transport. La seule technologie prometteuse, la fusion nucléaire ne sera sans doute pas maitrisée à cette échéance, si elle l'est un jour, et ce malgré les milliards investis.

Alors en attendant de trouver une réelle solution au défi énergétique, nous allons tâtonner. L'éolien ou le solaire sont des tests, des essais, mais ils ne seront sans doute jamais des solutions. Ils permettent de réduire la consommation de carburants fossils, et donc de réduire notre dépendance énergétique vis a vis des pays producteurs, mais ne permettrons jamais de réduire le nombre de turbines en exploitation. Il ne faut pas attendre la lune. On ne sait pas stocker de grandes quantités d'énergie. Or, ils produisent de façon intermittente. Et quand notre consommation électrique est à son apogée (hivers froids), leur production est au plus bas (journées courtes, soleil bas sur l'horizon, vents faibles et mal orientés).

Le débat sur ces énergies est indispensable, mais il est grand temps que les organisations écologistes arrêtent de mentir à la population. Non, nous ne pourrons jamais réduire le nombre de centrales en activité en les remplaçant par des éoliennes ou des panneaux photo-voltaïques. Nous pourrons au mieux réduire leur activité a certaines périodes. Alors discutons, pesons le pour et le contre, mais arrêtons de mentir.


 Commentaire n° 639
 
 
 
 
 
Commentaire du 18/02/10 à 16:15 par C44
 Nous savons et connaissons les mefaits des éoliennes ( bruits- hauteur- nuisances visuelles), et sous couvert de subventions, certains autorisent l'implantation de ces affeux moulins à vent, qui détruisent le paysage. Elle a bon dos l'ecologie. Vous avez compris que je suis contre et archi contre ces monstres, trouvons d'autres moyens de faire de l'electricité mais arrêtons de détruire notre environnement !

 Commentaire n° 634
 
 
 
 
 
Commentaire du 17/02/10 à 10:30 par Jean Marc
 Ces producteurs nouveaux et 'bio' sont-ils assujettis à la taxe professionnelle sur leur chiffre d'affaire au même titre que EdF dans ses sites de production? -ce dont ne se plaignent pas les riverains!!!! C'est Byzance..
Que voilà la solution pour les communes endettées.


 Commentaire n° 631
 
 
 
 
 
Commentaire du 16/02/10 à 21:22 par Pivoine
 un truc qui me turlupine
ces éoliennes , elles sont implantées sur les terrains de la commune ou sur des terrains privés ???

dans le second cas ...
on verse surement un loyer mensuel à l'heureux propriétaire non ??? le montant ???

c'est qui le gros dindon de la farce dans ce cas ???


 Commentaire n° 630
 
 
 
 
 
Commentaire du 16/02/10 à 15:36 par Jean Marc
 Dans ma petite tête de béotien, j'en déduis que nous pourrons bientôt envisager la fermeture temporaire des sites nucléaires ô combien dangereux, durant les périodes où justement la consommation d'electricité est totalement couverte par ces centrales, aux tarifs que nous savons les plus compétitifs....!!!!

EdF va donc être contraint d'acheter des kwh éoliens à des prix x fois supérieurs à ceux produits par ses propres centrales. Nous nous étonnerons ensuite d'entendre monsieur Proglio réclamer, implorer, une augmentation de ses tarifs pour équilibrer son budget.

y a queq'chose qui me choque, mais je ne vois pas exactement quoi... ;-)

Je suis pour les éoliennes, mais pas en concurrence avec le service public. A chacun de prendre ses risques, c'est ça le libéralisme.

Il en va de même pour le transport de fret à la SNCF.
Quand on veut noyer son chien on l'accuse de la rage.
Il en va de même pour la distribution du courrier....

Savez vous que le gouvernement va demander à EdF de revendre à prix coûtant 30% de son courant produit à des distributeurs privés?
Moi je veux bien tout, mais il faudra qu'on m'explique.
C'est si bien que cela aux USA? en Angleterre?..

Je suis nul en économie et vous prie de m'en excuser.


 Commentaire n° 628
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/11/09 à 14:42 par unan44 (mail:unan44@wanadoo.fr)
 Bonjour,
Une info 'neutre' et supplémentaire pour l'utilité du débat... en cliquant sur le lien suivant:

url=http://unan44.unblog.fr/blog-en-construction/b-presentation-unan-france/code-des-bonnes-pratiques-unan/fiches-pratiques-unan/g-assurance-plaisance/entreprises-labelisees-unan44/dpm

Cordialement


 Commentaire n° 416
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/11/09 à 09:32 par sylvie
 en quoi dégrade t-on l'environnement avec des éoliennes, jacques ? je ne comprends pas le discours de ces écolos qui, après avoir été favorable aux éoliennes il y a 10 ans en sont maintenant les plus grands opposants. j'aimerais voir fleurir davantage de ces éoliennes comme le font tous les pays européens. pourquoi le Pays de de Retz et la France en général ferait t-il exception ? sommes nous plus intelligents que nos voisins européens ?

 Commentaire n° 415
 
 
 
 
 
Commentaire du 31/10/09 à 22:33 par Pivoine
 vous êtes d'une chiantitude sans borne !

 Commentaire n° 414
 
 
 
 
 
Commentaire du 31/10/09 à 11:42 par jacques
 Bonjour
L'éolien industriel qui se développe massivement dans le Pays de Retz part d'une idéologie mise en place par la communauté européenne et traduite de façon précise par le Conseil Général de Loire Atlantique.Il faut atteindre selon ces personnes 9% de la consommation électrique des ménages par ce moyen.
Le comité de pilotage présidé par le Préfet a acté ces objectifs.
Pourquoi 9% et pourquoi l' éolien?
Il s'agit d'un objectif statistique;
Quid de l' aménagement du territoire dans le Pays de Retz, de l' atteinte aux paysages?
C'est une vision purement statistique qui méconnait la réalité des paysages locaux et qui ignore les populations.
L' éolien industriel est une énergie à faible densité énérgétique, qui consomme beaucoup d'espace pour un rendement assez faible.Le taux de charge dans le bocage du Pays de Retz est assez faible, soit 20%, faible au regard de l' éolien offshore (40%)
Alors pourquoi a ton développé tous ces projets dans le Pays de Retz?
Il faut savoir que de nombreux élus ont vu la manne de la taxe professionnelle.
Raté puisque cette taxe va être supprimée.
Au final on place des éoliennes un peu partout au gré des désidératas d'élus sans aucune garantie sur le rendement,sachant que ces machines n' apporteront pas la ressource financière attendue, on dégrade l'environnement puisqu'aucun plan d'ensemble n'est élaboré, le tout financé par le contribuable et pour servir des objectifs statistiques fort discutables.
Tout cela est ridicule!


 Commentaire n° 410
 
 
 
 
 
Commentaire du 27/10/09 à 00:44 par beau coeur
 Enfin du progrés ! DU VENT, de l'ELEGANCE, pour une aventure technologique que nos enfants pourront poursuivre.
Quel bonheur qu'une municipalité s'oriente vers le progrès de notre santé, de notre bien être, à contre courant des idées marchandes.
Verrais-je un jour une ville et ses habitants vivre en utilisant des énergies renouvelables soleil, vent, et toutes celles à développer dans les 30 ans à venir ?
D’autres rêveurs pourraient-ils me remonter le moral en me laissant d’agréables messages ?
Hélas, je suis pessimiste sur l’avenir et sur mon avenir sur ce site car je pense que je vais être incendié et traiter de passéiste à la bougie par tout ceux qui idolâtre aujourd’hui les moulins à vent d’antan et en même temps l’idéologie militaro pseudo-scientifique d’EDF et consort !
Quelle misère intellectuelle !


 Commentaire n° 402
 
 
 
 
 
Commentaire du 17/04/09 à 19:39 par UNAN 44 - Maridel
 UN PARC EOLIEN SUR LE PLATEAU DE LA BANCHE !!!
Lors d'une réunion d'information qui s'était tenue à la Direction Régionale des Affaire Maritimes à Nantes le 24 février, où le sujet du parc éolien du plateau de la Banche avait été abordé, J'avais exprimé au nom de l'UNAN 44, sans à priori, une grande réserve sur le choix du lieu d'implantation en suggérant qu'un site à 10 milles plus au large par des fonds plus importants eut été préférable.
nota: pour mémoire, le Conseil de Développment de Cap Atlantique (réunion pleinière du 14 mars 2009) a qualifié le projet d'inutile, dangereux en termes d'impact sur l'environnement…
voir les propos argumentaires complets de la conférence de presse d'hier en page environnement sur:
http://unan44.unblog.fr


 Commentaire n° 258
 
 
 
 
 

  Saisir un nouveau commentaire
    remonter en haut de page pour voir le sujet d'actualité

    Donner votre avis sur le sujet d'actualité :

    Votre nom / pseudo (obligatoire) :

    Votre mail (facultatif, sera visible) :

    Votre Message :

            


    Conseils et astuces de saisie :

      Délimitez votre texte avec les 'balises' suivantes pour :
      - afficher du texte en 'gras' : [b] texte en gras [/b]
      - afficher du texte en 'italique' : [i] texte en italique [/i]
      - insérer un lien : [url=votre lien commençant par http://...] votre texte [/url]
          exemple : [url=http://www.google.fr] un lien vers google.fr [/url] )
      - modifier la taille du texte: [size=1] texte en petite taille [/size]
          (la taille pouvant évoluer de 1-petit à 5-très grand, 2 étant la valeur par défaut)
      - afficher du texte en 'rouge' : [color=rouge] texte en rouge [/color]
          (autres couleurs dispo : vert, bleu, vertclair, cyan, orange, gris, grisclair)
      Les combinaisons sont possibles :
          exemple : [color=rouge][i][size=1] texte en rouge,en italique et en petite taille [/size][/i][/color]


    Réglement

      Seront supprimés les commentaires :
      - n'ayant aucun rapport avec le sujet d'actualité
      - injurieux et portant atteinte à la vie privée des personnes
      - contraire à la morale



Notre partenaire :  Muad'dib  (cliquez sur le bandeau)
 


  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   

Cette page a été vue 31890 fois   (2017-08-17 03:01:32   -  3 / 581 / 14849)    + de stats.