www.i-pornic.com  - Le site non-officiel de Pornic et de la Côte de Jade  Se connecter   
  ACCUEIL  ACTUALITES  AGENDA  INTERVIEW  PHOTOS  VIDEOS  REFERENCEMENT  Espace Publicitaire  i-pornic.com    ESCALATORS  RIA  

Notre partenaire :  Slava Kazykin  (cliquez sur le bandeau)

 


 

Pornic, le billet d'Agnès Florin sur le Concertino du 09/10 avec Gilles Apap ACTUALITÉ PRÉCEDENTE      ACTUALITÉ SUIVANTE  Fusion de Sainte-Marie à Pornic : un Sanmaritain fait le point - Pornic          LA LISTE DES ACTUALITES  

 

13/10/2010 - Pornic : Les pornicais verront leurs impôts communaux baisser de 1%
Résumé :
      l'intégralité de l'actualité ci-dessous...

     

     

     

     




    La fiscalité locale en 2010

    Octobre 2010, vous venez de recevoir vos taxes foncières.

    Comme l'année dernière, vous avez pu y constater une hausse largement supérieure à l'indice des prix à la consommation (+1,4% sur un an en aout), à l'augmentation moyenne des salaires (< 3% en 2009 et 2010) et à celle des retraites...

    Cette année, l'augmentation des taxes foncières est d'environ 4.5 % sur Pornic ou encore de 5% à La Bernerie en Retz. Principale responsable de cette augmentation : la taxe d'intercommunalité en hausse de 7% minimum, mais surtout la taxe ordure ménagère en hausse importante de 12% minimum. Pendant ce temps, les niveaux de taxes départementales et régionales sont restées identiques, les dépenses devant y être mieux maitrisées. Le contribuable pornicais est un peu mieux loti que certains de ses voisins car le taux communal y a légèrement baissé de moins d' 1%. Mais, évidemment, cela ne lui permettra pas d'échapper à la hausse globale de ses impôts fonciers de 4.5% car, d'une façon ou d'une autre, la baisse du taux communal est largement contre-balancée par la hausse importante du taux de l'intercommunalité ('jonglage de chiffres' diront certains, les communes voisines apprécieront).

    Il faut cependant signaler que localement, nous allons peut-être vers un mieux. L'augmentation de cette année est sans commune mesure avec celle que le contribuable avait subi l'année dernière : rappelez-vous, l'intercommunalité avait augmenté son taux de 73% minimum passant de 1.24 à 2.15% en argumentant le transfert de certaines compétences de la ville de Pornic à l'intercommunalité. Si les pornicais en avaient un peu profité (baisse de 5.5% maximum du taux communal), les autres communes de l'intercommmunalité avaient enregistré une augmentation globale très conséquente de leurs taxes foncières : exemple à la Bernerie où les impôts fonciers avaient augmenté de 14% sur une seule année, alors qu'à Pornic ils ne progressaient "que de 11%". Cette année-là, nous n'avions pas été bien servi car la part départementale avait aussi explosé de 28%. 2009, Une année noire pour les impots locaux, à vite oublier !

    De 11 à 15% d'augmentation l'année dernière à "seulement" 5 % cette année, l'année fiscale locale 2011 devrait s'annoncer sous les meilleurs auspices : on espère retrouver à Pornic et dans ses environs des niveaux d'imposition locale plus raisonnables et plus en phase avec le pouvoir d'achat des ménages.

    Entre promesses et réalité, vous trouverez ci-dessous dans les différents articles de presse de quoi forger votre opinion sur la politique locale d'imposition.

    Comme d'habitude, vous pouvez aussi donner votre avis sur ce sujet.

    Ces avis sont consultables en bas de cette page.

    article Ouest France du 11/10/2010 - Les Pornicais verront leurs impôts communaux baisser de 1 %

    article Ouest France du 06/10/2010 - L'intercommunalité lève ses taux d'imposition de 6 % ?

    article Ouest France du 24/09/2010 - Fiscalité à Pornic : Jérôme Puybareau (PS) réagit

    article Ouest France du 31/05/2010 - Déficit public : Boënnec contre la hausse de l'impôt





      Vos commentaires

    remonter en haut de page pour voir le sujet d'actualité

    Commentaire du 16/09/11 à 15:13 par jean marc
     Bonjour fifi,
    Vous remuez le couteau dans la plaie, je viens de recevoir ma taxe foncière.
    Augmentation affichée et non excusée:


    +1,xx % pour la commune
    +7,xx % pour l'intercommunalité
    +7,xx % pour les ordures ménagères.
    le taux du département est passé de 12,xx à 15 % !!!!

    Si je compare avec ce que j'ai versé l'année dernière je me retrouve en fait avec 10,xx % d'augmentation.J'ai sorti ma calculette pour vérifier, SI!

    C'est qui qui dirige le département????


     Commentaire n° 2079

     

     

     

     

     

    Commentaire du 16/09/11 à 10:00 par Fifi de gauche ?
     Ce matin, en écoutant JJ Bourdin sur RMC, je viens d'apprendre avec stupéfaction que le maire de Pornic était un homme de gauche !

    Je cite en effet Benoit Hamon, espèce de PS, ce matin :

    'faire des dépenses publiques n'est pas incompatible avec la croissance'

    Paf, en plein dans le mille : exactement ce qui se passe avec Pornic, mais puissance 10 : plus on fait de dépenses publiques à Pornic, plus la croissance grimpe en flèche.

    Mais c'est là où j'hésite encore sur l'orientation à gauche du maire de Pornic : quand Benoit Hamon parle de croissance, parle t-il de la croissance des impôts locaux ou de la croissance du pouvoir d'achat des français

    C'est peut-être ce qui différencie encore PB de BH, non ?


     Commentaire n° 2077

     

     

     

     

     

    Commentaire du 11/10/10 à 21:35 par bagus7
     Au dernier conseil communale je ne me rappelle pas de combien est le déficit de
    l'aquarium (aquacentre)? (100 € ? 1000€ ? 100 000€ ? 400 000 € ?

    je ne me rappelle pas combien a été dépensé en 2009 pour des analyses pour le centre d'enfouissement des déchets ? :o))))
    centre d'enfouissement qui depuis des années pollue, mais qui rapporte gros à certains ....
    chose qui n'a pas été dite : combien coûtera la mise en sécurité de ce même Centre d'enfouissement.

    Chose qui a été dite par notre ami, député maire président de la CdC, M. Boennec : le centre d'enfouissement des déchets de Ste anne fermera dans 20 ans.

    Pourtant il est écrit dans le texte présenté au conseil communautaire qu'un simple avenant au contrat devrait prolonger sa durée de 'vie'.
    Comme quoi certains peuvent dire tout et son contraire.

    Au même conseil communautaire, le même responsable a assuré que dans 20 ans la communauté de st brévin trouvera un terrain pour y créer un nouveau centre d'enfouissement.
    Pourtant, il semble que les brévinois ne sont pas au courant, pourtant des brévinois bien renseignés ...

    serait-on encore une fois manipulé ? :o))))


     Commentaire n° 1031

     

     

     

     

     

    Commentaire du 11/09/10 à 10:12 par thelonious
     Monsieur le député Boënnec devrait conseiller Mr le Maire de Pornic et Mr le Président de la communauté de communes de Pornic en matière d'augmentation d'impôts.
    Vous venez sans doute de recevoir, heureux contribuables pornicais, votre avis d'imposition de taxes foncières, et vous avez constaté comme moi une augmentation de 9,30 % de la part inter-communale et une augmentation de 12,89 % de la taxe ordures ménagères!
    Où est le 'toute dépense nouvelle doit être financée par une économie nouvelle' ?
    A titre de comparaison, à Nantes, la part communale n'augmente que de 1,75 % et la taxe d'ordures ménagères diminue même de 1,35%!
    Alors, Mr le député, faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais? ou, comme tente de nous faire croire en ce moment le gouvernement Sarkosy, les taxes ne sont pas des impôts?


     Commentaire n° 982

     

     

     

     

     

    Commentaire du 30/06/10 à 16:55 par Jean Marc
     Tiré d'un canard du coin:
    Le titre: Des élus qui pullulent.
    Ce qui me choque ce n'est pas le salaire de nos élus. Ils doivent être à l'abri de toute tentation de corruption
    Sourire en coin . Par contre, l'inflation de leur nombre est choquante.
    Ministre, secrétaires d'Etat, de mission, de commission, députés, sénateurs, conseillers régionaux, maires , adjoints.... Toutes ces fonctions génèrent des coûts que nous ne pouvons plus supporter.
    Etats Unis: 300 millions d'habitants.....100 sénateurs, 435 députés.
    Allemagne : 82 millions d'habitants.....69 membres à la Bundesrat.
    France : 60 millions d'habitants....577 députés, 331 sénateurs !

    !!!
    Les ex premiers ministres ont-ils besoin de conserver une voiture à vie avec chauffeur? , ça coûte combien une voiture avec chauffeur / mois?
    Et monsieur Chirac doit-il continuer à percevoir une retraite de la Cour des Comptes 3 000 €/mois alors qu'il n'y a quasiment jamais mis les pieds? (source contribuables associés)
    Et vous voudriez peut-être que nos élus reviennent sur ces avantages..De gauche comme de droite il va de soi.

    Je propose comme cela va se faire à compter de la rentrée pour les écoliers, que toute absence non excusée et non excusable car non motivée réellement d'un élu , deputé ou sénateur, entraine une amende prélevée sur ses indemnités de frais divers 6000€/mois. Il est reconnu que 150 sénateurs n'assistent jamais à aucune réunion du Sénat (je n'invente rien). Quant aux députés il suffit de se brancher sur la chaine parlementaire tous les jours lors des débats, pour constater que les rapporteurs de service s'adressent en gros à une vingtaine de collègues (désignés d'office?)

    Savez vous combien a coûté le nouvel avion personnel de Sarkozy 1er?
    Avec baignoire et réserve d'eau dans l'avion pour la détente....
    C'est à tomber sur le....


     Commentaire n° 927

     

     

     

     

     

    Commentaire du 04/06/10 à 12:43 par Jean Marc
     Car je voudrais aussi leur répondre, qui payent les logements de fonction, les émoluments, les frais de bouches, les retraites, les lubies des maires, députés et autres ministres, les magouilles de nos hommes politiques qui, par exemple, vont jusqu'à entrainer la mort de nos concitoyens (comme à Karachi), ...

    Je déguste et apprécie...ça me rappelle quelque chose ..

    Et à titre local et qui concerne plus précisément la taxe professionnelle, qui paye le truc ridicule et inutile qui vient d'être pondu à Pornic sur les quais, qui va payer les 31 Millions (officiellement) de la Ria.

    La taxe professionnelle n'existe pas pour financer des pratiques occultes et les envies et intérets personnels des élus, mais est là pour soutenir l'économie d'une commune, d'une région, d'un pays.



    Ralebol, J'applaudis des deux mains et très très fort ce passage que je partage ô combien!
    .
    Merci pour la précision apportée concernant la taxe professionnelle nouvelle mouture.

    J.C Moullec n'est pas tellement éloigné de vous quand il écrit:

    Comme les communes doivent présenter un budget en équilibre, il faudra augmenter les impots sur les ménages ( taxe d'habitation et foncier bati ) , ou faire des coupes dans le budget.
    Il y aura certainement une incidence sur les dépenses d'investissement alors que les collectivités territoriales sont les principaux clients des entreprises du batiment et des travaux publics .
    Des milliers d'entreprises se trouveront en difficultés.


    Alors, on la construit la RIA? Combien nous a-t-elle coûté déjà en frais d'études?


     Commentaire n° 899

     

     

     

     

     

    Commentaire du 04/06/10 à 11:36 par RALEBOL
     Et juste pour finir en réaction à ce genre de discours purement politique :

    « L'opposition devrait y réfléchir au lieu de se réfugier derrière le mirage du recours à l'impôt. »

    A lire Monsieur Boennec, la nouvelle TP appelée CET serait une initiative de la gauche !


    « Il faut trouver des économies intelligentes pour éviter une hausse des impôts. À l'avenir, toute dépense nouvelle doit être financée par une économie nouvelle. »

    Et par quelle économie nouvelle et hautement intelligente pense t-il financer la nouvelle dépense des 31 Millions de la RIA ?


     Commentaire n° 898

     

     

     

     

     

    Commentaire du 04/06/10 à 11:12 par RALEBOL
     Monsieur Moullec, permettez de moi de vous répondre sur un point.

    Annoncer à tout le monde comme vous le faites, que la taxe professionnelle est supprimée ne fait que participer à un mensonge énorme, sans doute bien involontaire de votre part, car bien orchestré en haut lieu, par nos décideurs UMP en particulier. Mais en tant que personne représentative de la politique locale, vous vous devez d'être plus précis.

    Faire croire à tout le monde que cette taxe disparait ne fera que légitimer les augmentations des impôts locaux par des maires peu scupuleux ou mal informés (les premières années en tout cas)

    Non, Monsier Moullec, la taxe professionnelle n'a pas disparu. Elle continuera à alimenter les caisses des collectivités locales.

    Certaines entreprises y seront gagnantes. Celles qui ont en particulier des investissements lourds (BTP, industrie, ...) car précédemment la taxe pro était calculé sur les investissements, ce qui était une aberration : plus l'entreprise investissait pour son activité, plus elle était taxée ! Donc, voici au moins une mesure intelligente et qui soulagera beaucoup de grosses entreprises. Sur ce mode de calcul, il y a effectivement un manque à gagner pour les collectivités locales.

    Mais, une partie de ce manque sera compensée par les deux nouvelles formules de taxe professionnelle, regroupée sous le nom de CET (la Contribution Economique Territoriale) qui vient remplacer l'ancienne formule :

    - la CVAE : la taxe sur la valeur ajoutée de l'entreprise. Cette taxe nous ramène au pire moment de la taxe professionnelle qui était calculée sur le chiffres d'affaires et sur les salaires : une entreprise pouvait faire un énorme chiffres d'affaires avec une marge commerciale faible et finissait déficitaire car elle était plombée par sa taxe professionnelle sur le CA et les salaires. Ce mode de calcul, un des plus injustes et anti-économiques qui puisse exister avait enfin été supprimé récemment. La CVAE est, dans un certain sens, un peu plus juste car elle est calculée sur la valeur ajouté de l'entreprise, cad sur sa marge commerciale diminué de ses investissements et de ses frais de production. Mais, il ne faut pas se leurrer, ça n'est, ni plus ni moins, un impôt déguisé supplémentaire qui alourdit la pression fiscale sur les entreprises. Cette CVAE a le mérite cependant, et pour l'instant, de ne concerner que les grosses entreprises puisque elle n'entre en jeu qu'à partir de 500000€ de CA (encore le CA !!! débile!). Les très petites entreprises (TPE) ne devraient donc pas être concernés.

    - la CFE : La 'cotisation foncière des entreprises' calculée sur les valeurs locatives foncières de l'entreprise. Le taux sera déterminé par les communes. Et oui, vous ne saviez sans doute pas, mais les entreprises payent aussi des impots locaux dont le taux est determiné par le maire de la commune. Et je peux vous dire que certains ne vont pas se géner ! Qui va être taxé : Bingo ! les TPE propriétaires de leur mur ! Bilan final : pas de différence pour ceux-là : moins taxé d'un côté, plus de l'autre. Certains vont même payer plus que maintenant !

    Le pire est que ce sont les responsables de nos communes qui définissent ces taux : Il y a un risque de dérégulation totale de l'économie locale. On augmente encore plus les risques d'erreurs de gestion, d'abus et de magouilles au plus petit niveau de l'état. Avec cette CET, les maires vont avoir encore plus de pouvoir pour faire joujou avec l'argent de leurs administrés. Je ne sais pas si les gens se rendent compte, mais il faut être profondément stupide pour croire que tous les maires de France sont de bons gestionnaires et des gens honnêtes. Certains n'y connaissent strictement rien en économie. Avez-vous vu des entreprises augmenter leur tarifs de 10% tous les ans. En fait, on laisse à chacun faire ce qu'il veut dans sa paroisse pendant 5 ans.


    Même si cela ne vous plait pas, Monsieur Moullec, vous ne devez pas colporter de mauvaises informations : la taxe professionnelle existe toujours. Elle a juste changé de nom. Elle s'appelle maintenant la CET. Certaines entreprises vont y gagner, mais d'autres plus nombreuses vont payer plus. J'attends avec impatience que des chiffres officiels soient annoncés pour connaitre l'impact réel sur les collectivités locales.

    Ce genre de ragots ne fait qu'accroitre la colère, la méfiance des salariés envers leurs enteprises, salariés qui se plaindront que l'augmentation de leurs impots locaux est le résultat de la suppression de la taxe profesionnelle. 'Et oui, Mon bon monsieur, c'est encore le patron qui s'enrichit' allons-nous encore entendre dire !

    Particuliers, gros contribuables de vos communes, ne vous laissez par avoir par les discours plaintifs de vos maires, qui vont pretexter la suppression de la TP pour augmenter drastiquement les impots locaux.

    En ce qui me concerne, en tant que chef d'entreprise, je vais payer doublement. Je vais subir une augmentation de ma Taxe Pro (CFE et CVAE) et à titre particulier, une augmentation de mes impots locaux.

    Les responsables des communes et des départements sont autant les fossoyeurs de l'économie du pays que peut l'être l'état !


    Et ne venez pas de nouveau me faire le discours de qui payent les hopitaux, les routes, les crèches, nanana...

    Car je voudrais aussi leur répondre, qui payent les logements de fonction, les émoluments, les frais de bouches, les retraites, les lubies des maires, députés et autres ministres, les magouilles de nos hommes politiques qui, par exemple, vont jusqu'à entrainer la mort de nos concitoyens (comme à Karachi), ...

    Et à titre local et qui concerne plus précisément la taxe professionnelle, qui paye le truc ridicule et inutile qui vient d'être pondu à Pornic sur les quais, qui va payer les 31 Millions (officiellement) de la Ria.

    La taxe professionnelle n'existe pas pour financer des pratiques occultes et les envies et intérets personnels des élus, mais est là pour soutenir l'économie d'une commune, d'une région, d'un pays.


     Commentaire n° 897

     

     

     

     

     

    Commentaire du 03/06/10 à 19:43 par Jean-Claude Moullec
     Les déclarations de Philippe Boennec dans Ouest France m'amènent à vous faire part de quelques réflexions sur la fiscalité en France et les réformes qui s'imposent .
    Les finances publiques comprennent le budget de l'Etat et ceux des collectivités territoriales .
    Depuis 1980 les députés votent chaque année le budget de la Nation en déficit . Et depuis qu'il est élu Mr Boénnec a voté le budget de la France avec de plus en plus de déficit Pourquoi ?
    A quoi sert l'impot?
    L'impot a un role très important ' pour l'entretien de la force publique , et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable . Elle doit etre également répartie entre tous les Citoyens , en raison de leurs facultés .' ( article 13 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 ) .
    En clair ,
    les impots, les taxes et prélèvements sociaux doivent etre garants de la cohésion sociale (éducation,santé,retraite,service public de proximité,culture...) en assurant la redistribution des richesses .
    L'impot doit permettre le développement de politiques incitatives, par exemple en matière d'environnement de recherche, de politique industrielle , d'emploi .
    Quelques chiffres pour expliquer ce déficit .
    Moins de 1500 euros c'est le salaire pour la moitié des salariés en France
    150 milliards d'euros c'est de déficit de budget de L'Etat prévu en 2010
    74,8 milliard d'euros c'est le cout estimé de 418 niches fiscales pour l'année 2010.
    700 millions d'euros c'est le cout du bouclier fiscal estimé par le ministre pour 2010.
    3 milliard d'euros c'est le cout annuel du cadeau fiscal avec la baisse de la tva de la restauration .
    12 milliards d'euros c'est ce que coutera en 2010 la suppression de la taxe professionnelle .
    30 milliards d'euros c'est le montant annuel des exonérations de charges sociales pour les entreprises .
    A celà il faut ajouter plusieurs dizaines de milliards d'euros de fraude fiscale . Mais on supprime des milliers d'emplois à la Direction Générale des Finances Publiques .
    Mr Boénnec en votant ces mesures fait des cadeaux somptueux aux plus riches .

    Au niveau de la commune
    La suppression de la taxe professionnelle va certainement faire un trou dans les recettes car le déficit du budget de l'Etat ne permettra pas d'aasurer
    aux communes une compensation totale de la taxe professionnelle .
    Comme les communes doivent présenter un budget en équilibre, il faudra augmenter les impots sur les ménages ( taxe d'habitation et foncier bati ) , ou faire des coupes dans le budget.
    Il y aura certainement une incidence sur les dépenses d'investissement alors que les collectivités territoriales sont les principaux clients des entreprises du batiment et des travaux publics .
    Des milliers d'entreprises se trouveront en difficultés
    Nous allons entrer dans une spirale récessioniste pour combien de temps .

    Les gagnants des sélections de 2012 devront en priorité remettre de l'ordre dans les Finances publiques en rendant l'impot plus juste et plus efficace .


     Commentaire n° 896

     

     

     

     

     

    Commentaire du 02/06/10 à 21:25 par Pivoine
     c'est à mourir de rire ...

    pas besoin d'aller au cinoche , suffit de vous lire ...

    vous êtes pathétiques
    on se croirait à la comédia del Arte

    ils ont bien raison de ne pas vous répondre , vous êtes tellement ridicules

    pas un pour racheter l'autre !


     Commentaire n° 894

     

     

     

     

     

    Commentaire du 02/06/10 à 18:01 par Rigolo
     La politique actuelle de la mairie ne va pas dans le sens indiqué par son maire. On vient de dépenser allègrement 300.000 € pour financer un aménagement qui n'a été demandé par personne et qui n'apporte rien aux Pornicais.
    Il ne faut pas se leurrer : les dépenses excessives qui vont être engagées pour la Ria devront bien être financées par quelqu'un !
    Le député ne peut pas être crédible au niveau national tant qu'il ne montrera pas qu'il sait gérer économiquement sa commune. Gérer une commune, c'est aussi ne pas se servir sur le dos de ses administrés en augmentant annuellement de 10 à 15 % les impôts locaux. Tous les ans, on entend le même discours : 'les impôts n'augmenteront pas l'année prochaine'. Et tous les ans, nos impôts locaux augmentent de façon insensée. Il devient luxueux d'habiter à Pornic. Presque 1500 € d'impositions (foncier et habitation) tous les ans pour une maison qui n'a rien d'exceptionnelle. L'année prochaine, ces 1500 € seront sans doute dépassés. On est à la limite du vol ! Et lorsque cet argent est utilisé à des fins douteuses, on est en droit d'être révolté. La mégalomanie nous coûte cher.
    Monsieur Puybareau, vous qui ne me semblez pas être un individu imbu de votre personne, si vous êtes capable de nous proposer une meilleure gestion de la commune, si vous affirmez que vous stopperez les énormes dépenses de prestige inutiles aux pornicais, si vous êtes capable de dire que les impôts locaux sont démesurés sur Pornic, si vous annoncez dès maintenant que vous êtes en mesure de les geler, voir de les diminuer, alors je voterai pour vous la prochaine fois à coup sûr.


     Commentaire n° 892

     

     

     

     

     

    Commentaire du 02/06/10 à 16:54 par Jean-François Cossé
     La compétence de notre député-maire en matière de finances publiques étant limitées, je préfère relire
    les écrits de son prédécesseur qui, lui, était un véritable expert qui ne se contentait pas de répéter par
    coeur sa leçon de petit économiste UMP.

    En mai 2005, Monsieur Hériaud avait publié une lettre intitulée :
    'Quand et comment stopper l'endettement du pays ?'

    Il écrivait :' Cela devient une rengaine chaque année à l'époque de la préparation du débat budgétaire:
    la maîtrise de la dépense publique est affirmée comme la priorité absolue. Et l'endettement continue
    d'augmenter.

    Qu'en est-il exactement? Et où nous conduit la situation actuelle?'

    Le précédent député rappellait que le budget était plombé de 40 milliards par les frais
    financiers qui représentaient l'équivalent du budget de la défense. ....'chaque année, il faut donc
    emprunter pour combler le déficit et la dette s'accroît ainsi inexorablement exposant ainsi notre Pays
    au risque de la montée des taux. Que le taux moyen de financement passe de 4% à 4,5% et les frais
    financiers passent, eux de 40 à 45 milliards d'euros.' (d'où la crainte actuelle de la dégradation de la
    note de la France par les organismes de notation.)

    Il ajoutait :'Il faut donc stopper la montée de la dette au plus tôt car elle s'accroit depuis 1980.

    Comment faire ?

    Il rappelait que dans le budget de 2003 le déficit prévu à 55 milliards avait été à 44 milliards et que si
    cette 'économie' était réalisée au même niveau chaque année, le déficit de 44 milliards serait réduit en 4
    ans.(2009)

    Il concluait en écrivant :' Cela est-ce possible? Oui, si nous le voulons et ce en comptant sur 1,5% à 2 %
    de croissance et en maîtrisant la dépense publique de 2% chaque année. Ceci revient à trouver 10 à 11
    milliards pour réduire d'autant le déficit annuel, moitié à prendre sur les recettes et moitié sur la
    diminution de la dépense'.

    Cela n'a pas été fait et la crise est arrivée sur une situation financière fragilisée, car sans la crise,
    l'endettement aurait tout de même été augmenté, entre 2005 et 2009, de l'ordre de 250 milliards
    d'euros .
    Aujourd'hui, la dette se situe à 1 500 milliards.

    Ce ne sont pas les incantations du député Boennec qui, malheureusement, empêcheront les hausses
    d'impôts pour payer la gabegie antérieure..... à moins de laisser l'ardoise à nos enfants.

    Cette démagogie mensongère et sirupeuse quand il parle d' une répartition juste de l'effort est
    insupportable dans une période de crise profonde


     Commentaire n° 891

     

     

     

     

     

    Commentaire du 02/06/10 à 15:47 par Jean Marc
     À l'avenir, toute dépense nouvelle doit être financée par une économie nouvelle. »
    OK,la partie est jouable si tout le monde joue le jeu honnêtement.
    Pour ce faire, nos élus locaux accepteront-ils de mettre en place une commission de contrôle placée sous la direction de monsieur Cossé (par exemple) ayant pour mission d'analyser et commenter si besoin était, les dépenses de restaurant,l'attribution et l'utilisation des cartes d'essence ainsi que les remboursements de faux-frais divers imputables à la commune, comme celui-ci (monsieur Cossé) l'avait entrepris -non sans peine- en 2008?
    Chiche!! s'il n'y a rien à cacher....
    Peut-être qu'un jour je saurai qui a payé la location de voiture à Gijon ... ;-)


     Commentaire n° 890

     

     

     

     

     

    Commentaire du 02/06/10 à 14:46 par Des promesses des prommesses
     Que les élus municipaux de Pornic commencent par réduire leurs propres dépenses
    Ex repas de fin d'année au restaurant avec conjoints etc0..., invitations et inaugurations multiples.... quils votent la baisse leurs indemnités les adjoints
    et ensuite on pourra parler de réduction des dépanses publiques dans la fonction publique

    On verra bien si les prommesses du Maire seront tenues , comment remplacera t'il les recettes de la taxe professionnelle que la communauté de communes percevait? : Tout simplement en haussant la part communautaire il se flatte en disant qu'en ce qui concerne la municipalité il n'y aura pas de hausse d'impôts, mais il n'y a pas que les taxes municipales
    RESTONS ATTENTIFS ET VIGILANTS et conservons toutes ses promeeses on rique d'en reparler d'ici peu.


     Commentaire n° 889

     

     

     

     

     

    Commentaire du 02/06/10 à 14:25 par Glücky
     entièrement d'accord Mr Le Député Maire, et je saurai m'en souvenir quand j'examinerai avec attention mes avis d'impositions : National,local, et foncier.
    plus de réflexion dans la gestion, et une participation JUSTE ET EQUITABLE de TOUS plutôt qu'un assistanat permanent, et une condamnation à payer plus, pour ceux qui par leur travail, leurs initiatives, leur esprit d'entreprise, leur courage (mal vu en France), se battent contre la 'crise' et gagnent l'argent que les pouvoirs publics dépensent allègrement. voilà ce que souhaite une majorité de français. Et surtout pas la recette éculée et stupide de l'augmentation des taxes et impôts, aveu d'IMPUISSANCE.


     Commentaire n° 888

     

     

     

     

     


      Saisir un nouveau commentaire
      remonter en haut de page pour voir le sujet d'actualité

      Donner votre avis sur le sujet d'actualité :

      Votre nom / pseudo (obligatoire) :

      Votre mail (facultatif, sera visible) :

      Votre Message :

              


      Conseils et astuces de saisie :

        Délimitez votre texte avec les 'balises' suivantes pour :
        - afficher du texte en 'gras' : [b] texte en gras [/b]
        - afficher du texte en 'italique' : [i] texte en italique [/i]
        - insérer un lien : [url=votre lien commençant par http://...] votre texte [/url]
            exemple : [url=http://www.google.fr] un lien vers google.fr [/url] )
        - modifier la taille du texte: [size=1] texte en petite taille [/size]
            (la taille pouvant évoluer de 1-petit à 5-très grand, 2 étant la valeur par défaut)
        - afficher du texte en 'rouge' : [color=rouge] texte en rouge [/color]
            (autres couleurs dispo : vert, bleu, vertclair, cyan, orange, gris, grisclair)
        Les combinaisons sont possibles :
            exemple : [color=rouge][i][size=1] texte en rouge,en italique et en petite taille [/size][/i][/color]


      Réglement

        Seront supprimés les commentaires :
        - n'ayant aucun rapport avec le sujet d'actualité
        - injurieux et portant atteinte à la vie privée des personnes
        - contraire à la morale



    Notre partenaire :  Kayak Nomade  (cliquez sur le bandeau)

     



      ACCUEIL  ACTUALITES  AGENDA  INTERVIEW  PHOTOS  VIDEOS  REFERENCEMENT  Espace Publicitaire  i-pornic.com    ESCALATORS  RIA  

    Cette page a été vue 30 fois   (2014-10-20 06:41:36   -  3 / 30 / 16)    + de stats.