retour à www.i-pornic.com
Vidéo : Fête du vélo à Saint Brevin ACTUALITÉ PRÉCEDENTE      ACTUALITÉ SUIVANTE  Pays de Retz Municipales 2014 : votre maire se représente-t-il ?     LA LISTE DES ACTUALITÉS  
11/10/2013 - Pornic Municipales 2014 : le déménagement du casino toujours d'actualité

(source photo : Presse-Océan)
    Auteur / Source : Presse-Océan

    Résumé :
      Malgré les difficultés financières du groupe Partouche, le projet du déménagement du casino vers la Ria reste toujours d'actualité. Un compromis de vente du foncier pourrait-même être signé avant la fin de l'année. A lire dans l'édition papier de Presse Océan du vendredi 11 octobre.
     
     
    Voir le dossier « Pornic Municipales 2014 »
     
     
     
     



 
Commentaire du 11/10/13 à 11:51 par Un pornicais de 60 ans
 Je ne comprends pas.
Après nous avoir vante les mérites du ppp, on ( le maire ) nous dit que ce schéma est abandonné et
que le compromis va être signé avant la fin de l'année, mais sans nous indiquer les montages
retenus , sans rien nous indiquer d'ailleurs.
L' opposition a fait connaître sa position. Il est a craindre qu'elle ne soit pas entendue.
Qu'en pensent les pornicais ?
Quelqu'un va t il se lever pour dire : stop, Monsieur le maire donnez nous des informations, faites
nous connaître les montages juridiques et financiers détailles, bref : informez nous, nous en avons le
droit.


 Commentaire n° 4370
 
 
 
 
 
Commentaire du 07/10/13 à 17:32 par miss T
 Généralement en phase pour ce que le maire a fait à pornic, je ne suis pas d'accord, mais pas du tout d'accord avec ce qu'il veut faire dans la ria. Le jardin botanique est ridicule et ne sert à rien, moi qui ai toujours espérée trouver ici simplement un grand espace vert ombragé et une belle balade pour les enfants. Et le Pasino m'exaspère. Je crois que Monsieur le maire a oublié les pornicais et ne cherche plus qu'à se faire plaisir à lui et à ses copains quitte à tous nous le faire payer. Je suis très très déçue. Fidèle votante depuis longtemps, il est clair que je voterai contre lui si il persiste avec tous ces projets pas très clairs.

 Commentaire n° 4346
 
 
 
 
 
Commentaire du 07/10/13 à 15:53 par Faim du Monde
 vu sur:
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203047788008-le-groupe-public-de-casinos-hollandais-sous-tutelle-bancaire-614287.php

Le groupe public de casinos hollandais sous tutelle bancaire
Par Didier Burg | 07/10 | 06:00

Holland Casino annonce 120 suppressions de postes.

Rien ne va plus pour l'exploitant de maisons de jeux néerlandais Holland Casino. En situation de monopole aux Pays-Bas sur le secteur des jeux de hasard - aussi bien pour les jeux en ligne que pour l'exploitation de casinos -, l'entreprise, détenue à 100 % par l'Etat, est confrontée à une dégradation persistante et inquiétante de sa situation financière. Les annonces concomitantes hier d'un nouveau plan social portant sur 120 suppressions d'emplois et d'une mainmise des banques sur la trésorerie du groupe, confirment le malaise.
Conjoncture adverse

Crise économique, interdiction de fumer, concurrence des sites de jeux sur Internet, cette conjoncture adverse - responsable d'une perte nette de 650.000 euros dans les comptes 2012 de Holland Casino - s'est déjà traduite l'année dernière par 400 licenciements sur un effectif total de 3.000 salariés. Face à ce constat d'échec, le directeur général du groupe avait démissionné de son poste en juin.

Pour sortir de l'ornière, le groupe avait obtenu courant 2012 un ballon d'oxygène de la part d'un consortium bancaire (ABN AMRO, Deutsche Bank et ING) qui lui avait consenti une ligne de crédits de quelque 150 millions d'euros. Seulement, aucun retour à meilleure fortune ne s'est produit.

S'élevant à 46 millions d'euros fin 2012, l'endettement culmine aujourd'hui à 60 millions et pourrait dépasser les 100 millions à court terme. L'Etat, qui a déjà fait part de ses projets de céder à terme Holland Casino, n'a aucune intention d'injecter un seul centime pour remettre le groupe à flot qui, en l'état, est soumis au bon-vouloir de ses trois banques.

A l'instar du français Groupe Partouche sous le coup d'une procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Paris (« Les Echos » du 1er octobre), les difficultés de Holland Casino sont symptomatiques d'un secteur déserté par les clients.

À noter
En l'espace de six ans, la fréquentation des parieurs néerlandais a baissé de près de 20 % dans les quatorze casinos du royaume exploités par l'entreprise monopolistique.


 Commentaire n° 4345
 
 
 
 
 
Commentaire du 05/10/13 à 22:40 par Le PPP et l'opposition
 Philippe Boennec et Partouche ont tout récemment avancé sur le partenariat
public privé jusqu'à l'abandonner, après réflexion .... L'opposition n'a cessé
de dénoncer le procédé retenu par le Maire depuis le début.

Le sujet a de nouveau été évoqué lors du dernier CM du 28 Juin dernier à propos
du budget supplémentaire 2013. Sophie de Saint Amour, pour l'opposition, a fait
en séance publique la déclaration suivante :

' Le Budget Supplémentaire fait mention d’une annulation de 50 000 euros sur
les 200 000 euros prévus lors du Budget Primitif concernant le Partenariat
Public Privé du Casino.Encore une fois nous vous posons la question, en espérant
cette fois obtenir une réponse claire et transparente : Où en est-on de ce PPP ?

Les Pornicais sont en droit de connaitre l’état d’avancement de ce dossier,
c’est un investissement très onéreux qui représente un risque financier pour la
commune et donc ses habitants. A ce jour, nous savons juste que deux études ont
été commandées par la Ville à un cabinet Parisien pour des missions d’assistance
l’une d’un montant de 146 912 euros, l’autre de 14 650 euros.

Que contiennent ces études ? Est-ce la fameuse étude relative à l’évaluation
préalable que vous nous avez présentée lors du Conseil municipal 6 avril 2012
qui écartait d’un revers de main l’ensemble des autres outils juridiques et qui
ne démontrait pas l’opportunité juridique, économique et commerciale de ce
projet ? Ce sont peut être les études de marchés que nous avions demandé lors du
CM d’avril 2012 ?

Nous entendons les Pornicais, ils sont inquiets et nombreux sont ceux qui
émettent de forts doutes sur ce projet :

- Des doutes sur le contrat lui-même. Je vous rappelle, que le PPP a été
créé au départ comme un contrat dérogatoire et dont le recours est conditionné à
une situation d’urgence, de complexité particulière et pour une mission de
service public. Quelle complexité ici ? Pas dans la construction d’un bâtiment
classique sans aucune particularité ! Quelle urgence ? L’actuel casino ne peut
être considéré comme un immeuble menaçant ruine ! On constate également que les
PPP sont généralement montés dans le cadre d'investissements publics au bénéfice
direct des usagers (hôpitaux, crèches, écoles, etc.). Il est donc surprenant ici
que nous nous trouvions dans le cadre d'un soutien à une entreprise privée (une
forme de subvention déguisée ?), qui n'offre aucun service direct au public de
la commune…

- Des doutes liés à tous les commentaires d’expert, les articles
juridiques qui critiquent fermement les PPP. De nombreuses expériences sont
catastrophiques : matériel de très mauvaise qualité, bâtiment inutilisable,
grosse « surprise » sur le coût réel de ce type de montage, manque de
transparence et de maîtrise, externalisation de mission d’agent public.

- Des doutes sur la sécurité financière de ce montage. J’ai, à ce propos,
pu lire dans un article de la gazette une formule parlante : « le PPP :
l’emprunt toxique de demain ? ». Il s’agit d’un endettement plus ou moins
déguisé s’accompagnant d’une débudgétisation plus ou moins marquée et autorisant
un contournement des normes d’encadrement de l’endettement des collectivités.
Aussi, les conditions de financement obtenues sont inévitablement moins bonnes
qu’en cas d’emprunt par la collectivité elle-même surtout en ce moment où les
taux d’intérêts sont historiquement bas. Comme nous l’avons précisé au
préalable, il est légitime de se poser les bonnes questions sur la santé
financière et l’avenir du groupe Partouche mais aussi sur l’activité de Casino
elle-même. Le produit du Casino est en baisse constante, cette année – 10% par
rapport à l’année dernière…Pouvons-nous nous permettre un tel risque ? Nous
sommes face à un dispositif inventé par les marchés financiers, d’ailleurs vanté
par le MEDEF, dans lequel les contribuables sont, dans la plupart des cas, les
dindons de la farce.

- Des doutes sur l’opportunité même du projet. C’est un projet passéiste
qui n’est plus adapté à la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui, la
priorité des citoyens est ailleurs ! Le PPP souffre d’une insuffisance de mise
en concurrence entre les candidats à la conclusion du marché et de
monopolisation de ceux-ci par un petit nombre de grandes entreprises du BTP, aux
dépens des PME-PMI et un soutien aux mauvaises conditions de travail dans le
cadre de sous-traitance. Les collectivités doivent prendre leur part dans cette
situation difficile que nous vivons en ce moment en investissement certes, mais
en investissant de manière utile et pour le plus grand nombre.

Vous vous êtes peut être rendu-compte du risque financier que vous faites peser
sur les Pornicais et sur la dangerosité de ce type de montage contractuel…et
décidé de revenir sur la procédure et reprendre le travail là où il aurait dû
commencer, c'est-à-dire, par une étude approfondie sur l’intégralité des outils
juridiques qui permettent de réaliser ce type d’investissement.

Nous votons contre ce budget supplémentaire.'


 Commentaire n° 4342
 
 
 
 
 
Commentaire du 05/10/13 à 19:32 par bagus
 En fait, le groupe Partouche fait ce que 'bon' lui semble. c'est une entreprise privée.

ce qui est dommage dans le cas de Pornic, c'est que la mairie propose un PPP pour sauver le casino et construire un pasino.
c'est une démonstration de ce que je disais : Apparemment c’est le service public (maire, ministre, etc.) qui décide de construire quelque chose (hôpital, aéroport, stade, salle des fêtes, pasino etc) , et c’est apparemment le privé qui réalise et qui paye !
puis je disais : 'En fait les PPP, c’est un moyen pour le privé (les PDG, pas les travailleurs) de s’enrichir sur le dos du public (les contribuables)'

Ici on voit bien que le maire, pour sauver le casino propose un PPP pour faire un pasino, mais ce seront les pornicais qui en fin de compte paieront et seront les dindons de la farce.
Idem à NDDL


 Commentaire n° 4341
 
 
 
 
 
Commentaire du 04/10/13 à 16:13 par Dupont la Joie
 ne croyez pas que parce que Partouche est côté en bourse, qu'ils ne peuvent jamais se tromper dans leur choix stratégiques.

Voici par exemple quelques faits récents d'une gestion plus que discutable.

En 2007, refus de rachat du groupe au prix de 21.50 € l'action (elle vaut 0.84 de nos jours) par M. Ohayon.

ICI

Rachat de casinos à tout va (croissance externe), dont la fameuse OPA sur Européenne de Casinos - Pornic en faisait partie.
L'endettement à explosé alors, probablement au plus mauvais moment (où la crise est arrivée), et certainemment pour essayer de dépasser Barrière au titre de N°1 français des casions.

Ratage complet de l'offre on line.

ICI

Refus de vendre des hôtels à des prix corrects, il y a encore quelques années (depuis le prix de ces hotels à subi une décote d'environ 30%).
Il est certain que la vente à bon prix de certains 'palaces' permetrait de renflouer le groupe pour un bon moment, il y a sans doute des projets de vente dans ce sens.

ICI

à suivre ...

PS: Mr Le Maire ce serait sympa que les indigents, et autres 'victimes de la précarité énergétique' aient la tolérance de se servir en bois (de chauffage) dans les dechetteries. Ne serait ce qu'une petite tolérance pour les seuls habitants de la ville. Le froid arrive, merci de penser à eux (en plus que transférer les bennes à St Viaud, cela à un coût, cela ne rapporte rien).

Electoralement, 'c'est tout benef' (et ça coûte moins cher que le colis des anciens !!!).


 Commentaire n° 4340
 
 
 
 
 
Commentaire du 04/10/13 à 15:38 par bagus
 Les ppp : Partenariat Privé-Public

L’état, ou les collectivités veulent réaliser des « trucs », sans payer sur le moment.
Payer sur le moment voudrait dire « augmenter les impôts ». (« augmenter les impôt »s est-il synonyme d’ignominie ? )
Donc ils font un PPP : Partenariat Privé-Public

Apparemment c’est le service public (maire, ministre, etc.) qui décide de construire quelque chose (hôpital, aéroport, stade, salle des fêtes, etc) , et c’est le privé qui réalise et qui paye !

je dis ' Apparemment c’est le service public (maire, ministre, etc.) qui décide de construire quelque chose ...' car parfois c'est tout simplement un bureau d'étude soi-disant indépendant, mais qui en fait est au service du privé, qui incite le maire à construire ou modifier un truc ...

Donc, le privé donne l’impression de payer, car c’est lui qui soutient énergiquement le projet ………………………………………, c’est lui qui commence les travaux (parfois sans les terminés) ……………….., c’est lui qui fabrique ………….. à moindre coût (nombreux exemples d’ouvriers non déclarés, ou sous-payé en sous-traitance ( indiens, bulgares, etc), nombreux exemples de travaux au rabais et mal façons (y compris des hôpitaux) ).

Dans les PPP, il ne faut pas oublier le moment où le privé demande à être remboursé, avec des intérêts imposants ! A ce moment, la réalité est différente.
En fait les PPP, c’est un moyen pour le privé (les PDG, pas les travailleurs) de s’enrichir sur le dos du public (les contribuables)
Même si le projet est un projet bidon qui n’est pas rentable, qui n’a JAMAIS été prévu pour être rentable, le public doit et devra payer.
Donc les PPP, c’est « raser gratis » aujourd’hui, pour mieux décapiter demain …..

Exemple : L’aéroport de NDDL ne sera pas viable, c’est une évidence, mais nous devrons rembourser les actionnaires de et VINCI pendant plus de 50 ans ….

Sur le net, vous trouverez de nombreux autres exemples (stade de football, hôpitaux, aéroport de etc.).

Et si nous stoppions ces bêtises ? ????? pasino, NDDL ...


 Commentaire n° 4339
 
 
 
 
 
Commentaire du 03/10/13 à 21:35 par casino ?
 qu'est-ce qu'un PPP, ?
M. bagus, pourriez-vous dire ce que c'est et pourquoi vous n'en voulez pas ?


 Commentaire n° 4338
 
 
 
 
 
Commentaire du 03/10/13 à 15:51 par Dupont la Joie
 On comprend que le maire (qui n'est toujours pas officiellement candidat à sa réelection ?) se sent préssé d'obtenir RAPIDEMENT des résultats sur ce dossier, bien qu'il serait plus prudent de ne pas se précipiter étant donné cette sortie de crise (structurelle en fait et non conjoncturelle) qui n'en fini pas.

L'activité des jeux dépend en autre de la santé de l'économie.

Je doute aussi de la pertinence de l'emplacement du Pasino (outre les risques de recours en justice) du fait que ce complexe se trouverai bien esseulé dans le fond de cette estuaire.

Il n'y a qu'à voir la fréquentation du parc botanique qui n'a attiré que quelques curieux, et probablement pas la foule annoncée ou espérée.
Il y a même des pornicais qui n'y sont pas allés !

Et il y a aussi ce fameux principe de la 'DEPENDANCE AU SENTIER' que tout développeur urbanistique devrait connaître (en résumé ... on ne change pas les habitudes ! ).

Les touristes ou habitués de Pornic, iront toujours s'agglutiner sur le quai Le Ray, on n'y changera rien.

Un raté économique sur ce plan là serait une catastrophe pour les finances de la ville (et des citoyens) pour des années.

St Gilles Croix de Vie ce n'est pas Pornic, St Amand les Eaux non plus. Les temps aussi ont changés (on ne reviendra pas en arrière au niveau législatif, même la cigarette électronique finira par être interdite).

Baissez nous les impôts et réduisez la dette.
Baissez aussi la masse salariale de la ville (cf. le nombre d'employés communaux), ça ne ferai pas de mal non plus !


 Commentaire n° 4336
 
 
 
 
 
Commentaire du 03/10/13 à 14:03 par bagus
 Dans les messages précédents je lis :
« Le Maire de Pornic s'est enfin rangé aux arguments soulevés par l'opposition
municipale depuis le début du projet de transfert du casino!!!
Le recours au PPP dans le contexte actuel était bien la plus mauvaise solution pour les intérêts du contribuable pornicais. »

« Le PPP qu'il (ndlr : « il » = le maire de pornic) a défendu corps et âmes et qu'il dénonce maintenant est aussi un grave échec politique et personnel. »


J’aimerais que la logique qui demande au maire de Pornic de renoncé au PPP, soit la même logique ailleurs.
Nous savons tous que les PPP sont des arnaques.
Certains le savent, mais en profitent directement, donc ils sont « pour ».
Les autres le savent, et ils payent, donc ils sont contre, ou ne disent rien pour ne pas froisser les « autorités supérieures ».

A lire :
http://local.attac.org/attac16/spip.php?article65

http://blogs.rue89.com/corinne-lepage/2012/12/18/notre-dame-des-landes-letat-coince-par-ses-concessions-vinci-229218


 Commentaire n° 4335
 
 
 
 
 
Commentaire du 03/10/13 à 12:52 par Pornicais
 C'est un mensonge tout simplement. Ph.Boennec essaye de nous persuader du contraire, mais on voit bien par ses réactions et ses petites phrases peu convaincantes qu'il essaye de s'en persuader lui-même.

Il est même incompréhensible à six mois des élections qu'il engage ainsi la ville de Pornic dans des projets aussi incertains et douteux. Comme prévu et avec le recul suffisant, le jardin botanique est un échec retentissant. Le PPP qu'il a défendu corps et âmes et qu'il dénonce maintenant est aussi un grave échec politique et personnel. Les projets immobiliers de la Ria sont loin de fonctionner aussi bien que prévu. J'ai peur que nous courions à la catastrophe économique si nous continuons à vouloir développer la ria de façon aussi hasardeuse et sans consensus de tous les des acteurs économiques Pornicais.

Il ne faut pas être dupe, seul le Pasino sera financé par le groupe Partouche (et encore). Tout le reste sera à la charge du contribuable pornicais : les routes, les parkings, les signalisations, les réseaux sanitaires et électriques, les espaces verts, les palmiers, le dispendieux bitume jaune qui devient noir, les campagnes publicitaires et les petites sauteries qui vont avec pour faire la promotion immobilière de la Ria, les cabinets de conseil, les cabinets d'architecture, ... Il ne faut surtout pas en parler aux Pornicais, mais tout ce 'reste' n'a fait l'objet d'aucun chiffrage réaliste et sera supporté plus ou moins discrètement au coup par coup par les habitants de la commune. Je suis persuadée que la note sera très salée, très lourde et personne n'a aucune idée de la réussite et de rentabilité du projet, surtout avec un groupe Partouche en difficulté. On navigue à vue ! C'est très dangereux ! Cela risque de nous couter très très cher.

La volonté de Ph.Boennec de faire aboutir à tout prix le Pasino ressemble à un baroud d'honneur. Cela devient une obnubilation chez lui. On dirait qu'il est encore le seul à vouloir défendre ce projet. C'est lui qui va voir l'architecte pour faire accélérer le processus. C'est lui qui se fait le défenseur des difficultés du Groupe Partouche alors qu'il devrait être le premier citoyen de la commune à se méfier d'une telle situation et à se poser des questions sur la viabilité du projet. Crois t-il gagner des voix en mars 2014 en faisant passer en force ce projet envers et contre tout ? Il en fait une affaire personnelle, trop personnelle. Et pourquoi le fait t-il ? Moi, je vous dirais que je suis même inquiet par son comportement.

NON ! NON ! NON !

Il faut jouer cartes sur table dès maintenant. Il faut suspendre ce projet. Il faut le mettre dans la balance dans la prochaine campagne municipale. Il faut que les Pornicais aient leur mot à dire dans un projet important qu'ils n'ont pas souhaité. Il faut que l'opposition (si elle existe encore) monte au créneau et l'accule à cesser toute démarche inconsidérée. Il faut que les gens de son entourage lui fasse entendre raison en repoussant à plus tard toute décision. Si la majorité des électeurs Pornicais votent encore pour lui en 2014, c'est qu'ils sont près à prendre le risque avec lui et à payer le cas échéant.

Mais en attendant, STOP !


 Commentaire n° 4334
 
 
 
 
 
Commentaire du 03/10/13 à 12:15 par Respublica
 Le Maire de Pornic s'est enfin rangé aux arguments soulevés par l'opposition
municipale depuis le début du projet de transfert du casino!!!


Le recours au PPP dans le contexte actuel était bien la plus mauvaise
solution pour les intérêts du contribuable pornicais.


La situation financière du groupe Partouche est délicate.Le tribunal engage une
deuxième procédure de sauvegarde pour 6 mois après celle du mois d'avril.
Partouche ne sera pas éternellement protégé de ses créanciers par de tels
artifices juridiques et risque à terme de passer sous le contrôle des banques ou
des fonds de pensions.

Le journal Le Monde du 16/6/2013 évoque d'autre part l'ouverture d'une
information judicaire par le parquet de Paris contre des responsables du groupe
Partouche (dont son président) pour avoir joué personnellement sur le site en
ligne 'maison' à l'aide de comptes ouverts sous des pseudonymes.Si ces faits
sont avérés par l'instruction , Pornic aura échappé à un 'partenariat' public
privé bien douteux...

Aujourd'hui les déclarations optimistes sur l'avenir du casino de Pornic de la
part des responsables du Groupe Partouche ne sont elles pas de simples
opérations de communications ?
Les déclarations du Maire restent bien nébuleuses et le conditionnel employé
dans l'article est bien de rigueur.


 Commentaire n° 4333
 
 
 
 
 
Commentaire du 03/10/13 à 11:31 par Un pornicais de 60 ans
 Qui dit entreprise sous sauvegarde de justice, dit nomination d un administrateur judiciaire.
La financière Partouche dont dépend le Casino de Pornic a 6 mois pour proposer un échelonnement
de ses dettes.
Si ce plan n est pas accepté, le Tribunal doit statuer sur le plan ou sur une procédure collective
Dire aujourd'hui hui que le casino de Pornic n est pas impacts paraît bien hasardeux


 Commentaire n° 4331
 
 
 
 
 

  Saisir un nouveau commentaire
    remonter en haut de page pour voir le sujet d'actualité

    Donner votre avis sur le sujet d'actualité :

    Votre nom / pseudo (obligatoire) :

    Votre mail (facultatif, sera visible) :

    Votre Message :

            


    Conseils et astuces de saisie :

      Délimitez votre texte avec les 'balises' suivantes pour :
      - afficher du texte en 'gras' : [b] texte en gras [/b]
      - afficher du texte en 'italique' : [i] texte en italique [/i]
      - insérer un lien : [url=votre lien commençant par http://...] votre texte [/url]
          exemple : [url=http://www.google.fr] un lien vers google.fr [/url] )
      - modifier la taille du texte: [size=1] texte en petite taille [/size]
          (la taille pouvant évoluer de 1-petit a 5-tres grand, 2 étant la valeur par défaut)
      - afficher du texte en 'rouge' : [color=rouge] texte en rouge [/color]
          (autres couleurs dispo : vert, bleu, vertclair, cyan, orange, gris, grisclair)
      Les combinaisons sont possibles :
          exemple : [color=rouge][i][size=1] texte en rouge,en italique et en petite taille [/size][/i][/color]


    Réglement

      Seront supprimés les commentaires :
      - n'ayant aucun rapport avec le sujet d'actualité
      - injurieux et portant atteinte à la vie privée des personnes
      - contraire à la morale



 
Plus d'infos et de commentaires dans le dossier « Pornic Municipales 2014 »
 
 
 
 
 
 

Notre partenaire :  Entreprise de Bâtiment Guilbaud / Masson &Fils  (cliquez sur le bandeau)
 


  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   

Cette page a été vue 53835 fois   (2018-12-12 05:50:59   -  1 / 36 / 14453)    + de stats.