www.i-pornic.com  - Le site non-officiel de Pornic et de la Côte de Jade  Se connecter   
  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   

 

 

IMMOBILIER
Agences
Annonceurs
Notre partenaire :    (cliquez sur le bandeau)

 

Publicité :

La Revue du Web local du 12/02/2016 et des 7 jours précédents...

 

 

Comment souhaitez-vous afficher les actualités :

 

 

       

 

 

Choisissez une date dans le calendrier :

 

 

2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

 

 


La Revue de Web du Jeudi 11 février 2016
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)

     

      - Après la tempête, pêche aux huîtres interdite

     

      - Mairie de Pornic : enquête publique Plan de Prévention des Risques Littoraux

     

      - Vidéo : Coup de Vent sur Pornic, par Jean-Pierre Parois

     

      - Photo : «Tempête sur la côte Atlantique» par Alain Barré

     

      - Vidéo : Pornic assaut des vagues sur l'escalier de la thalasso

     

      - Chéméré : Braquage du bar-tabac. Cinq SDF condamnés

     

 

 

 

 

Pornic - 11/02/2016 - Après la tempête, pêche aux huîtres interdite
(source photo : Ouest-France)
La préfecture a promulgué un arrêté interdisant la pêche aux huîtres à moins de 300 mètres des concessions de cultures marines à La Bernerie-en-Retz et aux Moutiers-en-Retz.
source :
Ouest-France

 

ajouté le 11/02/2016

 

 

La préfecture a promulgué un arrêté interdisant la pêche aux huîtres à moins de 300 mètres des concessions de cultures marines à La Bernerie-en-Retz et aux Moutiers-en-Retz. Suite aux coups de vent du début de semaine, la préfecture des Pays de la Loire a promulgué un arrêté interdisant la pêche aux huîtres sur une partie des côtes du Pays de Retz.
Le secteur compris entre le rocher de Jaulin (La Bernerie-en-Retz) jusqu'aux Moutiers-en-Retz est concerné. Cette interdiction est valable jusqu'au 15 février, afin de permettre aux ostréiculteurs de récupérer leurs poches à huîtres, éparpillées par la météo.
...

 

 

Après la tempête, pêche aux huîtres interditelire l'article complet   9422  /  33
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 11/02/2016 - Mairie de Pornic : enquête publique Plan de Prévention des Risques Littoraux
(source photo : Ville de Pornic)
source :
Ville de Pornic

 

ajouté le 11/02/2016

 

 

Par arrêté préfectoral n°2016/BPU/005 en date du mercredi 13 janvier 2016 est prescrite une enquête publique portant sur le Plan de Prévention des Risques Littoraux de la baie de Bourgneuf Nord dans les communes de Les Moutiers en Retz, siège de l'enquête, la Bernerie en Retz, Pornic et Villeneuve en Retz (commune nouvelle constituée des communes de Bourgneuf en Retz et de Fresnay en Retz)
Elle se déroulera du Mardi 16 Février 2016 au Lundi 21 Mars 2016 inclus, soit pendant 35 jours consécutifs, Elle sera ouverte en mairie de Les Moutiers en Retz, siège de l'enquête, et en mairies de la Bernerie en Retz, Pornic et Villeneuve en Retz. Il est constitué une commission d'enquête composée comme suit : Président : - M.Jacques CADRO, commandant de la brigade de gendarmerie motorisée en retraite Membres titulaires : - M. Philippe PICQUET, directeur territorial au service urbanisme de la mairie de Nantes, en retraite - M. Dominique LESORT, avocat retraité au barreau de Nantes Membres suppléants : - M. Hervé LE BORGNE, retraité de la Direction générale des finances - M. Jean-Claude HAVARD, retraité du Port Autonome de Nantes-Saint-Nazaire En cas d'empêchement de M. Jacques CADRO, M. Philippe PICQUET sera amené à assurer la présidence de la commission. Pendant la durée de l'enquête, du Mardi 16 février 2016 au lundi 21 mars 2016 inclus, le dossier d'enquête sera déposé en mairie de Les Moutiers en Retz, siège de l'enquête, la Bernerie en Retz, Pornic et Villeneuve en Retz, où le public pourra en prendre connaissance aux jours et heures habituels d'ouverture des services au public. Pendant toute la durée de l'enquête, le public pourra consigner ses observations, propositions ou contre-propositions sur le registre ouvert à cet effet. Les observations, propositions ou contre-propositions pourront être également adressées par écrit au président de la commission à la mairie de Les Moutiers en Retz, siège de l'enquête (Hôtel de ville - 15 place de l'Eglise Madame -44760 Les Moutiers en Retz). Les membres de la commission d'enquête recevront, en personne, les observations des intéressés en mairies de Les Moutiers en Retz, siège de l'enquête, la Bernerie en Retz, Pornic et Villeneuve en Retz aux jours et heures suivants : Les Moutiers en Retz : Mardi 16 février 2016, de 9h 00 à 12h 00 La Bernerie en Retz : Mercredi 17 février 2016, de 15h 00 à 17h 30 Villeneuve en Retz : Vendredi 19 février 2016, de 13h 30 à 16h 30 Pornic : Samedi 20 février 2016, de 9h 00 à 12h 00 Pornic : lundi 22 février 2016, de 9 h00 à 12h 00 Les Moutiers en Retz : Mercredi 24 février 2016, de 14h 00 à 16h 30 La Bernerie en Retz : Samedi 27 février 2016, de 9h 30 à 12h 00 Villeneuve en Retz : Lundi 29 février 2016, de 13h 30 à 16h 30 Les Moutiers en Retz : Mardi 1er mars 2016, de 14h 00 à 16h 30 Pornic : Mercredi 2 mars 2016, de 14 h00 à 17 h 00 Villeneuve en Retz : Jeudi 3 mars 2016, de 9h 00 à 12h 00 Les Moutiers en Retz : Samedi 5 mars 2016, de 9h 00 à 12h 00 La Bernerie en Retz : Mardi 8 mars 2016, de 9h 00 à 12h 00 Pornic : Jeudi 10 mars 2016, de 9 h00 à 12 h 00 Villeneuve en Retz : Samedi 12 mars 2016, de 9h 00 à 12h 00 Pornic : Mardi 15 mars 2016, de 14 h à 17 h00 Villeneuve en Retz : Mercredi 16 mars 2016, de 13h 30 à 16h 30 Les Moutiers en Retz : Samedi 19 mars 2016, de 9 h 00 à 12h 00 Les Moutiers en Retz : Lundi 21 mars 2016, de 14h 00 à 16h 30 Toute personne peut sur sa demande et à ses frais obtenir communication du dossier d'enquête publique auprès du préfet de Loire-Atlantique (direction de la coordination et du management de l'action publique - bureau des procédures d'utilité publique). Dès réception des registres et des documents annexés, les membres de la commission d'enquête rencontreront, dans la huitaine, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) de la Loire-Atlantique et lui communiqueront les observations écrites ou orales consignées dans un procès-verbal de synthèse en l'invitant à produire ses observations éventuelles dans un délai de quinze jours. Toute information sur le Plan de Prévention des Risques Littoraux de la baie de Bourgneuf Nord pourra être demandée auprès de la DDTM de la Loire-Atlantique (service Transports et Risques-Unité Prévention des Risques) - 10 bd Gaston Serpette - BP 53606 - 44036 Nantes cedex 1. Le décision susceptible d'intervenir à l'issue de la procédure sera un arrêté du préfet de la Loire-Atlantique approuvant le plan éventuellement modifié. Le dossier complet est consultable sur le site internet de la Préfecture de Loire-Atlantique :http://loire-atlantique.gouv.fr
...

 

 

Mairie de Pornic : enquête publique Plan de Prévention des Risques Littorauxlire l'article complet   9427  /  69
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 11/02/2016 - Vidéo : Coup de Vent sur Pornic, par Jean-Pierre Parois
(source photo : Jean-Pierre Parois)
source : Jean-Pierre Parois

 

 

ajouté le 11/02/2016

 

 

Jean-Pierre Parois : «Tempête sur la côte Atlantique du 8 février 2016» ...

 

 

Vidéo : Coup de Vent sur Pornic, par Jean-Pierre Paroislire l'article complet   9425  /  56
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 11/02/2016 - Photo : «Tempête sur la côte Atlantique» par Alain Barré
(source photo : www.alain-barre.com)
source :
www.alain-barre.com

 

ajouté le 11/02/2016

 

 

...

 

 

Photo : «Tempête sur la côte Atlantique» par Alain Barrévoir la galerie de photos   9426  /  88

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 11/02/2016 - Vidéo : Pornic assaut des vagues sur l`escalier de la thalasso
(source photo : Alain Barré)
source : Alain Barré

 

 

ajouté le 11/02/2016

 

 

Alain Barré : «un bestof de l'assaut des vagues sur l'escalier de la thalasso à Pornic...» ...

 

 

Vidéo : Pornic assaut des vagues sur l`escalier de la thalasso lire l'article complet   9424  /  95
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 11/02/2016 - Chéméré : Braquage du bar-tabac. Cinq SDF condamnés
source :
Le Courrier du Pays de Retz

 

ajouté le 11/02/2016

 

 

Cinq jeunes en déshérence, déjà incarcérés ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pour le braquage avorté du bar-tabac de Chéméré le 31 décembre 2014. A l’heure de la fermeture, la gérante se retrouve avec un gomme cogne sur la tempe. Elle appelle à l’aide et son compagnon n’hésite pas à se défendre physiquement.
Devant une telle attitude, les quatre jeunes encagoulés et leur chauffeur prennent peur et quittent les lieux. Lors du jugement pour vol avec violence, mardi dernier au tribunal correctionnel de Saint-Nazaire, les victimes n’étaient pas là pour entendre la présidente Talhouarn féliciter « leur courage et leur rapidité à réagir ». D’autant que la dame est sortie relever la plaque d’immatriculation de leur véhicule, volé à Flers la nuit de Noël. Quelques jours plus tard, deux braqueurs sont interpellés dans le véhicule qui leur sert de logement : « On est dans une galère totale. On appelle le 115, mais on se fait jeter. On est soit trop jeunes, soit trop vieux. On voulait seulement s’offrir une nuit d’hôtel ».Âgés de 20 à 25 ans, parfois pères de famille, ils font preuve d’immaturité et se défendent comme ils le peuvent : « On n’a tué personne. On ne voulait pas faire de la violence, seulement faire peur », se défend l’un d’eux. Ils ont été condamnés à des peines mixtes : quatre ans de prison avec sursis pour ceux qui tenaient les armes, quatre dont 18 mois avec sursis pour celui qui a volé la voiture, trois ans dont 18 mois avec sursis pour les deux autres. Un sixième prévenu qui comparaissait libre a écopé de 18 mois avec sursis pour complicité.
...

 

 

Chéméré : Braquage du bar-tabac. Cinq SDF condamnéslire l'article complet   9423
 

 

 

 

 

 

Notre partenaire :  Slava Kazykin  (cliquez sur le bandeau)

 


La Revue de Web du Mercredi 10 février 2016
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)

     

      - Photos : Quand la mer vomit ses déchets

     

      - Le vieux port sous les eaux : des photos impressionnantes

     

      - Le vieux port inondé hier à Pornic

     

      - A Pornic, on se protège des inondations (comme on peut)

     

      - Pornic : Apprendre à construire son bateau

     

      - Inondation aux Moutiers en Retz ce mardi matin

     

      - Face au braconnage des civelles, la lutte s’organise

     

      - Les marais passés à la loupe des Historiens du Pays de Retz

     

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Photos : Quand la mer vomit ses déchets
(source photo : Roger Urfer)
source : Roger Urfer

 

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

...

 

 

Photos : Quand la mer vomit ses déchetsvoir la galerie de photos   9421  /  194

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Le vieux port sous les eaux : des photos impressionnantes
(source photo : Presse-Océan)
source :
Presse-Océan

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Tôt ce matin, les habitants du vieux port à Pornic se sont réveillés les pieds dans l'eau. Vers 4 h du matin, ça soufflait dur. Les vagues de submersion cumulées avec la marée haute ont donné un drôle de spectacle qui s'affichait ce matin sur les réseaux sociaux : ...

 

 

Le vieux port sous les eaux : des photos impressionnanteslire l'article complet   9416  /  203
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Le vieux port inondé hier à Pornic
(source photo : Ouest-France)
source :
Ouest-France

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Dans la nuit lundi 8 au mardi 9 février, le vieux port de Pornic à une nouvelle fois débordé sous la pression des vents et du fait d’un fort coefficient de marée. Aux alentours de 5 h 15 du matin, « une demi-heure après la pleine mer, ce qui nous a étonnés », explique Jean-Claude Leberre, président de l’association Coques en Bois, le port a débordé des deux côtés des quais, L’Herminier et Leray, la mer recouvrant jusqu’aux rues de la Marine et des Sables.
« La pression a chuté en deux heures de temps et ça a duré longtemps, environ 1 h 30. » Suffisamment pour donner de quoi nettoyer ce mardi matin aux commerçants du quai Leray leurs commerces touchés principalement par des infiltrations. « Le quai Leray étant plus haut que le quai l’Herminier. » Mais la vigilance reste de mise. « Le niveau d’eau sera plus bas ce mardi soir (6 m 05 pour 6 m 15 dans la nuit du lundi à mardi) mais mercredi soir une hauteur de 6 m 30 est prévue. La météo semble annoncer une accalmie pour mardi soir mais le vent restera fort mercredi ! » informe Jean-Claude Leberre. Prudence donc !
...

 

 

Le vieux port inondé hier à Porniclire l'article complet   9414  /  134
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - A Pornic, on se protège des inondations (comme on peut)
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
source :
Le Courrier du Pays de Retz

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Certains commerces du vieux port ont été inondés la nuit dernière. Les commerçants se barricadent et placent des sacs de sables pour éviter que la mer ne pénètre dans leur local. ...

 

 

A Pornic, on se protège des inondations (comme on peut)lire l'article complet   9415
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Pornic : Apprendre à construire son bateau
(source photo : www.atoutnautic.fr)
source : www.atoutnautic.fr

 

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Apprendre à construire son bateau chez "Sardine Boats" à Pornic, les prochains stages 2016 Sardine Boats est un chantier naval de Pornic qui a lancé un stage d'initiation à la construction contre plaqué époxy. L'objectif est de se tester avant de se lancer dans une construction amateur. Sur 2 journées les stagiaires acquièrent le vocabulaire et les techniques de base de la construction navale en contre plaqué époxy. Stage d'au maximum 7 personnes, tarif 200 euros la session de 2 jours. Contact et adresse sur le site de Sardine Boats. ...

 

 

Pornic : Apprendre à construire son bateaulire l'article complet   9417  /  32
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Inondation aux Moutiers en Retz ce mardi matin
(source photo : Ouest France)
source :
Ouest France

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Des vagues ont submergé l'avenue de la Mer, aux Moutiers, ce mardi 9 février au matin. Les vents plus forts que prévus et le fort coefficient de marée ont eu raison de la digue, face à l'avenue de la Mer, aux Moutiers-en-Retz. Ce mardi matin, les pompiers ont été appelés aux alentours de 5 h du matin. Jusqu'à 50 cm d'eau recouvraient la voie des rues alentours.
"Les dégâts ont été limités car avec les retours d'expérience, la mairie a mis en place des canalisations et un bassin de rétention", indique Jérôme Langlois, chef de centre des pompiers à Pornic. L'eau s'est donc évacuée facilement. Mais les pompiers ont tout de même passé presque 3 h sur place pour recenser le nombre de maisons touchées, les caves inondées, ... Un coffre électrique a également été abîmé par l'eau. "Selon Météo France, la surcote est plus faible ce soir", indique Jérôme Langlois. A priori, les dégâts devaient être moindres. La mer sera haute à 17 h 11, avec un coefficient de marée de 104.
...

 

 

Inondation aux Moutiers en Retz ce mardi matin lire l'article complet   9420  /  57
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Face au braconnage des civelles, la lutte s’organise
(source photo : Ouest-France)
spèce menacée bien que protégée, la civelle est victime de son prix élevé. Contre le braconnage des bébés anguilles, les forces de l’ordre organisent la traque. | Jérôme Fouquet
source :
Ouest-France

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Espèce menacée bien que protégée, la civelle est victime de son prix élevé. Contre le braconnage des bébés anguilles, les forces de l’ordre organisent la traque. Pluie battante et vent fort : tempête sur les bords de la Loire et du canal de la Martinière, près du Pellerin dans la nuit de lundi à mardi. Un temps à ne pas mettre le nez dehors. Sauf pour les braconniers.
Pour eux, tous les ingrédients sont réunis pour opérer à une pêche fructueuse. Dans la nuit de lundi à mardi, ils étaient trois braconniers, à proximité des écluses de la Martinière et de Buzay au Pellerin. Tous sont tombés dans la nasse des gendarmes, des agents des affaires maritimes, de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et de l’Office national de la chasse à 3 h du matin. Dans l’escarcelle de ces trois hommes, près de 10 kilogrammes de civelles, soit autant que lors des 30 contrôles menés en 2015. « Une belle prise », se félicite le colonel Didier Marconnet, patron de la gendarmerie des Pays de la Loire, lors de la pesée. Jusqu'à 400 € le kilo Estimés jusqu’à 400 € le kilo, les bébés anguilles auraient ensuite été revendus sur le marché espagnol, chinois ou bien en France, « les circuits commerciaux les plus régulièrement utilisés par les braconniers », expose Bertrand Gaëtano, de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema). Les trois braconniers interpellés à l’aube mardi seront jugés le mardi 28 juin prochain. En leur compagnie, trois autres pêcheurs illégaux passeront devant le tribunal. Eux ont été arrêtés la semaine passée lors de contrôles routiers menés à Bouguenais, au Pellerin ou à Pornic. À l’intérieur de leurs véhicules, du matériel de braconnage avait été retrouvé.
...

 

 

Face au braconnage des civelles, la lutte s’organiselire l'article complet   9418  /  31
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 10/02/2016 - Les marais passés à la loupe des Historiens du Pays de Retz
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
Une grande partie des contributeurs qui ont rédigé les articles de ce hors-série exceptionnel. Au total, ils étaient seize auteurs, deux illustrateurs et un photographe. -
source :
Le Courrier du Pays de Retz

 

ajouté le 10/02/2016

 

 

Jean-Luc Ricordeau, président de la société d’histoire de Saint-Jean de Boiseau, souligne les raisons qui les ont poussés à rédiger un tel ouvrage : “Les marais représentent presque 27 000 ha et donc une portion importante de notre territoire. C’est la première fois que ce sujet est traité dans sa globalité, en terme de sites et d’actions des hommes sur leur milieu depuis des siècles.
Nous avons pu aussi aborder les conflits d’intérêts, l’écologie de notre cadre de vie avec sa biodiversité qui s’y développe”. Seize auteurs, deux illustrateurs et un photographe ont contribué à cette revue, parmi eux d’éminents géographes reconnus internationalement. En vente à la Maison de l’Histoire à La Bernerie, à la maison du Lac à Bouaye et dans les espaces culturels et centres commerciaux. Tarif : 23 €.
...

 

 

Les marais passés à la loupe des Historiens du Pays de Retzlire l'article complet   9419
 

 

 

 

 

 

Notre partenaire :  Entreprise de Bâtiment Guilbaud / Masson &Fils  (cliquez sur le bandeau)

 


La Revue de Web du Mardi 09 février 2016
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)

     

      - Pornic : le vieux-port a débordé ce matin

     

 

 

 

 

Pornic - 09/02/2016 - Pornic : le vieux-port a débordé ce matin
(source photo : Diverses sources)
source : Diverses sources

 

 

ajouté le 09/02/2016

 

 

Comme attendu, le vieux-port a une nouvelle fois débordé ce matin à cause de la tempête conjuguée à un fort coefficient de marée. L'inondation a été relativement importante puisque la mer s'est propagée dans les rues de la Marine et des Sables. ...

 

 

Pornic : le vieux-port a débordé ce matinlire l'article complet   9413  /  537
 

 

 

 

 

 


La Revue de Web du Lundi 08 février 2016
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)

     

      - Pornic : La Poissonnerie du môle bientôt sur TF1

     

      - BFM TV pour couvrir la tempête en Bretagne et à Pornic

     

      - Tempête : la côte de Jade en vigilance orange vagues-submersion

     

      - Pornic : le retour des comédiens de l’estran

     

      - Quelques photos de la tempête ce matin

     

      - Pornic : Jol, travailleur acrobatique, prend de la hauteur

     

      - Protégés du soleil, mais avec style !

     

      - Pornic : Café-tricot et ateliers couture chez Ré'Création

     

      - Photos : Pornic, plage de l'étang

     

      - Pornic : Philippe Roy, un sculpteur qui bétonne !

     

      - Saint-Viaud décide de tendre la main à Tal Arboush, village syrien

     

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Pornic : La Poissonnerie du môle bientôt sur TF1
(source photo : Pornic Geek)
source :
Pornic Geek

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

En septembre 2015, le restaurant pornicais La Poissonnerie du Môle annonçait sa participation à l’émission diffusée sur TF1 : « L’addition, s’il vous plaît ». La date de diffusion est dorénavant connue. À partir du 7 mars, les téléspectateurs pourront suivre les aventures de Solenn et Gildas Sibiril dans l’émission. Le couple avait accepté de participer à cette émission, « sans vraiment la connaître », disaient-ils en septembre et parce que « nous, les défis, on aime bien ! », disait Solenn Sibiril, son chef de mari déjà en plein tournage.... A lire prochainement dans Ouest-France édition Pornic Pays de Retz par votre correspondante locale de presse. ...

 

 

Pornic : La Poissonnerie du môle bientôt sur TF1lire l'article complet   9412  /  132
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - BFM TV pour couvrir la tempête en Bretagne et à Pornic
(source photo : BFM TV)
source :
BFM TV

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Avis de tempête sur la façade ouest de l'hexagone. Météo France a placé 16 départements en vigilance orange ce lundi. Et c'est en particulier dans le Finistère que des rafales de vent allant jusqu'à 139 km/h ont été enregistrées. De nombreux curieux ont profité du spectacle d’une mer déchaînée le long des côtes. Plus au sud, en Loire-Atlantique à Pornic, le vent souffle également très fort et les sentiers qui bordent l'océan ont dû être fermés. La fin de ce coup de vent est prévue pour ce soir aux alentours de 20h00. L'alerte aux vagues-submersion est quant à elle prolongée jusqu'à mardi. ...

 

 

BFM TV pour couvrir la tempête en Bretagne et à Porniclire l'article complet   9407  /  119
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Tempête : la côte de Jade en vigilance orange vagues-submersion
(source photo : Ouest-France)
Le 11 janvier, une tempête avait également balayé le Pays de Retz. Ici, les vagues s'éclatant contre la jetée du port de la Noëveillard à Pornic. | Flora Chauveau
source :
Ouest-France

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Des vents violents balaient en ce moment les côtes de Loire-Atlantique. La zone est placée en vigilance orange vagues-submersion jusqu'à mardi matin. Le littoral du Pays de Retz est classé en vigilance orange vagues-submersion pour la journée de lundi. Le vent, qui souffle avec des rafales à 80 km/h, a fait quelques dégâts cette nuit à Saint-Brevin : un arbre est tombé sur une maison sans faire de victimes et la rue Jules-Vernes a été inondée suite à un problème d'évacuation des eaux.
Pleine mer à 16 h 36 Les risques de submersion devraient atteindre leur paroxysme à 16 h 36 cet après-midi, au moment de la haute mer. La marée sera de coefficient 96. Météo France conseille aux habitants d'éviter de circuler en bord de mer et de limiter leur vitesse, de mettre à l'abri les objets susceptibles de se faire emporter par les vagues et de fermer les portes et fenêtres qui donneraient sur le front de mer, de ne pas prendre la mer et vérifier l'amarrage des bateaux, de ne pas s'approcher du bord de mer. 50 km/h sur le pont Par ailleurs, des restrictions de circulation ont été imposées sur le pont de Saint-Nazaire. Les deux-roues, les caravanes et les véhicules tractant une remorque sont interdits. La vitesse est limitée à 50 km/h et la circulation ne se fait que sur une seule voie dans chaque sens.
...

 

 

Tempête : la côte de Jade en vigilance orange vagues-submersion lire l'article complet   9403  /  105
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Pornic : le retour des comédiens de l’estran
(source photo : Pornic Geek)
source :
Pornic Geek

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Les comédiens de l’estran seront sur la scène de amphithéâtre Thomas Narcejac, samedi 13 février, pour jouer leur dernière pièce : « Toc-Toc » de Laurent Baffie. Elle met en scène le Dr Stern, un spécialiste des troubles obsessionnels compulsifs, les fameux Toc. Il ne consulte que très rarement en France. Les six personnes qui bavardent dans sa salle d’attente ont dû patienter de nombreux mois pour obtenir une consultation. Mais l’éminent thérapeute se fait attendre... A lire prochainement dans Ouest-France édition Pornic Pays de Retz par votre correspondante locale de presse. ...

 

 

Pornic : le retour des comédiens de l’estranlire l'article complet   9410  /  107

 

 

 

1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis

 

 

    08/02/16 à 22:26 - THEATREUX
    Les Comédiens de l'Estran ont besoin de votre soutien ! Après tant d'épreuves, ils comptent sur vous ! Der des der de 'TOC TOC' ! Nous allons partager un grand moment !

     

 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Quelques photos de la tempête ce matin
(source photo : Roger Urfer)
source : Roger Urfer

 

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Roger Urfer : «5 heures du mat, j'ai des frissons...» ...

 

 

Quelques photos de la tempête ce matinlire l'article complet   9411  /  274

 

 

 

1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis

 

 

    09/02/16 à 14:07 - Cécilia
    Impressionnant!!!

     

 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Pornic : Jol, travailleur acrobatique, prend de la hauteur
(source photo : Ouest-France)
source :
Ouest-France

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Le Pornicais qui vient de créer son entreprise Acro-Bat, n'a pas peur du vide. Retour sur le parcours de cet aventurier qui n'aime décidément pas la routine ! François Joly, alias Jol est cordiste, il va où personne ne peut aller. Quand il est impossible d'installer un échafaudage ou une nacelle, il peut intervenir très rapidement et exécuter tous types de travaux.
« Cordiste n'est pas exactement un métier, c'est plutôt un moyen d'exercer plusieurs professions », remarque le nouveau chef d'entreprise. Il a grandi en Touraine et a passé sa jeunesse au milieu des chevaux dans l'Orléanais. Avant de découvrir Pornic , il y a quelques années, et s'y installer. « Dans ma première vie, j'étais cavalier de concours de sauts d'obstacles, se souvient François. Après avoir passé mon monitorat, j'ai été engagé dans de grandes écuries pour concourir à des CSO en championnats de France et internationaux. J'ai toujours été sportif. D'ailleurs, je pratique aussi la moto depuis plus de 30 ans, j'ai même fait de l'enduro ! » On l'a compris, l'homme est téméraire et n'a pas peur de grand-chose ! Formé dans le Vercors A l'âge de 35 ans, François travaille dans le bâtiment, comme vendeur-poseur. « Un jour, j'ai eu l'opportunité de bosser en tant qu'accrocheur-rigger. Cela consiste à suspendre des accessoires : lumières, moteurs, etc., pour des concerts. C'est ainsi que j'ai découvert le plaisir du travail en hauteur. » Cette expérience l'incite à suivre une formation de cordiste, il y a quelques années. « On m'a vu dans le Vercors sauter à l'élastique... », chantait Alain Bashung. C'est dans cette belle région que François Joly se forme avec Atout-Corde. « J'ai abordé cette aventure dans des conditions exceptionnelles. Contrairement à d'autres formations qui se déroulent indoor, celle-ci avait l'avantage de se dérouler en pleine nature ! » Six ans d'expérience ont suivi, un peu partout en France et à l'étranger. « J'ai bien roulé ma bosse et j'ai eu le privilège, entre autres, de grimper sur la tour Incity, à Lyon, haute de 200 m, c'était vraiment impressionnant ! » Sur les pylônes de la Forêt amazonienne, dans le Surinam, ou encore sur les clochers de l'abbaye de Fécamp, en Normandie, Jol ne connaît pas le vertige. Il intervient en toute sécurité A la tête de son entreprise Acro-Bat, le travailleur acrobatique peut élaguer un arbre un peu envahissant, poser une enseigne, installer un filet anti-chûtes de pierres sur des pans de murs, ou encore effectuer un ravalement de façade. « Je travaille sur devis pour des particuliers ou des entreprises, dans toute la France et au-delà, en toute sécurité, avec bien sûr un harnais, mes propres cordes et toujours plusieurs points d'accroche (charpentes, cheminées, etc.) » Faisant généralement cavalier seul, d'un simple coup de fil, il peut former une équipe avec des collègues cordistes, pour des chantiers plus importants. « Il y a une belle solidarité entre nous. Et il y a aussi des femmes cordistes ! » Et puis, qui peut le plus, peut le moins : « Je peux aussi exécuter les mêmes travaux sur la terre ferme, au cas où ! » Acro-Bat, tous travaux en hauteur, contact pour devis : 06 08 75 36 44 - jol1012@live.fr
...

 

 

Pornic : Jol, travailleur acrobatique, prend de la hauteur lire l'article complet   9405  /  43
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Protégés du soleil, mais avec style !
(source photo : www.la-croix.com)
source : www.la-croix.com

 

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Après le succès de ses lunettes de soleil pour enfants, la marque française Ki ET LA lance une gamme de chapeaux aux tons bariolés. Tout ou presque a commencé sur une plage de Pornic (Loire-Atlantique), en 2010. Cette année-là, trois amis d’enfance de la station balnéaire ont choisi d’unir leurs compétences en design, commerce et communication pour lancer leur entreprise.
«Nous étions sortis de nos écoles respectives et avions tous les trois subi de plein fouet la crise en 2009», raconte Anne-Charlotte Le Grand, 31 ans, cofondatrice de Ki ET LA et aujourd’hui directrice artistique de la société. «On a transformé nos licenciements en opportunité pour créer notre activité.» 250 points de vente en France Après une expérience de deux ans dans une lunetterie du Jura, cette diplômée en design a imaginé des lunettes de soleil innovantes pour enfants?: souples, incassables et d’un seul tenant, elles sont déclinées en quatre modèles adaptés à la morphologie des enfants de 0 à 6 ans. «Jusqu’à 18 mois, les bébés ont une tête bien ronde et de grosses joues, ce dont il faut tenir compte pour leur confort», explique-t-elle. Pour les lunettes les plus protectrices (verres de catégorie 4), Ki ET LA mise sur des formes et des couleurs élégantes (émeraude, corail…). Proposées dans 250 points de vente en France, elles s’exporteront d’ici à la fin de l’année dans plus de vingt pays d’Europe et d’Asie. Production en Chine Pour l’heure, l’entreprise emploie six personnes à Pornic et Paris. La production, elle, est réalisée en Asie. «Nous n’excluons pas de produire en France en jour», soutient toutefois Anne-Charlotte Le Grand. La marque lance également ce mois-ci une gamme de chapeaux pour la même tranche d’âge, dans cinq coloris différents (motifs de glaces, cactus…). Ces «Kapel» sont réversibles – avec un côté noir et blanc façon Panama – et possèdent un bord plus large que l’autre pour suivre l’évolution du soleil. On peut même y glisser les cordons de lunettes. Florence Pagneux (à Nantes)
...

 

 

Protégés du soleil, mais avec style ! lire l'article complet   9408  /  39
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Pornic : Café-tricot et ateliers couture chez Ré`Création
(source photo : Ouest-France)
Jennyfer et Ségolène, de la mercerie Ré'Création, vont animer des ateliers couture pour petits et grands pendant les vacances de février. |
source :
Ouest-France

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Ségolène et Jennyfer, de la mercerie Ré' Création, sont prêtes à accueillir les enfants de 8 à 12 ans, dès lundi 8 février pour des ateliers couture, entre 14 h et 16 h. Le premier cours sera dédié à la découverte de la broderie traditionnelle : points de tige ou de chaînette n'auront plus de secret pour les couturiers en herbe !
Lundi 15 février, les jeunes pourront expérimenter le travail sur une machine à coudre, avec la confection d'un « Tot-bag », sac en tissu destiné à remplacer les sacs plastiques. « Les sacs plastique distribués dans les supermarchés vont bientôt complètement disparaître, il faut trouver une alternative plus écologique et durable. Le tissu en coton est une matière idéale ! », explique Jennyfer. Dimanche 14 février, les adultes désireux de présenter leurs propres projets pourront s'inscrire à l'atelier couture qui aura lieu de 13 h 30 à 16 h 30. Enfin, le Café-tricot, animé par Jennyfer, se déroulera mardi 16 février, à partir de 19 h 30. Là encore, les participants peuvent venir avec leur ouvrage. Ateliers couture et café-tricot à la mercerie Ré' Création, 6, rue Clemenceau, Pornic. Inscriptions au 02 51 74 17 30. Tarif ateliers juniors : 25 € les deux heures.
...

 

 

Pornic : Café-tricot et ateliers couture chez Ré`Création lire l'article complet   9404  /  36
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Photos : Pornic, plage de l`étang
(source photo : www.alain-barre.com)
source :
www.alain-barre.com

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Les plages de Pornic et de ses environs n’ont rien en commun avec les immenses étendues des Landes ou même de Saint-Jean-de-Monts. Elles sont formées par des échancrures taillées dans la falaise schisteuse parfois par un mince ruisseau. L’une des plus intéressantes est située à la limite avec la commune de Préfailles, c’est la plage de l’étang. ...

 

 

Photos : Pornic, plage de l`étangvoir la galerie de photos   9409  /  91

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Pornic : Philippe Roy, un sculpteur qui bétonne !
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
Philippe Roy était au salon Art3F de Nantes, les 22, 23 et 24 janvier 2016. -
source :
Le Courrier du Pays de Retz

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Il y a un an, Philippe Roy faisait ses premiers pas en tant que sculpteur amateur lors de la Balade artistique. Ce rendez-vous pornicais, désormais incontournable, avait déjà accueilli favorablement le travail de l’artiste. Un an plus tard, le sculpteur sur béton, n’en est plus à sa première exposition : les dates s’enchaînent ! Au point, pour Philippe Roy, de rêver, de méditer, sur le fait de se consacrer pleinement à sa passion : la sculpture.
L’objectif de Philippe Roy est de réaliser une grande exposition par an. Ce début d’année a donc commencé pour le sculpteur par une exposition au Art3F, salon international d’art contemporain à Nantes. « Ce salon est d’un très haut niveau. J’y retrouve une clientèle locale. » Un salon sur lequel le sculpteur a cartonné… Ou devrait-on dire bétonné ! Au-delà d’une reconnaissance par les amateurs d’art, les prix commencent également à tomber. Au salon de peinture et de sculpture des Sorinières, Philippe Roy a ainsi reçu le prix du jury pour son œuvre. De Vincennes au Jardin de Retz ! Le calendrier du sculpteur est déjà bien rempli pour 2016 et se profile déjà sur 2017. Philippe Roy focalise encore son énergie sur la région. Du 6 au 20 février, il sera présent au MIN d’Angers pour une résidence éphémère autour de la thématique « L’art à la bouche ». En parallèle, il prépare également une exposition à la Roche sur Yon : près de 200 m2 à disposition ! S’enchaîneront en mai le Manoir nantais de Procé puis une escapade parisienne au parc floral de Vincennes. Dès le mois de mai, Pornicais et Pornicaises pourront retrouver le sculpteur sur sa terre d’accueil puisqu’il exposera jusqu’en octobre au Jardin de Retz. « Ce projet, je l’ai en tête depuis plus d’un an. À côté de la volonté de la commune de faire vivre ce lieu, j’y vois aussi un vaste espace d’expression pour des œuvres assez volumineuses : des sphères de 2 mètres et plus ! » Puis il y aura Paimbœuf, un rendez-vous sur l’Erdre… Et en 2017, il investira La Fontaine aux Bretons. Dans tous les cas, à l’été 2016, Philippe Roy ne manquera évidemment pas la fameuse Balade artistique pornicaise, celle qui l’a véritablement lancé il y a un an de cela. Pour en savoir plus, Philippe Roy a un site internet www.philippe-roy-sculpture.com ou par mail : contact@philippe-roy-sculpture.com Son portrait complet à lire dans Le Courrier du Pays de Retz du vendredi 5 février 2016.
...

 

 

Pornic : Philippe Roy, un sculpteur qui bétonne !lire l'article complet   9406
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 08/02/2016 - Saint-Viaud décide de tendre la main à Tal Arboush, village syrien
(source photo : Ouest-France)
Tal Arboush en 2009 : un village paisible semblable à tout autre à travers le monde. | Ouest France
source :
Ouest-France

 

ajouté le 08/02/2016

 

 

Difficile de parrainer et venir en aide à un village chrétien, en Syrie, dont il ne reste presque plus rien. La population chassée par Daesh a rejoint les camps de réfugiés. Il y a quelques mois, parallèlement à la question de l'accueil des migrants syriens, Roch Cheraud, maire de Saint-Viaud, soumettait au conseil municipal son souhait de parrainer un village chrétien menacé de disparition.
« J'ai trouvé des similitudes, toutes proportions gardées, entre Tal Arboush, petit village chrétien du nord-est de la Syrie et le sort réservé à Saint-Viaud, pendant la guerre de Vendée, il y a 200 ans, explique le maire. J'ai également un attachement personnel à la Syrie, où mon grand-père a passé deux ans, à l'époque où ce pays était sous mandat français. Il m'a toujours vanté la gentillesse des habitants. La Syrie est aussi le berceau de la civilisation judéo-chrétienne ».
Villages qui disparaissent dans l'indifférence La volonté de parrainer un village est approuvée par le conseil municipal mais les échanges avec la Syrie sont compliqués en raison du conflit sur place. Parti à la recherche de témoignages sur ces villages chrétiens qui disparaissent dans l'indifférence générale, Roch Cheraud contacte la congrégation des Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul. Les sœurs avaient trois points d'attache en Syrie, dont Tal Arboush, où elles étaient installées depuis 25 ans. Familles chassées par Daesh C'est donc ce village qui sera choisi. Mais les nouvelles ne sont pas encourageantes. « Le village aurait été repris par les forces kurdes et assyriennes début novembre. Mais il est pratiquement détruit. La population, elle, a pris le chemin des camps de réfugiés. Quand les familles chassées par Daesh peuvent regagner leur village, elles se retrouvent, de toute façon, face au néant : maisons pillées voire incendiées ; voitures et machines agricoles détruites, bétail volé. » Une aide symbolique L'initiative peut paraître dérisoire, mais Roch Cheraud, touché en plein cœur par la haine qui a frappé ces populations en paix, en fait une affaire personnelle : « Nous souhaitons planter un olivier, symbole de paix, place de la Mairie, et y apposer une plaque pour rendre un hommage symbolique à Tal Arboush, pour qu'il ne soit pas oublié, en espérant un jour pouvoir soutenir les habitants dans une phase de reconstruction ».
...

 

 

Saint-Viaud décide de tendre la main à Tal Arboush, village syrienlire l'article complet   9402  /  16
 

 

 

 

 

 

Notre partenaire :  LP-Limousine  (cliquez sur le bandeau)

 



La Revue de Web du Samedi 06 février 2016
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)

     

      - Pornic : Basket-ball. "On est capable de rivaliser avec les meilleurs »

     

      - Photos : «Pornic en Janvier » par Framboise

     

      - Collision avec un sanglier à Corsept : une blessée

     

      - Prudence, du vent en rafales jusqu'à 95 km/h

     

      - La Laiterie de Saint-Père, bouée des producteurs locaux

     

      - Loire-Atlantique : les chiffres catastrophiques de la sécurité routière

     

 

 

 

 

Pornic - 06/02/2016 - Pornic : Basket-ball. `On est capable de rivaliser avec les meilleurs »
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
Samedi soir, Claude Jean-Pierre et les Pornicais reçoivent Bourbourg Grande Synthe.
source :
Le Courrier du Pays de Retz

 

ajouté le 06/02/2016

 

 

Cette saison, Pornic Saint-Michel basket semble avoir franchi un palier en Nationale 2. Cet effectif peut faire trembler n'importe quelle équipe. Après quatorze journées de championnat, les Pornicais se retrouvent à une très honorable sixième place avec huit victoires et six défaites. À l’heure du bilan à la moitié du championnat, le coach Donald Chantreau commence par évoquer l’arbitrage. « À chaque fois que nous allons chez une grosse équipe comme Rennes, Calais, Angers ou Lorient, on a une étiquette de petite équipe qui se maintient chaque année et qui l’année d’avant devait jouer en Nationale 3, etc., etc. Je suis sûre que cela a une influence énorme sur l’arbitrage.
C’est malheureux parce que ce n’est pas la valeur de notre équipe. Souvent, on n’est pas arbitré comme une équipe prétendante et on doit donc lutter pour ça. Alors qu’on est capable de rivaliser avec les meilleures équipes à l’extérieur ». Quant à la suite de la compétition : « Maintenant, on joue une deuxième partie de saison. On est en mesure de pouvoir faire des bons matchs à l’extérieur. On va aller à Lorient puis chez des équipes de milieu ou de bas de tableau. Des déplacements prenables pour nous. On va recevoir les grosses équipes du groupe que sont Rennes, Calais, Angers, puis Vanves. Chez nous, on aura peut-être une chance de pouvoir les battre. On peut faire un deuxième parcours excellent ou mitigé, mais on a les capacités d’embêter ces grosses équipes ». Ce samedi 6 janvier, à 20 h, le parquet de la salle Yves Loquet reçoit les nordistes de Bourbourg Grande Synthe. À l’aller, Donald Chantreau et sa bande s’étaient inclinés de 25 points (106-81). Le coach pornicais s’en souvient : « On avait eu de grosses difficultés chez eux. On était mené de 30 points et on avait réduit le score en fin de rencontre. On avait été laminé par l’adresse extérieure, par la vitesse, par la défense. C’est une équipe avec des joueurs un peu particuliers. Ils ont des intérieurs capables de tirs extérieurs. Des joueurs extérieurs très rapides. Cela avait été très difficile pour nous là-bas. C’est une bonne équipe. Ils n’ont qu’une victoire de moins que nous. Il va falloir être très sérieux, être bon et essayer de remporter ce match. Ce serait bien pour nous, afin de nous relancer après notre déconvenue à Vanves
...

 

 

Pornic : Basket-ball. `On est capable de rivaliser avec les meilleurs »lire l'article complet   9396
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 06/02/2016 - Photos : «Pornic en Janvier » par Framboise
(source photo : Framboise à Pornic)
source :
Framboise à Pornic

 

ajouté le 06/02/2016

 

 

...

 

 

Photos : «Pornic en Janvier » par Framboiselire l'article complet   9401  /  80
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 06/02/2016 - Collision avec un sanglier à Corsept : une blessée
(source photo : Ouest-France)
Un sanglier a provoqué un nouvel accident dans le Pays de Retz vendredi soir. | Ouest-France
source :
Ouest-France

 

ajouté le 06/02/2016

 

 

Vendredi vers 20 h, une automobiliste circulait à bord de sa Renault Clio en direction de Paimboeuf sur la départementale 77 à hauteur de Corsept. Un sanglier a soudain été surgi sur la chaussée et la conductrice n'a pu l'éviter. Le choc a été tel que la voiture a fini sa course dans un champ voisin. La jeune femme âgée de 21 ans et légèrement blessée a été acheminée à l'hôpital de Saint-Nazaire.
Les sangliers ont provoqué plusieurs incidents ou accidents ces derniers mois dans ce secteur. En janvier, la municipalité de Saint-Viaud a réuni les principaux acteurs concernés par la prolifération des mammifères. « La population de sangliers est en augmentation, ce qui est dangereux pour les usagers de la route et nuit à certaines espèces animales, expliquait déjà Bertrand Trichet, premier adjoint. Nous espérons que des actions coordonnées permettront petit à petit de résoudre le problème mais ce sera long. Certaines zones refuges ont déjà été identifiées : l'ancien site industriel de Kuhlmann, la carrière Chassé, les terrains à proximité de la Loire : le site du Carnet, les réserves du Massereau et du Migron ». Les élus avaient alors invité la population à faire part des dégâts paysagers ou matériels provoqués par ces sangliers afin d'alerter les autorités compétentes.
...

 

 

Collision avec un sanglier à Corsept : une blessée lire l'article complet   9397  /  59
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 06/02/2016 - Prudence, du vent en rafales jusqu`à 95 km/h
(source photo : France 3)
source :
France 3

 

ajouté le 06/02/2016

 

 

À partir de cette fin d'après-midi, Météo France prévoit avec la dégradation du temps de fortes rafales de vent. Une tendance qui sera encore valable la nuit prochaine. La prudence est de mise. ...

 

 

Prudence, du vent en rafales jusqu`à 95 km/hlire l'article complet   9399  /  63
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 06/02/2016 - La Laiterie de Saint-Père, bouée des producteurs locaux
(source photo : Ouest-France)
René Grelaud, directeur de la laiterie Saint-Père, surplombant la nouvelle ligne de production, capable de produire 32 000 bouteilles par heure.
source :
Ouest-France

 

ajouté le 06/02/2016

 

 

Implantée à Saint-Père-en-Retz depuis 1905, elle se targue de compter parmi les plus généreuses de France. Pour 2016, elle s'est engagée à ne pas descendre en dessous des 300 € la tonne de lait. Qu'est ce qu'une laiterie ? On y reçoit le lait, on le transforme puis on le vend. À la laiterie de Saint-Père, 25 chauffeurs ramassent le lait de quelque 500 producteurs situés, pour l'essentiel, au sud de la Loire-Atlantique et au nord de la Vendée.
Dans l'usine de Saint-Père il est ensuite transformé en lait de consommation (celui que vous avez dans le frigo) ou en crèmes dessert. Avec la matière grasse non-utilisée, on fabrique ici du beurre et de la crème fraîche. À qui appartient celle de Saint-Père-en-Retz ? Société familiale à sa création en 1905, elle est, depuis 1990, propriété du groupe Mousquetaires (Intermarché). Elle emploie aujourd'hui 305 personnes en CDI et une trentaine d'intérimaires. Lire aussi : Agriculture. Des « quotas laitiers » à vendre sur le bon coin Qui sont les clients de la laiterie de Saint-Père ? Près de 60 % des bouteilles de lait que l'on trouve chez Intermarché viennent de Saint-Père-en-Retz. 75 % des produits faits ici rejoignent les rayons d'Intermarché. Mais la laiterie travaille également pour d'autres grandes surfaces (Auchan, Casino) et vend ses produits à l'étranger, et notamment en Chine. Comment se porte la laiterie ? Plutôt bien. Entre 2010 et 2015, son chiffre d'affaires est passé de 123 millions d'euros à 217 millions. La société vient de terminer un investissement de 20 millions d'euros, s'offrant une ligne de production flambant neuve, beaucoup plus autonome et rapide. Pour donner un ordre d'idée, cette ligne réalise et remplit neuf bouteilles de lait par seconde... Quelles conséquences pour les producteurs ? Il y a quelques mois, la laiterie a annoncé à ses 500 producteurs qu'elle allait avoir besoin de plus de lait. En 2015, elle a utilisé 240 millions de litres ; en 2017, elle table sur 270 millions. Une augmentation prévue grâce à l'obtention de nouveaux contrats, notamment auprès d'Intermarché. Pour répondre à cette demande, certains agriculteurs se sont agrandis. La laiterie a également choisi de nouveaux collaborateurs. Comment déterminer le prix payé aux producteurs laitiers ? Après la crise laitière de 2009, il a été décidé que le prix du lait serait fixé par des indicateurs, eux-mêmes basés sur le cours de la poudre de lait. En 2013 et 2014, le marché est juteux. La tonne de lait est payée jusqu'à 400 € aux producteurs. Alors, dans les rayons des supermarchés, les prix grimpent. Puis, au cours de l'été 2015, une nouvelle crise ébranle les campagnes. Le prix de la poudre - et donc du lait par ricochet - s'effondre. La laiterie de Saint-Père décide alors de ne plus suivre ces fameux indicateurs et de respecter à la lettre les recommandations du ministre de l'Agriculture : payer les agriculteurs 340 € la tonne de lait. Elle a tenu jusqu'à fin décembre... Quelle est la situation aujourd'hui ? En janvier, les producteurs de la laiterie de Saint-Père recevront 310 € par tonne de lait ; 305 € en février ; 300 € en mars. Ce sont les ventes réalisées à l'export qui fragilisent aujourd'hui la laiterie. La chute de croissance en Chine et l'embargo russe entraînent une surproduction et, donc, une baisse des prix. Si la laiterie de Saint-Père s'est engagée à ne pas descendre sous la barre fatidique des 300 € la tonne, ce n'est pas le cas d'autres groupes qui, au cours de l'année, pourraient arriver à 260 €... De 1905 à 2015, un siècle de changements 1905 L'entreprise est créée par M. Bigeard et M. Fillaud. Elle ne produit que du beurre et de la crème. 1990 Intermarché achète la laiterie. 59 % La part du lait dans le chiffre d'affaires. Suivent les desserts (24 %), le beurre (12 %) et la crème (5 %). 5 Le nombre de personnes travaillant au service Recherche et développement. Ainsi, la laiterie a commencé à produire du beurre aromatisé aux algues, des crèmes dessert à la guimauve ou encore des liégeois aux fruits. 25 millions Le nombre de litres de lait « bio » sur un total de 226 millions de litres en 2014. 465 000 Le nombre de litres de lait fournis en moyenne par un producteur, par an. 23 millions L'investissement que vient de réaliser la laiterie pour une nouvelle ligne de production. 4 ans La durée depuis laquelle les lignes de production ne se sont pas arrêtées à Saint-Père-en-Retz. L'usine fonctionne 24h/24h, sept jours sur sept. "On est mieux lotis qu'ailleurs mais ce n'est pas assez" Témoignage de Valéry Chéneau, président de l'association des producteurs de lait de la laiterie de Saint-Père. "2016 va être une année noire. Je pense que les mobilisations que l'on voit en France aujourd'hui ne sont qu'un début. Les agriculteurs n'ont rien à perdre et tout le monde est touché : volailles, porc, lait, céréales, etc. Notre association regroupe environ 170 producteurs. Le but ? Défendre notre cas auprès de la laiterie et essayer de tirer les prix vers le haut. Nous avons la chance d'avoir une entreprise qui accepte la discussion avec laquelle nous entretenons de bonnes relations. Mais c'est comme partout : il y a toujours une différence entre les attentes de celui qui paie et de celui qui est payé ! La laiterie Saint-Père est l'une des seules en France à avoir respecté les recommandations du Ministre en nous payant 340 € la tonne de lait jusqu'en décembre. Mais en ce début d'année, le prix est plutôt de 300 €. C'est bien en dessous de notre prix de revient qui est de 340 €. Alors forcément, quand le prix de vente ne couvre pas le coût de production, on ne peut pas se réjouir. C'est moins pire que dans beaucoup de laiteries mais ce n'est pas suffisant pour autant. Le gouvernement annonce des enveloppes de plusieurs millions d'euros pour aider les agriculteurs, mais une fois arrivé chez nous, en bout de chaîne, c'est très peu. Mon dossier n'a pas été retenu mais un autre producteur, voisin, a obtenu une aide... de 1 500 €. C'est une goutte d'eau. Des crises on en a connu, mais des aussi sévères et des aussi longues, jamais. » « L'année 2016 sera compliquée, il n'y a pas de doute là-dessus » Trois questions à René Grelaud, directeur de la laiterie de Saint-Père-en-Retz. Selon le magazine Éleveur laitier, vous êtes dans le trio de tête des laiteries qui paient le mieux en France. Comment faites-vous ? Ce matin, j'étais en ligne avec le président de nos producteurs de lait. Ce soir, je peux avoir un rendez-vous avec l'un des responsables d'Intermarché. Nous avons la chance de fonctionner en circuit court, sans intermédiaire. Notre marché à l'export représente 25 % de notre activité, c'est moins que beaucoup de groupes. J'ai déjà vendu mon lait de 2017 à Intermarché. Donc quand je dis aux agriculteurs qu'il faut produire plus, je suis sûr de respecter mon engagement. Notre autre chance est de ne pas produire de poudre de lait, un produit qui aujourd'hui s'effondre. Quelles relations entretenez-vous avec les producteurs ? Toutes les décisions de notre laiterie se prennent à Saint-Père-en-Retz. Au moindre problème, les producteurs savent qui appeler. Il y a une proximité entre les producteurs et les décideurs, c'est historique. Aujourd'hui, les producteurs de notre laiterie sont regroupés en association. J'ai rencontré le président en décembre, je le revois dans quelques semaines. Ils ont une visibilité sur les prix que nous allons leur payer. Et puis nous fonctionnons avec des primes : nous payons davantage les jeunes agriculteurs qui s'installent pendant les cinq premières années. Nous aidons également, pendant deux ans, ceux qui choisissent de passer en bio. Quel discours tenez-vous aujourd'hui auprès d'eux ? L'année sera compliquée. Quand le marché s'améliorera, il y aura suffisamment de stocks pour qu'il faille plusieurs mois avant d'en ressentir les bienfaits. D'ici la fin de l'année, je vois mal les prix augmenter. Ma crainte est aujourd'hui que certaines laiteries, payant moins leurs producteurs, cassent les prix auprès des grandes et moyennes surfaces. Ça, ça me fait peur. Parce que j'ai vendu tant de litres à Intermarché pour 2017, certes, mais nous n'avons pas fixé de prix. Le prix du lait a une importance psychologique chez la ménagère qui fait ses courses. Si elle le paie moins cher ailleurs, elle changera de supermarché, c'est évident. Donc la grande surface fera pression sur nous et nous serons obligés de le répercuter chez les producteurs...
...

 

 

La Laiterie de Saint-Père, bouée des producteurs locaux lire l'article complet   9398  /  68
 

 

 

 

 

 

 

 

Pornic - 06/02/2016 - Loire-Atlantique : les chiffres catastrophiques de la sécurité routière
(source photo : www.media-web.fr)
source : www.media-web.fr

 

 

ajouté le 06/02/2016

 

 

En 2015, on constate une augmentation importante du nombre de tue?s sur les routes de Loire-Atlantique malgre? la baisse du nombre d’accidents et de blesse?s. Une augmentation plus importante qu’au niveau national.
La mortalite? sur les routes du de?partement : Une hausse apre?s les progre?s enregistre?s en 2013 et 2014 Entre 2005 et 2014, la baisse de la mortalite? sur les routes e?tait significative : -40% en Loire-Atlantique (de 107 a? 61) comme sur l’ensemble du territoire national (de 5593 a? 3388). Les re?sultats enregistre?s en 2015 constituent toutefois un arre?t de la baisse constate?e sur la de?cennie. Une e?volution tre?s de?favorable en 2015 pour les usagers vulne?rables On note une hausse globale de la mortalite? des usagers vulne?rables, ainsi qu’une poursuite de la hausse de la mortalite? des usagers de ve?hicules le?gers. Une forte augmentation des tue?s âge?s de plus de 45 ans Contrairement a? la tendance nationale qui constate une hausse de la mortalite? routie?re des jeunes de 18-24 ans, la Loire-Atlantique enregistre une baisse de 10,5 % dans cette tranche d’a?ge. Le de?partement suit en revanche la tendance nationale a? la hausse s’agissant des + 65ans (+9%) ; leur mortalite? a triple? en 2015. Les re?gles de priorite? et la vitesse : principales causes des accidents mortels Le comportement des usagers est la principale cause des accidents mortels: - la priorite?, qui inclut le non-respect de la priorite? aux intersections mais aussi les collisions frontales (de?port a? gauche, de?passement...) ; - la vitesse, qui prend en compte essentiellement les pertes de contro?les ; - l'alcool, qui peut intervenir en tant que cause aggravante (2e?me cause) a? celle qui a engendre? l'accident. Pour l’essentiel, les accidents mortels concernent des habitants du de?partement et se produisent souvent a? l’occasion d’un de?placement habituel de proximite?. Les re?sultats des contro?les effectue?s montrent la persistance des comportements inadapte?s Chaque jour, en moyenne : 21 franchissements de feux rouges de?tecte?s par les 5 e?quipements installe?s a? Nantes ; 114 infractions a? la vitesse releve?es par la gendarmerie et la police ; 20 personnes contrôle?es en e?tat d’alcoole?mie ; 10 suspensions de permis de conduire. Pour tenter de remédier à cette situation catastrophique, les services de l'Etat dans le département vont continuer la prévention. Ainsi que la Poursuite du de?ploiement des radars automatiques avec : -l’e?quipement en double sens de nouveaux radars sur le territoire de la Loire-Atlantique ; -la mise en service de radars de?plac?ables ou leurres ; Maintien du renforcement des ope?rations de contro?les routiers cible?s sur les principaux facteurs accidentoge?nes : alcool, stupe?fiants et vitesse, plus particulie?rement autour des sites festifs et a? l’occasion des pe?riodes ge?ne?rant un flux de ve?hicules important (conge?s scolaires, conge?s estivaux, ponts...).
...

 

 

Loire-Atlantique : les chiffres catastrophiques de la sécurité routièrelire l'article complet   9400  /  147

 

 

 

1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis

 

 

    09/02/16 à 15:57 - PAPY
    QUESTION SECURITE SUR LA ROUTE/ FAUDRAIT DEJA QUE CHAQUE CONDUCTEUR FASSE L EXAMEN VISUEL DES SES FEUX DE CROISEMENT UN VEHICULE SUR TROIS EST BORGNE ALORS REVEILLEZ-vous ouvrez les yeux et réparez vos phares et autres feux sur vos voitures. un tour de votre voiture c vite fait. Faudrait aussi faire comprendre à ceux qui ont des leeds de ne pas allumer les feux de croisements et les feux de brouillard en même temps c un peu éblouissant en restant poli bien peu de casquettes pour les contrôler c navrant il y a pourtant des policiers municipaux mais ils ne travaillent pas la nuit entre 6h30 et 8h entre PORNIC et NANTES ou alors il va falloir créer des radars équipé d' anti défaut d'éclairage cela règlerait l'affaire....  (suite...)

     

 

 

 

 

 

 

Notre partenaire :  Restaurant-Bar du Château  (cliquez sur le bandeau)

 


Comment souhaitez-vous afficher les actualités :

 

 

       

 

 

Choisissez une date dans le calendrier :

 

 

2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   

Cette page a été vue 9105 fois   (2016-02-11 23:35:33   -  1 / 694 / 2347)    + de stats.