retour à www.i-pornic.com
Pornic : deux Concertinos en octobre et novembre ACTUALITÉ PRÉCEDENTE      ACTUALITÉ SUIVANTE  PORNIC : les habits neufs de la plage du Porteau, par Alain Barré     LA LISTE DES ACTUALITÉS  
23/09/2011 - Pornic et les emprunts toxiques
    Auteur / Source : Jean-Claude Moullec

    Résumé :
       
       
       
       
    TRIBUNE LIBRE, PORNIC
    les internautes de i-pornic.com prennent la parole !


    Le journal Libération a ainsi rendu public, hier, une liste de 5000 villes et établissements publics victimes de ce type de crédit de la part de la banque Dexia, la banque des collectivités ( !) . C’est ainsi que la commune de Pornic se retrouve avec deux emprunts dont les taux risquent de grever le budget communal.




    Emprunt Tofixms +


    Date de début 29/06/2007


    Date de fin : 07/01/2022


    Montant 3030000 euros


    Surcout 293000 euros


    Ratio surcout/montant 6,7 %


    Banque de contrepartie Goldman Sachs




    Emprunt Euribor B-D


    Date de début : 05/01/2006


    Date defin : 02/02/2018


    Montant : 254000 euros


    Surcout 13000 euros


    Ratio 5,12%


    Banque de contrepartie Dexia Bank Belgium




    C’est quand même un surcout de 306000 euros pour la commune qui devra s’ajouter dans les prévisions budgétaires 2012 à la baisse de du prélèvement sur les jeux du Casino .




    Pour faire face a cette situation et soustraire les collectivités territoriales à la pression des marchés financiers, l’Association des maires de France, l’Assemblée des départements de France et l’Association de régions de France , ont rendu public, mardi la création d’une Agence de financement des investissements locaux .Les crédits deviennent rares et chers et cette attitude des banques est en passe de devenir la norme des rapports entre elles et les collectivités territoriales .C’est grave. Quand les collectivités territoriales, villes, départements ou régions empruntent, ce n’est pas pour abonder leur budget de fonctionnement, mais uniquement pour investir. Construire des écoles, des gymnases, des logements, des crèches, des lieux culturels, entretenir la voirie, développer les transports … Au total, cela représente plus de 71 % de tous les investissements publics dans notre pays et des millions d’emplois .




    Cet outil, pourrait, via le vote d’un amendement dans la loi de finances 2012, voir le jour en 2013. Peut-il être pour les collectivités un moyen de se soustraire à la pression des marchés financiers ? La volonté des associations va dans ce sens. Mais la réalité risque d’être autre, quand l’agence entend s’adresser aux investisseurs privés comme, par exemple, les fonds de pension ou autres, dont chacun connait les exigences de rentabilité immédiate qui n’ont que peut à voir avec les investissements à long terme .




    Aussi comme le prévoit Le Front de Gauche, ne faudrait-t-il pas plutôt créer un pole public pour l’investissement et l’emploi ?




    Plutôt que de mobiliser exceptionnellement la Caisse des Dépôts et consignations, comme ce fut le cas lors de la crise financière de 2008 pour renflouer la banque des collectivités locales Dexia, pourquoi ne pas créer avec la CDC, la Caisse d’Epargne, la Banque postale et d’autres banques un pole public financier qui en lien avec un rôle nouveau de la Banque centrale européenne, mobiliserait l’argent au service de l’investissement et de l’emploi ?




    Jean-Claude Moullec
     


    Comment participez à cette rubrique 'Tribune Libre'

    Vous souhaitez réagir à des sujets d'actualités non proposés sur i-Pornic.com ou communiquer des informations aux visiteurs de nos sites. Et vous attendez de ces mêmes visiteurs qu'ils participent à la discussion. Envoyez nous alors un mail à contact@i-pornic.com avec le titre de la discussion et le texte complet. Vous pouvez y joindre une ou plusieurs images ou photographies si vous le souhaitez. Précisez-nous aussi si vous souhaitez que votre nom et/ou autres coordonnées soient mentionnés dans l'annonce (ce n'est pas une obligation !) Nous déciderons ensuite de l'opportunité de la mise en ligne de votre annonce. En cas de refus de publication, nous vous en transmettrons la raison.

    Remarque : dans cette rubrique n'apparaitront pas des annonces pour de prochaines manifestations d'ordre touristiques, sportives ou culturelles. Celles-ci seront ajoutées directement sur A'Jade'A, l'agenda des manifestations sur Pornic et la Côte de Jade.
    Vous trouverez sur cette page les informations pour annoncer de prochaines manifestations sur A'Jade'A.

    Nous espérons votre participation...

    Commentaire du 13/10/11 à 11:57 par A.B
     Merci Claudius (jean-claude Moullec ?) pour cette précision qui permet de mieux prendre en considération le correctif apporté par le porte-parole anonyme de la mairie.

    Dans les Echos, ce matin :

    Dexia : la double garantie de la France
    Le collectif présenté hier prévoit un plafond de garanties de 32,8 milliards sur les émissions jusqu'en 2021 et une garantie sur 10 milliards de prêts toxiques.

    La France ne va pas seulement garantir le financement de Dexia, mais aussi une partie de ses actifs, à savoir les 10 milliards d'euros d'encours de prêts aux collectivités locales jugés à risque. Bercy affirme que ces mécanismes ne devraient pas entraîner, in fine, de pertes pour l'Etat, mais une chose est sûre : la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), qui ne voulait pas garantir ces prêts, a obtenu gain de cause.

    Le collectif budgétaire qui a été examiné hier en Conseil des ministres valide le plan de restructuration de Dexia. Le texte sera examiné par l'Assemblée lundi et par le Sénat mercredi. Il comprend deux types de garanties de l'Etat. La première porte, comme prévu, sur les émissions de Dexia jusqu'à un plafond de 90 milliards d'euros. La quote-part de la France étant de 36,5 %, la garantie de l'Etat français portera au maximum sur 32,85 milliards. Point important : les émissions sont garanties jusqu'au 31 décembre 2021, soit une période beaucoup plus longue qu'en 2008 (deux ans). Et les titres émis peuvent avoir une maturité jusqu'à 10 ans. Il s'agit de permettre à Dexia de se financer et d'organiser la liquidation de ses actifs (des titres longs) sans précipitation. La garantie sera rémunérée, au fur et à mesure des émissions, comme cela avait été le cas en 2008 (afin qu'elle ne soit pas considérée comme une aide d'Etat). Et une commission d'engagement de la garantie, de 50 points de base, sera payée dès le départ, soit une recette de 160 millions d'euros pour la France.


    Dexia semble sauvée : à coup de milliards d'euros !

    D'une certaine façon, voici les prémices du plan d'austérité draconien qui va secouer à son tour les français et qui va faire fondre notre pouvoir d'achat comme neige au soleil.


     Commentaire n° 2211
     
     
     
     
     
    Commentaire du 12/10/11 à 17:48 par Claudius
     Renseignements pris auprès d'amis, élus municipaux dans plusieurs villes de
    France, il apparait que la liste des emprunts toxiques publiée par Libé est
    truffée d'erreurs . Il semble que Libé se serait excusé .


     Commentaire n° 2209
     
     
     
     
     
    Commentaire du 12/10/11 à 11:35 par Lilas
     Je ne suis pas de mauvaise foi. Je doute simplement que ce message vienne de la mairie de Pornic qui aurait certainement eu à cœur
    1- de rédiger un message correct
    2- de signer son message
    Oui, je suis partisane et ancrée à gauche


     Commentaire n° 2207
     
     
     
     
     
    Commentaire du 12/10/11 à 10:51 par A.B.
     Monsieur Moullec, qui ment ? Ou bien encore, qui est dans l'erreur dans ces explications chiffrées assez contradictoire délivrées par la mairie de Pornic ? Qui faut t-il croire ?
    cet article sur le journal Libération ou le porte-parole de la mairie ?

    Ces explications me paraissent cependant suffisamment précises et sincères pour croire à leur véracité. Simplement, la personne ayant écrit ce message aurait pu y apporter un peu plus de crédibilité en le signant.

    Au delà de ces chiffres, je m'inquiéte de la conséquence des problèmes que rencontrent Dexia sur la gestion de la Ville de Pornic : en quoi la chute vertigineuse du titre DEXIA peut-elle réellement impacter le budget de la ville.

    Lilas, vous êtes de mauvaise foi, pour un fois que la mairie de Pornic se manifeste ici, vous ne jugez la réponse que sur ces quelques fautes bien bénignes. Vous qui me semblez assez partisane et active à gauche, j'aurais préféré entendre votre avis sur la gestion des finances de la Ville et de ces emprunts en particulier.

    Monsieur Moullec, pour le reste du message, je suis entièrement d'accord avec vous et avec la plupart des français. Il est impensable de spéculer avec les finances des collectivités locales. Une banque en faillite et financée en partie par de l'argent publique est inadmissible. Les responsables économiques et politiques de cette catastrophe bancaire devront être lourdement sanctionnés. Comme la Belgique l'a déjà fait, cette banque doit être nationalisée au plus vite et il faut repartir, comme vous le dites, sur la base de financement des prêts à partir de l'épargne et non plus sur des fonds spéculatifs.

    Je ne suis pas un opposant farouche au capitalisme, mais l'Europe est complétement dans le faux : il y des fonctions économiques essentielles qui n'auraient jamais dû quitter le giron de l'état pour en assurer sa stabilité. Il est urgent d'arrêter de spéculer avec l'argent du contribuable. Cette responsabilité doit être prise à tous les niveaux de l'état. Et localement, cela est aussi valable pour le maire de Pornic.


     Commentaire n° 2205
     
     
     
     
     
    Commentaire du 11/10/11 à 19:51 par Lilas
     Est-ce vraiment la mairie de Pornic l'auteur de ce texte truffé de fautes d'orthographe ?

     Commentaire n° 2204
     
     
     
     
     
    Commentaire du 11/10/11 à 10:37 par Mairie de PORNIC
     Les commentaires relatif aux emprunts toxiques apportent les observations suivantes
    Les caractéristiques des 2 emprunts apparaissant sur le site sont erronnées
    Le montant initial les surcouts annoncés et les organismes preteurs ne correspondent pas a la réalité
    Les emprunts lors de leur souscription font tous l'objet d'une délibération ou d'une décision du maire par délégation,communiquée en séance du conseil municipal
    Au 6 octobre 2011 la dette de la ville du budget principal s'éléve à 18 174 000 euros avec un taux d'intéret moyen de 3,87%
    La capacité de desndettement total est de 8 années les normes admissibles pour les collectivités comme PORNIC pouvant etre de 12 années
    La dette comprend 23 emprunts dont 22 classée en catégorie A1 (emprunt a taux fixe ou a taux variable classique)et 1 emprunt structuré en catégorie 3 E
    Il est recensé 5 catégories par le Ministére des Finances en fonction des riques sous jacents La catégorie 5 est la catégorie la plus risquée
    La ville n'en comptabilise aucun
    Le produit structuré souscrit auprés de DEXIA est un produit de pente dont le taux est fonction de l'ecart entre les taux long a 20 ans et les taux courts a 2 ansCet emprunt indéxé a 3,98%(sauf franchissement de la barriére)a servi notamment a refinancer un emprunt en 2006 indexé a 4,94%
    A ce jour 17 échéances ont été payées 16 a 3,98% (au lieu de 4 ,94%)et une à 6,28 %
    L'ensemble de ces contrats sont consultables auprés du service des Finances de la ville


     Commentaire n° 2203
     
     
     
     
     
    Commentaire du 06/10/11 à 09:55 par claudius
     Toute la presse, écrite,parlée et télévisée ne cesse de parler de Dexia et des
    emprunts toxiques .
    Les Pornicais ne semblent pas sensibilisés par cet évènement. Pourtant à la
    prochaine réunion du conseil municipal, vendredi 7 octobre, lors du débat sur
    l'orientation budgétaire de 2012, le Maire ou son adjoint aux finances ne pourront
    pas échapper aux questions que l'opposition posera sur ces emprunts .
    L'action Dexia est passée de 24,46 euros en 2007 à 1,031 euros avant hier .
    Vingt ans après le crédit lyonnais La France connait donc un deuxième désastre
    bancaire. Les 6 milliards d'euros engloutis en 2008 dans le sauvetage public de
    Dexia l'ont été en pure perte . Etats et Banques centrales sont à nouveau à son
    chevet pour organiser tant bien que mal une faillite ordonnée, plongeant salariés,
    collectivités locales et petits actionnaires dans l'inconnu .
    A la fin des années 80 le développement local était assuré dans le giron de la
    Caisse des Dépots et consignations, par des établissements publics qui n'avaient
    pour objectifs que de preter aux meilleures conditions du marché, sans spéculer
    L'histoire de Dexia annonce la mort d'un capitalisme financier


     Commentaire n° 2163
     
     
     
     
     
    Commentaire du 27/09/11 à 10:56 par jean marc
     Merci i-pornic.com,
    Quelle conclusion doit-on en tirer?
    Concernant Pornic en particulier, Un manque de chance? Un mauvais concours de circonstances? ou quoi?

    Au fait,juste une remarque en passant, ce weekend, il ne s'est rien passé d'intéressant sur le plan politique, on se serait presque ennuyé.

    Bonne journée à tous.


     Commentaire n° 2127
     
     
     
     
     
    Commentaire du 26/09/11 à 23:40 par i-pornic.com
     La situation 'toxique' de quelques communes proches avec Ouest France :
    - Saint-Brevin : 8 millions d'euros de prêt Dexia, « pas de surcoût »
    - À Paimboeuf, l'emprunt « toxique » rapporte
    .


     Commentaire n° 2125
     
     
     
     
     

      Saisir un nouveau commentaire
      remonter en haut de page pour voir le sujet d'actualité

      Donner votre avis sur le sujet d'actualité :

      Votre nom / pseudo (obligatoire) :

      Votre mail (facultatif, sera visible) :

      Votre Message :

              


      Conseils et astuces de saisie :

        Délimitez votre texte avec les 'balises' suivantes pour :
        - afficher du texte en 'gras' : [b] texte en gras [/b]
        - afficher du texte en 'italique' : [i] texte en italique [/i]
        - insérer un lien : [url=votre lien commençant par http://...] votre texte [/url]
            exemple : [url=http://www.google.fr] un lien vers google.fr [/url] )
        - modifier la taille du texte: [size=1] texte en petite taille [/size]
            (la taille pouvant évoluer de 1-petit a 5-tres grand, 2 étant la valeur par défaut)
        - afficher du texte en 'rouge' : [color=rouge] texte en rouge [/color]
            (autres couleurs dispo : vert, bleu, vertclair, cyan, orange, gris, grisclair)
        Les combinaisons sont possibles :
            exemple : [color=rouge][i][size=1] texte en rouge,en italique et en petite taille [/size][/i][/color]


      Réglement

        Seront supprimés les commentaires :
        - n'ayant aucun rapport avec le sujet d'actualité
        - injurieux et portant atteinte à la vie privée des personnes
        - contraire à la morale



    Notre partenaire :  Muad'dib  (cliquez sur le bandeau)
     


      ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com