"/>
 retour à www.i-pornic.com
Législatives 2012, Pays de Retz : Monique Rabin réagit ACTUALITÉ PRÉCEDENTE      ACTUALITÉ SUIVANTE  Législatives 2012, Pays de Retz : la réaction de Jacques Auxiette     LA LISTE DES ACTUALITÉS  
18/06/2012 - Législatives 2012, Pays de Retz : Philippe Boënnec: "un amalgame a été orchestré"

(source photo : Ouest-France)
    Auteur / Source : Ouest-France

    Résumé :
      La première victoire de la gauche à des élections législatives dans la 9e circonscription de Loire-Atlantique est aussi la première défaite électorale de Philippe Boënnec, maire de Pornic depuis 1993.

      Quand on lui demande s’il a des regrets par rapport à sa stratégie de l’entre-deux-tours (le soutien de sa candidature par le FN, qu’il a lui même sollicité), le député sortant UMP assume. « Quand on est un homme responsable et qu’on prend des décisions, on les assume. »

      Mais il affirme: « un amalgame a été bien orchestré. Je n'étais pas le candidat du Front national. Ou je n’ai pas été compris, ou je n’ai pas bien expliqué les choses. Je réaffirme que je suis un homme de la droite et du centre.

      l'intégralité de l'actualité ci-dessous...
     
     
     
     
 
 
Source : http://legislatives2012.ouest-france.fr/actualite/philippe-boennec-un-amalgame-ete-orchestre-17-06-2012-6655
 
 
 
 
Commentaire du 01/07/12 à 12:20 par Double lapsus
 Oui , je crois que le Maire a subi un traumatisme important après les résultats du 1er Tour de la législative et on a craint un instant vendredi soir qu'il ne se tourne vers sa première adjointe assise à sa droite pour déclarer: ' Je passe maintenant la parole à Marguerite Lussaud ' !!!

 Commentaire n° 3281
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/07/12 à 12:07 par Liberté-Egalité-Fraternité
 Triste vous l'êtes vraiment !......
C'est affligeant, en vous lisant on se croirait sur le divan d'un psy... çà ce voit vous avez certainement fait des études très profondes en la matière.
Avec votre diagnostic, certains intervenants sur ce forum sont tous des délateurs, des collabos modernes, des informateurs, des dénonciateurs, des pervers, des malades, des compulsifs, des personnages sulfureux, des parasites, des concierges, et nous en passons.....
Mais pour qui vous prenez-vous ? vous êtes conçu de qualités supérieures...!
Ce forum vous en souhaitez la fermeture. Il semble vous déranger en mettant de la lumière là ou vous souhaitez de l'obscurité voir de l'opacité.
Ce forum est légitime, il permet d'échanger, c'est aussi cela la démocratie. Nous espérons qu'il va continuer à exister. Merci à l'Administrateur de mettre cet outil à notre disposition.
A lire vos écrits vous êtes un personnage réactionnaire et autoritaire vous n'acceptez pas le contre pouvoir, eh bien il va falloir changer vos habitudes.
Beaucoup de questionnements, d'interrogations et d'informations sur la gouvernance locale paraissent sur I-Pornic. Si des réponses 'vraies' étaient apportées en temps utiles...... mais ne rêvons pas entre Intérêt Général et intérêts particuliers localement le choix est fait depuis plusieurs mandatures.


 Commentaire n° 3280
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/07/12 à 12:02 par Lapsus linguae
 Entendu de la bouche du maire lors du conseil de vendredi soir :
'Je passe la parole à mon 1er adjoint, Jean-Michel Pollono'...

Devait être ravi le 1er adjoint...

Là le maire peut pas reprocher à l'opposition ce qu'il a dit !!


 Commentaire n° 3279
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/07/12 à 11:23 par jean marc
 Bonjour Triste.

Et pan sur la cafetière.
Après le syndrome de 'la concierge' (Monsieur Pipelet bonjour), la psychologie du loufiat, et les collabos compulsifs relevant de la psychiatrie, (vous oubliez au passage la Saint-Barthélemy et la terreur blanche durant laquelle un ouï-dire équivalait à un huitième de preuve) vous vous en prenez pour finir à la vipère, pauvre petite bête fort utile à la science. Rassurez vous, c'est un animal à 'sang-froid' qui ne se rebellera pas.
En passant, quelle différence faites vous entre collaborateurs et collabos ??
La marge est parfois si étroite qu’elle pourrait susciter quelques malentendus. Il y a des fois que….. Bon, n’extrapolons pas.

Triste, vous ne changerez pas le monde et si vous vouliez bien répondre à la question que je vous ai posée plus haut, question fondée sur des faits avérés cette fois (Ne jaillissant pas de la touffe d'un malade irrécupérable), vous m’aideriez moi, votre concitoyen miséricordieux, à reprendre confiance dans notre institution.

Tant qu'un homme n'est pas compté 'dix' il peut encore se relever et combattre.
Il ne tient qu’a lui de s’en insuffler la volonté. Du reste Triste, notre édile est assez grand pour se défendre tout seul, vous ne le pensez pas ? : Un petit peu d’humilité naissante faciliterait amplement sa rémission.
Doit-on, je vous pose cette dernière question, nous replier dans l’attitude des trois petits singes ?
J’accepte de participer à une thérapie de groupe.
Je m’inscris où ?

Je vous taquine mais je dois reconnaître qu'il y a du vrai dans ce que vous écrivez. Vous généralisez un peu trop peut-être.
à+


 Commentaire n° 3278
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/07/12 à 08:52 par Triste
 Vous vous méprenez justement sur le sens de mes propos.
Sur le fond, si des délits sont constitués ils doivent être portés à la connaissance de la justice, c'est un droit, c'est un devoir pour chaque citoyen.
Par contre ce sont la forme et les moyens utilisés qui me choquent...
En lieu et place des ragots, des rumeurs, des pseudos investigations, il existe une procédure claire: Le dépot de plainte devant une juridiction.


Dans la ville, dans le cadre professionnel, dans la rue, au sein de certains voisinages,voire même de certaines familles, en politique nul n'est à l'abri de croiser la route de ces personnes ayant tendance à se préoccuper 'de la paille qui se trouve dans l'oeil de leurs voisins'.

Face à cette réalité faisant fi de tout respect de la vie privée, voire de l'intimité, nous demeurons en droit de nous interroger sur le fondement d'un comportement aussi parasitaire .

Ce syndrôme de la 'concierge' peut révèler une nature frustrée caractérisant un être qui éprouve un besoin d'identification vis à vis d'une autre personne ou un besoin de juger l'autre par des ragots ou des rumeurs en alimentant une rancoeur ou une vengeance. Les rumeurs, émanant de telles pratiques ,peuvent entrainer des conséquences diffamatoires ou calomnieuses créees et entretenues par une véritable 'psychologie de comptoir' consistant à juger l'autre sans le connaitre.

Dans les périodes les plus sombres de notre histoire, de telles pratiques fondées sur une collaboration aveugle et sans réflexion,au bénéfice de l'occupant, ont conduit de nombreux innocents vers des destinations funestes.

Toutes ces personnes dénuées de tout sens humain se complaisent, ainsi, dans un tel état d'esprit tout en bénéficiant de soutiens divers , notamment de la part de certaines institutions républicaines.

Ces collabos modernes , dans un tel contexte, fondent leur propre existence sur une utilité publique, celle d'informer , de dévoiler, de rendre compte de tout les faits et gestes à qui de droit, au mépris de toute éthique , de toute discrétion et de tout tact.

Le caractère intéressé de ces dénonciateurs compulsifs, voire maladifs, conduit tout interlocuteurs sulfureux à exploiter la bétise de ces 'précieux informateurs', dans le but d' appréhender des personnes qui ne sont pas toujours coupables.

Le venin de ces 'langues de vipère' peut, parfois, s'avérer dangereux, voire funeste pour autrui, en raison de la pollution psychologique qui en résulte.


 Commentaire n° 3274
 
 
 
 
 
Commentaire du 01/07/12 à 00:05 par Antoine
 Bien d'accord avec Jean-Marc, 'Triste' n'y va pas avec le dos de la cuillère pour essayer d'intimider les fonctionnaires de la ville de Pornic , l'opposition municipale, les utilisateurs de ce forum...
Si on le suivait, les agents municipaux auraient le devoir de se taire, et l'opposition, le droit de ne pas poser de question. Etrange conception de la démocratie et de la transparence, mais bien révélatrice d'un sentiment de 'pas vu - pas pris'.

'triste' se pose en éminent juriste (ce que je ne suis pas) mais oublie étrangement, à côté du devoir de réserve 'd'origine jurisprudentielle', une obligation légale bien formelle, elle : l'article 40 du Code de procédure pénale, que je suis allé rechercher tout exprès, et qui dit :
'Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.'

Personnellement, j'en tire deux conséquences :
> Pour que des gendarmes aient réalisé des investigations dans les services de Pornic, il a bien fallu qu'une 'autorité constituée' ait fait son devoir en saisissant la justice de ce qu'elle pense être un délit. Félicitons la, plutôt que de chercher à l'intimider.
> Si, comme l'a insinué M. Boennec au cours du Conseil d'hier et comme le relaie aujourd'hui 'Triste', la situation professionnelle de deux membres de l'opposition municipale est constitutive d'un problème, voire d'un délit, il ne faut pas qu'il hésite - il en a même le devoir - à saisir cette même justice ! Et s'il ne le fait pas, alors il faudra bien admettre que ses propos relèvent de la pure DIFFAMATION.


 Commentaire n° 3273
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 22:59 par Lilas
 Lu sur le site ensemble autrement l'intervention de Sophie de Saint Amour : on y lit bien :
'Combien cela va-t-il coûter au Pornicais lorsque la commune devra remettre dans l’état le site, comme l’exige le droit « statu quo ante » et donc démolir l’intégralité des constructions?

Nous exigeons que le projet de la RIA, dont le coûteux Partenariat Public Privé du Casino, soit suspendu. '


 Commentaire n° 3272
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 21:49 par Coffee
 Mme M.C n'allait quand même pas faire la bise au seigneur de Pornic avec tout ce que celui-ci lui a fait subir:
Frappée par les sbires de celui-ci
Enfermée comme malade mentale
Ect.ect...
Qui est la victime?

Elle devenait gênante pour le seigneur.

L'immunité parlementaire à été levée, j'espère que les enquêtes stoppées lors des éléctions lègislatives 2007 pourront reprendre leur cours...ou alors il n'y a plus de justice.


 Commentaire n° 3271
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 21:25 par Lilas
 Présenter P Boennec comme une victime ne manque pas de sel .... N'oublions pas que c'est un homme politique professionnel quoi qu'il en dise et qu'il joue parfaitement son rôle d'homme politique. A ce jeu là on gagne où on perd et là il a perdu.

 Commentaire n° 3270
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 20:28 par Mais allez-vous la laisser tranquille à la fin ?
 Madame M.C pour qui ce forum était un exutoire à déjà fait l’objet de 3 condamnations en justice pour diffamation.

Jolie référence, triste sire. Vous ne devriez pas vous en vanter quand on sait avec quelle bassesse cette brave dame un peu excentrique a été traitée. Tout le monde à Pornic sait que Madame M.C avait souvent raison sur le fond. Par contre, sur la forme... Fouineuse comme elle était, avec un peu plus de raison gardée et en s'entourant bien, elle aurait pu faire du dégât

Et ne rendez pas autant d'honneur à ce forum, Madame M.C avait essaimé sa haine de Sa Majesté un peu partout sur le net. Le fameux PORNIC GATE sur http://pornicgate.over-blog.com est son dernier coup de grâce. Ce Blog est toujours ouvert, aussi surprenant que cela puisse paraître, même si le site n'a pas évolué depuis 10 mois. On y apprend plein de choses intéressantes. Ensuite, à chacun de se faire son idée sur la véracité et la plausibilité de ses propos. Mais, là encore, sur le fond...

Sans parler de ces autres blogs de centaines de pages (un roman) que la pression et les jugements rendus ont réussi à faire fermer.

www.i-pornic.com sera t-il le suivant sur la liste de la censure despocratique?

Filadi : 'autoriser ces forums nous conduiraient à une société décadente'


 Commentaire n° 3269
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 19:09 par respublica
 Triste, je n'aime pas votre style à la fois ampoulé et méprisant à l'égard des élus de l'opposition.

Juger ainsi des qualités intellectuelles, morales et professionnelles de ces derniers en les classant dans la catégorie des fonctionnaires nuisibles donc inutiles c'est aussi adhérer aux valeurs de certains partis politiques hostiles aux corps intermédiaires.Plus le service public se fait rare , notamment dans nos zones rurales, plus le front national progresse.Pour vous l'exercice de la politique serait il réservé au seuls notables 'humanistes'?


Vous parlez de démocratie et vous niez le droit et le devoir d'interpellation de l'opposition.Poser des questions qui fâchent c'est bon pour le fonctionnement démocratique d'une collectivité et aussi pour satisfaire au devoir d'information de nos administrés.

Je n'aime pas non plus votre phobie du Parti Socialiste.Vous voyez des socialistes partout !!! La nuit aussi ?

Votre patron voulait même faire barrage au PS.On voit le résultat... Soyez persuadé, pour vous rassurer, que 53% des électeurs de la 9éme
circonscription ne sont pas socialistes.Ils ont justes été clairvoyants sur les choix politiques du député sorti...

Il en est de même pour les membres de la liste d'opposition et des électeurs pornicais qui leur font confiance.


 Commentaire n° 3268
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 18:54 par jean marc
 N'y ....
Il est temps que j'aille me reposer.
à+


 Commentaire n° 3267
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 18:43 par jean marc
 Ainsi, si le tyran veut maintenir sa domination, il doit trouver un stratagème pour les gens instruits. C'est là le secret et le ressort de la domination, le soutien et le fondement de toute tyrannie : rendre ces gens « complices » des « cruautés » du tyran, les asservir en leur donnant l'occasion de dominer d'autres à leur tour. Ce sont donc les courtisans qui se font les complices de la tyrannie, perdant du même coup leur propre liberté. Certains hommes flattent leur maître espérant ses faveurs, sans voir que la disgrâce les guette nécessairement, devenus complices du pouvoir. Ainsi se forme la pyramide sociale qui permet au tyran d'« asservir les sujets les uns par le moyen des autres ». La résistance et l'usage de la raison sont donc les moyens de reconquérir la liberté car les tyrans « ne sont grands que parce que nous sommes à genoux ».La Boétie
Bon, et bien je crois que tout est dit.
Ni voir aucune allusion.


 Commentaire n° 3266
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 17:38 par observateur
 @ Jean Marc

Je suis d'accord avec vous pour constater le caractère menaçant des propos de Triste sire . Ces propos révèlent une certaine fébrilité dans l'entourage proche du Monarque républicain local.

Sa Majesté locale souffre de moins en moins la contestation de son autorité.
Faudra t il à l'avenir ,pour l'opposition municipale,s'adresser à lui avec des préalables tels que : 'plaise à votre majesté...' ou 'souffrez,votre majesté...'

A ce propos Mr Triste rapporte avec beaucoup de partialité les déclarations de S de Saint Amour. Elle n'a pas employé l'expression 'j'exige' mais 'nous exigeons'
puisqu'elle était à ce moment la porte parole de l'opposition.Il faut également replacer cette expression dans le contexte de la phrase.

Elle a déclaré à propos de l'incertitude juridique qui pèse dangereusement sur le projet de la Ria : Nous exigeons que le projet de la Ria,dont le couteux Partenariat Public Privé du Casino, soit suspendu.

Elle a pris au nom de ses colistiers ses responsabilités s'agissant d'un sujet ne supportant pas la demi mesure.Employer en effet dans ce contexte l'expression ' nous souhaitons' c'est forcément édulcorer le propos sur un sujet lourd de conséquence pour la fiscalité locale.


 Commentaire n° 3265
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 17:16 par Lilas
 La réserve c'est d'abord le respect, la politesse ensuite et l'écoute de la parole des autres. . Pour avoir assisté à plusieurs conseils municipaux, je vous garantis que l’impolitesse et la suffisance d'un maire qui signe son parapheur et discute pendant les interventions des élus de l'opposition est plus à blâmer qu'un 'écart' de langage si tant est qu'un élu du peuple n'ait pas le droit d'exiger. Ne fais pas à autrui ce que ........... Il est temps que monsieur le maire l'apprenne.

 Commentaire n° 3264
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 15:07 par jean marc
 Bonjour Triste.

Avec vous au moins on ne sombre pas dans l’ennui. La torpille imparable.
La force de dissuasion ! l’intimidation !
Quand on en arrive à utiliser l’arsenal juridique on pense en général que c’est parce qu’il n’existe plus d’argument pour noyer le poisson.

Vous écrivez:
Les boules puantes ne naissent pas de manière spontanée sur l’Internet.
Il y a toujours des sources dans les “milieux autorisés”. Et même s’il n’est pas toujours aisé de remonter vers ces premiers émetteurs, il est tout de même plus intéressant de se préoccuper d’eux que de critiquer vainement.


Prenons un exemple de boules puantes dérangeantes :
boules puantes? cliquez ici

Vous rajoutez:
Non seulement ils mentent, ils rapportent les pires ragots cherchés dans des poubelles.

Il ne s’agit pas de poubelles en l’occurrence vous nous l’accorderez.

Non seulement le maire n’a pas porté plainte mais il nous a quasiment éconduits, je l’ai ressenti comme tel ; lorsque le chef de l’opposition communale lui a demandé (lu) fort respectueusement lors d’un CM, de donner quelques explications et justifications aux dérives soulevées ou supposées par monsieur Cossé dans le forum cité ci-dessus.
D’un revers de main il renvoya l’importun à ses études.

Triste, rendez moi service, enquêtez auprès des services compétents et rapportez-moi dans l’oreille qui a payé la location de la voiture à Gijon ? y aurait-il quelque chose d’inavouable ? N’ai-je point le droit, moi qui paie mes impôts rubis sur l’ongle de m’enquérir de l’emploi qui en est fait ?

Vous écrivez également :
Lorsque Melle de Saint-Amour dans son intervention utilise le terme « j’exige » en lieu et place de « je souhaite » Je constate que le parti socialiste fort désormais de tous les pouvoirs s’engage dans l’ère de la pensée unique, et ouvre la voie à une hégémonie implacable. Est cela la démocratie ?

Lorsque la Chambre était à droite, que le Sénat était à droite,que la commune était à droite, on n’en parlait moins dans les chaumières de UMP. Passons.
Ne jouons pas les vierges offusquées. Au plan local, c’est le type de scrutin inéquitable qui permet à un élu de se croire César et qui en réaction pousse l’opposition à s’enhardir pour ne pas se laisser étouffer. J’avais écrit « bouffer »

Personnellement, l’utilisation inappropriée de « j’exige » au lieu « Je souhaite » me semble moins grave que le « pov’con » prononcé par un Président de la France (et j’en passe de meilleurs).
Ne soyons pas trop pointilleux, ce n’est pas la forme qui doit primer mais le fond.
Il faut entendre les propos échangés à l’Assemblée et relatés par la presse pour minimiser à leur juste valeur ceux tenus à notre niveau local. Il n’y a pas lèse-majesté.
Bon, d’accord, elle aurait dû dire avec déférence : « Nous souhaitons » OK, Je vous le concède. ;-)
Personnellement, je félicite mademoiselle de Saint-Amour pour son courage, pour son audace face au prince. Elle ne fait que son devoir, la mission que lui ont confiée ses électeurs. Tiens, et si c’était elle la prochaine candidate à la mairie ? Pourquoi pas ?
Faut-il que ce soit une femme qui brise les tabous ? Qui ouvre la voie de l’insoumission au monarque cuvée Vème république ?

N'en déduisez pas que je suis d'accord avec toutes les promesses de lois du parti socialiste annoncées ces jours-ci. Loin s'en faut.Très loin même.
C'est ça la démocratie, on ronge son frein, on se ronge les ongles et souvent on subit. En avez vous une autre à proposer?

je retourne chez moi, c'était juste un petit crochet en passant.


 Commentaire n° 3263
 
 
 
 
 
Commentaire du 30/06/12 à 09:45 par triste
 Les boules puantes ne naissent pas de manière spontanée sur l’Internet.
Il y a toujours des sources dans les “milieux autorisés”. Et même s’il n’est pas toujours aisé de remonter vers ces premiers émetteurs, il est tout de même plus intéressant de se préoccuper d’eux que de critiquer vainement.

D’origine jurisprudentielle, l’obligation de réserve constitue l’une des obligations déontologiques qui s’imposent aux agents territoriaux. L’obligation de réserve ne figure pas expressément dans le statut général des fonctionnaires. Elle est imposée par le juge administratif qui entend garantir ainsi la neutralité du service public et l’impartialité de traitement des usagers par les agents publics. Venant contrebalancer leur liberté d’expression, le devoir de réserve impose aux fonctionnaires, même en dehors de leur service, de s’exprimer avec une certaine retenue. Afin de respecter le principe de subordination hiérarchique et de neutralité du service public, ils doivent éviter, de manière générale, toute manifestation d’opinion de nature à porter atteinte à l’autorité de la fonction. Le respect de cette obligation s’apprécie au regard de la nature des fonctions et des circonstances, ainsi que du contexte dans lequel l’agent s’est exprimé, notamment de la publicité des propos.

Le non-respect de cette obligation de réserve est susceptible de constituer une faute disciplinaire. Il appartient à l’autorité hiérarchique, dont dépend l’agent, d’apprécier si un manquement a été commis et, le cas échéant, d’engager une procédure disciplinaire. Celle-ci doit tenir compte, entre autres, de la publicité des propos, du niveau de responsabilité de l’agent concerné, ou encore d’autres circonstances. En outre, l’attention des agents doit être attirée sur le caractère public des propos tenus sur internet, et plus précisément sur les blogs, et sur les risques de porter ainsi atteinte à leur obligation de réserve). En effet, la publicité des propos tenus sur un blog ne fait aucun doute. Un blog est « accessible à tous les internautes désireux de le visiter ou au hasard d’une recherche, quel que fût le centre d’intérêt qui les y conduisait ». L’obligation de réserve s’impose aux agents publics, y compris dans leur vie privée, en particulier lorsqu’ils « surfent » sur internet ou utilisent la messagerie électronique. Tout dépendra alors du contenu du blog : Dans ses écrits, le fonctionnaire auteur doit observer, en effet, un comportement empreint de dignité, ce qui, a priori, n’est pas incompatible avec le respect de sa liberté d’expression. Ainsi, les agents publics qui participent à des blogs dans le cadre de leur vie privée doivent s’abstenir de tout propos susceptible de mettre en cause de manière directe le fonctionnement de leur administration ou de l’administration en général.
Nul doute que l’administrateur de ce forum et certains internautes « habitués » vont s’élever avec indignation contre une tentative d’intimidation attentatoire à la liberté d’expression. Je leur répondrai que certains précédents existent, que ce site à déjà été mis en sommeil, qu’une certaine, Madame M.C pour qui ce forum était un exutoire à déjà fait l’objet de 3 condamnations en justice pour diffamation.

En outre, Il existe devant les juridictions pénales un principe général au terme duquel les infractions peuvent être établies par tout mode de preuve. Si l’administration de la preuve est cependant soumise à une triple exigence de dignité, de nécessité et de loyauté, ces principes s’appliquent avec davantage de rigueur aux autorités publiques chargées des investigations qu’aux simples particuliers.

Un autre des grands principes applicables à la phase d’enquête est le secret : l’article 11 du Code de procédure pénale dispose en effet que « la procédure au cours de l’enquête et de l’instruction est secrète ». Cela signifie que les personnes qui concourent à la procédure sont tenues au secret professionnel, dont la violation peut être pénalement sanctionnée. Contrairement à une idée reçue, seules les personnes concourant à l’enquête (magistrats, greffiers, policiers, experts) doivent respecter ce secret : ni le mis en examen, ni la victime, personne qui subit personnellement et directement un préjudice physique, moral ou matériel, du fait d’une infraction pénale., ni même les journalistes n’y sont tenus.

Toutefois la publication d’informations obtenues par recel de violation du secret de l’enquête est punissable.

Je suis honteux, pour l'esprit humain, de voir dans quelle lamentable vulgarité, dans quel bain de fange peuvent se complairent certains individus. Leurs interventions, cachant mal leur peu de consistance intellectuelle, donnent la nausée. Non seulement ils mentent, ils rapportent les pires ragots cherchés dans des poubelles. Ainsi lorsque Melle de Saint-Amour « juriste » et Mr Puybareau, conseillers municipaux d’opposition, tous deux fonctionnaires employés au sein d’une collectivité territoriale: le conseil régional et Mr Dumesnil, conseiller municipal d’opposition se permettent lors de la séance de conseil municipal du 29 juin, en public, devant la presse, de véhiculer des informations obtenues de sources 'dont on ne dévoilera pas le nom', de faire allusion à certains médias: 'ce site'. Ils deviennent complices de la rumeur.
J’ai le sentiment qu’à des fins politiciennes de bas étage certains principes fondamentaux sont bafoués sans vergogne.

Lorsque Melle de Saint-Amour dans son intervention utilise le terme « j’exige » en lieu et place de « je souhaite » Je constate que le parti socialiste fort désormais de tous les pouvoirs s’engage dans l’ère de la pensée unique, et ouvre la voie à une hégémonie implacable. Est cela la démocratie ?


 Commentaire n° 3262
 
 
 
 
 
Commentaire du 29/06/12 à 21:35 par siou
 Sans donner des leçons à quiconque : ' Ya pas de fumée sans feu ....!'
A méditer.


 Commentaire n° 3261
 
 
 
 
 
Commentaire du 29/06/12 à 19:35 par Plumette de Sainte-Marie
 Quoi, j'aurais fait un 'AMALGAME' !
Je puis avaler bien des couleuvres (de temps en temps), accepter de prendre des vessies pour des lanternes (parfois); mais ce qui me met hors de moi, c'est qu'on me prenne pour une imbécile......


 Commentaire n° 3260
 
 
 
 
 
Commentaire du 29/06/12 à 14:25 par Bon entendeur
 Il est vrai que les rumeurs sont d'actualité fréquemment sur ce site
Pour accuser il faut des preuves pas que des mots et de sous entendus
Et puis si preuves il y a il faut monter au créneau monter une association porter plainte et déposer un recours au Tribunal administratif
Voilà c'est simple à faire mesdames et messieurs vous qui savez tout et qui passez votre temps à donner des leçons

A bon entendeur Salut


 Commentaire n° 3259
 
 
 
 
 
Commentaire du 29/06/12 à 13:18 par ian
 ah bon, c'est quoi ces combines,des noms ? des preuves ? comme d'hab rumeur rumeur théorie du complot on nous cache tout on nous dit rien...il en reste toujours quelque chose ! beurk.

 Commentaire n° 3258
 
 
 
 
 
Commentaire du 29/06/12 à 10:16 par Coffee
 De toutes façons, la gamelle de 2014 est proche.Je ne souhaite qu'une chose c'est que toutes les combines des permis de construire soient mises au grand jour ainsi que toutes les affaires dites 'louches'. A suivre...

 Commentaire n° 3257
 
 
 
 
 
Commentaire du 18/06/12 à 17:42 par Washo l`indien
 Monsieur Boënnec s'est scalpé lui même, dire vouloir faire barrage au monopole PS, c'était surtout garder le monopole de sa fonction de député et ses avantages.
Aujourd'hui après cette défaite dont il est le seul responsable, il dit vouloir se recentrer sur ses mandats locaux de maire, alors il va falloir changer d'attitude et abolir les privilèges consentis par la mairie de Pornic auprès de certains élus, et les avantages octroyés à certaines catégories de personnes qui n'ont rien à voir avec un mandat d'élu.
Il y a de l'ordre à remettre à tous niveaux, car certains élus de la mairie de Pornic, devraient remplir leur fonction en tant que tel et assumer pleinement leurs responsabilités, sans se comporter comme des moutons vis à vis de leur patron?
Ce n'est qu'en réalisant tout ce programme que les municipales de 2014 pourraient se préparer, sinon le scalp du grand chef tombera définitivement.
Quel gachis pour une si belle commune de Pornic?


 Commentaire n° 3175
 
 
 
 
 

  Saisir un nouveau commentaire
    remonter en haut de page pour voir le sujet d'actualité

    Donner votre avis sur le sujet d'actualité :

    Votre nom / pseudo (obligatoire) :

    Votre mail (facultatif, sera visible) :

    Votre Message :

            


    Conseils et astuces de saisie :

      Délimitez votre texte avec les 'balises' suivantes pour :
      - afficher du texte en 'gras' : [b] texte en gras [/b]
      - afficher du texte en 'italique' : [i] texte en italique [/i]
      - insérer un lien : [url=votre lien commençant par http://...] votre texte [/url]
          exemple : [url=http://www.google.fr] un lien vers google.fr [/url] )
      - modifier la taille du texte: [size=1] texte en petite taille [/size]
          (la taille pouvant évoluer de 1-petit a 5-tres grand, 2 étant la valeur par défaut)
      - afficher du texte en 'rouge' : [color=rouge] texte en rouge [/color]
          (autres couleurs dispo : vert, bleu, vertclair, cyan, orange, gris, grisclair)
      Les combinaisons sont possibles :
          exemple : [color=rouge][i][size=1] texte en rouge,en italique et en petite taille [/size][/i][/color]


    Réglement

      Seront supprimés les commentaires :
      - n'ayant aucun rapport avec le sujet d'actualité
      - injurieux et portant atteinte à la vie privée des personnes
      - contraire à la morale



Notre partenaire :  Espace & Vie Pornic  (cliquez sur le bandeau)
 


  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com