www.i-pornic.com  - Le site non-officiel de Pornic et de la Côte de Jade  Se connecter   
  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com   
 
 
Notre partenaire :  Edmée Malavaux  (cliquez sur le bandeau)
 
Publicité :

La Revue de Web du Mercredi 07 août 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Nouvelles Photos des Clionnades 2013 avec Hugo d Retz
     
      - Ria de Pornic : Pornic met sa ria dans la dynamique urbaine
     
      - Photos : Les Clionnades 2013 avec Framboise
     
      - Escale pornicaise pour l'expédition Matelots de vie
     
      - La Plaine-sur-Mer : le soleil a brillé tard sur la fête de la moule
     
      - Les Voiles de tradition débarquent à Pornic
     
      - FC Nantes - Vannes : la bonne humeur des supporters pornicais
     
      - Dimanche 18 aout 2013, Festival pyrotechnique : allumez le feu !
     
      - La Bernerie-en-Retz : Rodolphe Perrodeau a ouvert son magasin
     
      - La Bernerie-en-Retz : un bol d'R au prochain Rock'n square
     
      - Saint-Brévin-les-Pins : Le marché de l'Ermitage : 20 ans déjà !
     
      - L'histoire inoubliable de l'usine Kulhmann de Paimboeuf
     
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Nouvelles Photos des Clionnades 2013 avec Hugo d Retz
(source photo : Hugo de Retz)
source :
Hugo de Retz
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Hugo de Retz nous propose une sélection d'une cinquantaine de photos des Clionnades. Au programme : la reine de Pornic, le défilé, les discours et le pot d'honneur , et enfin, différentes attractions et animations... Vous trouverez de nombreuses autres galeries de photos thématiques sur le blog de Hugo de Retz ...
 
 
Nouvelles Photos des Clionnades 2013 avec Hugo d Retzvoir la galerie de photos   5860  /  5170
 
 
 
 
 
 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Ria de Pornic : Pornic met sa ria dans la dynamique urbaine
(source photo : servirlepublic.fr)
300 logements mixtes sont prévus dans la ria de Pornic, autour d'un parc botanique de 13 hectares
source : servirlepublic.fr
 
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
L'aménagement de la Zac de la Ria va transformer une décharge et des friches en un nouveau quartier phare de Pornic, trait d'union entre la mer, le port de plaisance et les marais. Investissement : 32,6 millions d'euros, entièrement porté par la Sem Sela, aménageur du projet. ...
 
 
Ria de Pornic : Pornic met sa ria dans la dynamique urbainelire l'article complet   6344  /  3464
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Photos : Les Clionnades 2013 avec Framboise
(source photo : framboise-pornic.eklablog.com)
source :
framboise-pornic.eklablog.com
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Le Comité des Fêtes du Clion sur Mer anime avec beaucoup d'énergie La Grande Fête Médiévale avec de plus en plus de spectacles et d'animations. Le coup d'envoi des CLIONNADES 2013 a été donné dimanche matin avec le traditionnel défilé de voitures anciennes suivi de celui des bénévoles et artistes en costumes et leurs animaux.Framboise ...
 
 
Photos : Les Clionnades 2013 avec Framboisevoir la galerie de photos   5859  /  4477
 
 
 
 
 
 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Escale pornicaise pour l`expédition Matelots de vie
(source photo : Ouest-France)
Yann Gouriou, responsable d'expédition, avec sur le bateau : Thomas, Matthieu, Reda, Nathan, Sindy et Nicolas, lors de leur escale pornicaise, samedi.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Depuis le 10 juillet et jusqu'au 22 août, 16 adolescents, guéris ou en rémission de maladies graves participent à une incroyable aventure sur un somptueux voilier, grâce à l'association Matelot de vie présidée par Françoise Levaux. Une première expédition s'est déroulée du 10 au 30 juillet de la côte d'Amour à l'île de Sein. Une seconde expédition (1 er au 22 août 2013) est en cours. « De la côte d'Amour à la côte de Beauté », cette seconde expédition est partie et rejoindra Pornichet (point d'encrage du bateau) en passant par Pornic, l'Ile-d'Yeu, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables-d'Olonne, La Rochelle, Rochefort et Saint-Nazaire.
Expérience de la navigation Ce week-end, les Matelots de Vie étaient à Pornic, invités par Phillipe Boënnec, maire de la ville, et Jean Montaville, chargé de mission. Durant leur escale pornicaise, les jeunes matelots sont partis, dimanche, à la découverte des pêcheries et de la pêche au carrelet avec l'association pour la conservation des pêcheries traditionnelles de la Côte de Jade, présidée par Jack-Alain Guiho. Samedi, sur le môle à Pornic, auprès de leur gréement amarré, Nathan (12 ans), Reda (13 ans), Matthieu (13 ans), Nicolas (14 ans) et Thomas (16 ans) racontaient leurs premiers pas comme matelots embarqués. Il n'y a pas de filles ? « Si. On est 8 en tout, mais les filles sont déjà parties faire du shopping... » informe Thomas. Encadrés par Yann Gouriou et Sindy Bourmeau, responsables d'expédition, les jeunes matelots vivent à bord du Notre-Dame des Flots, gréement gréé en ketch aurique de 28,5 mètres, classé Monument Historique. Il fait impression dans le vieux port. À son bord, la troupe prend doucement ses marques. Pour la plupart, c'est la première fois qu'ils naviguent sur un tel monument flottant. « Ça fatigue », dit Nicolas. « J'ai eu un peu le mal de mer », avoue Reda. « C'est une superbe expérience » lance Thomas. La proximité à bord ? « ça crée des liens », disent ces matelots en herbe en charge de recueillir des « maillons » pour créer à leur retour « une sculpture géante symbolisant la met et la solidarité ». Une opération en marge de l'expédition, baptisée Les Maillons de l'Espoir 2013, parrainée par Marcel Ruffo (pédopsychiatre) et qui s'intégrera du 27 au 30 septembre à la Tall Ships Regatta qui se déroulera à Toulon dans le cadre de la manifestation Toulon voiles de légende. Aventure partagée avec 3 000 enfants hospitalisés En attendant, ces jeunes matelots ont des messages à faire passer : « ne jamais baisser les bras », « toujours avoir un but dans la vie », « nous sommes là pour donner de l'espoir aux autres enfants hospitalisés », ces enfants. Depuis 2006, l'association Matelots de vie embarque tous les étés, des jeunes, anciens malades, pour des expéditions en mer. Ils partagent leurs aventures avec les enfants des hôpitaux par l'intermédiaire d'un jeu qui se déroule, via internet. Chaque jour, les enfants des hôpitaux résolvent des énigmes sur la mer, la nature, l'environnement... Leurs réponses sont illustrées par les vidéos, les photos et les textes des carnets de bord réalisés sur le voilier des Matelots de la Vie. L'aventure est partagée avec quelque 3 000 enfants hospitalisés en France. « Le projet a pour but de stimuler pour favoriser la guérison, rompre l'isolement et donner de l'espoir aux enfants en lutte contre la maladie », explique Yann Gouriou, responsable d'expédition. « Retrouver espoir en les impliquant dans une aventure maritime réalisée par des jeunes adolescents ayant eux aussi subi la maladie. Aider un jeune enfant hospitalisé à se projeter dans l'avenir au-delà de sa chambre d'hôpital. Aider un jeune, guéri ou en voie de guérison, à se reconstruire autour d'un projet éducatif », conclut l'encadrant. Pour suivre l'expédition : www.matelots-vie.com
...
 
 
Escale pornicaise pour l`expédition Matelots de vielire l'article complet   5850  /  2615
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - La Plaine-sur-Mer : le soleil a brillé tard sur la fête de la moule
(source photo : Ouest-France)
Grande foule vers 21 h. Au premier plan, une famille de Pellerinais habituée à cette fête de la moule et leurs invités Francs-comtois.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Si, en raison du mauvais temps, l'édition 2012 fut décevante pour les organisateurs, la fête de la moule 2013 aura redonné du baume au coeur au Réveil plainais et à sa centaine de bénévoles. Samedi soir, à Port-Giraud, Robert Gineau, le président, affichait un large sourire. Et pour cause. Vers 20 h, déjà quelque 3 000 personnes s'étaient attablées pour savourer les moules « sauce giraudine », la spécialité de l'association, mais aussi frites, sardines, soupe de poissons, saucisses grillées, crêpes ou glace.
Plus d'une tonne de moules, plus d'une tonne de frites, 150 litres de soupe maison, 70 litres de pâte à crêpes... Tout ça préparé et cuisiné par les cuisiniers d'un soir. Effervescence dans le coin cuisine, les bénévoles ont mis toute leur énergie pour régaler, et l'ont fait. Les jeunes musiciens du Réveil plainais ont bien participé aussi, ils étaient chargés de débarrasser les tables pour que s'installent rapidement de nouveaux clients. Une organisation parfaite. Le tout sur le fond musical du groupe Dalton, que le public une fois rassasié a rejoint sous le podium pour une danse « digestive ».
...
 
 
La Plaine-sur-Mer : le soleil a brillé tard sur la fête de la moulelire l'article complet   5855  /  2052
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Les Voiles de tradition débarquent à Pornic
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
La Recouvrance débarque à PornicLa Recouvrance débarque à Pornic (Photo : DR La Recouvrance)
source :
Le Courrier du Pays de Retz
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Vendredi 9 et samedi 10 août, venez admirer quatre-vingts bateaux de belle plaisance. Dont l'exceptionnelle Recouvrance, en direct de Brest ! Comme tous les ans, les Voiles de tradition jettent l’ancre dans le port de Pornic. Mais cette année, le Yacht club royal old (YCRO), association organisatrice, innove. Et l’événement prend une nouvelle dimension, pour sa 8e édition.
Navires de prestige Déjà les dates ont changé : “Cette année, nous avons choisi les vendredi 9 et samedi 10 août, souligne le président Patrick Le Gonidec. Ce qui nous permet d’accueillir pour la première année, les “grands classiques” du Yacht club classique de La Rochelle (YCC). Des navires de rêve, de 30 à 60 pieds !” De plus, ce même week-end, se déroulent les Régates du Bois de la Chaise (lire par ailleurs). “Le but est de réunir une flottille de navires de prestige, de travail ou de régate et les organiser en deux régates entre La Baule et Pornic et entre Noirmoutier et Pornic.” Balades sur La Recouvrance : inscrivez-vous! Parmi ces bateaux de prestige, parfois mythiques, la venue exceptionnelle d’une “très très grande Dame”, comme le souligne Patrick Le Gonidec, ajoute un goût particulier à l’événement. C’est le bateau “phare” de l’événement ! Pour la première fois, La Recouvrance débarque à Pornic. Du jeudi 8 août au dimanche 11 août, huit sorties en mer en demi-journée sont prévues pour le public à bord de cette grande Dame. Les personnes qui le souhaitent pourront participer aux manœuvres. Les horaires, tarifs et lieux d’embarquement sont les suivants : • Jeudi 8 août : 9h embarquement port La Noëveillard ; 12h30 débarquement port La Noëveillard ; 14h embarquement port La Noëveillard ; 17h30 débarquement port La Noëveillard. • Vendredi 9 août : 9h embarquement port La Noëveillard ; 12h30 débarquement port La Noëveillard ; 14h embarquement port La Noëveillard, 18h débarquement port La Noëveillard. • Samedi 10 août : 9h embarquement port La Noëveillard ; 12h30 débarquement port La Noëveillard. Attention : La Recouvrance met le cap sur Noirmoutier. À 14h, embarquement à Noirmoutier à la rencontre des participants des Régates du Bois de la Chaise. 17h30 : débarquement à Noirmoutier. • Dimanche 11 août : 9h embarquement port La Noëveillard ;12h30 débarquement port La Noëveillard ; 14h embarquement port La Noëveillard ; 19h débarquement port La Noëveillard. Utile.- Les réservations se font directement sur le site de La Recouvrance : http://www.larecouvrance.com ou en passant par le site du Yacht club : http://www.ycro-pornic.fr. Tél. 02 98 33 95 40. Tarifs des demi-journées : adultes : 45€ ; enfants : 20€. La capacité de La Recouvrance est de 32 personnes dans le cadre des Voiles de tradition. Les embarquements et débarquements entre le port et le navire se feront en bateau semi-rigide. Ces sorties ne sont pas adaptées aux personnes à mobilité réduite.
...
 
 
Les Voiles de tradition débarquent à Porniclire l'article complet   5858  /  263
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - FC Nantes - Vannes : la bonne humeur des supporters pornicais
(source photo : Ouest-France)
À Pornic, peu de confort pour le public, pas de tribunes : certains spectateurs ont profité d'une bosse de terrain pour mieux suivre la rencontre.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Samedi, le stade du Val Saint-Martin accueillait les clubs de foot de Nantes et de Vannes. Match amical très combatif pour le bonheur des 1 800 supporteurs venus y assiter, ce fut l'occasion pour le FCN de remporter son premier match depuis sa montée en Ligue 1 et de marquer son premier but, par un score de 1 à 0 sur le VOC (lire le compte rendu dans nos pages sport). Si le match se déroulait sur la pelouse pornicaise, les commentaires colorés fusaient sur les touches.
Ambiance bon enfant ; le public savourait le spectacle avec humour, avec quelquefois des provocations entre supporters, mais sans méchanceté. Comme toutes les rencontres de foot, samedi, le public était très bruyant. Au bigophone, un supporter hurlait : « Allez ! Ollé ! Allez le Voc ! Tes supporters sont là ! » Le public nantais répliquait : tout en esquissant une figure de danse « Allez le FCN, nous aussi nous sommes là ! » Plus amusant encore : « Allez vas-y Papi ! » Ce dernier, Djilobodji, le n° 3 nantais, a bien reçu le message et a marqué le seul but du match. Les jugements étaient sans appel : « Celui-là, il va sortir, il va attraper une biscotte. » Et ce fut le cas, le joueur a eu un carton jaune (une biscotte dans le vocabulaire foot). Des femmes supporters néophytes demandaient : « Mais que fait-il dans le coin ? ». « Madame, il va tirer un corner ! » A un moment donné, le ballon a rebondi 8 fois sur le front de plusieurs joueurs : « A Pornic, nous avons inventé le tête-ball ! » claironne un supporter local. « Au début c'était tout mou ! Maintenant ça devient de plus en plus nerveux. Il y a enfin du spectacle ! Regarde ce beau blocage ! Et t'a vu ce tacle réussi ! » commentait un spectateur. De temps en temps un supporteur s'esquivait, direction le bar tenu par Pornic foot : pour se ravitailler en délicieux sandwichs au steak haché grillé et en boisson. Le maire Philippe Boënnec et le président de Pornic Foot Philippe Rivalant étaient aux anges : « Cette manifestation s'est déroulée sans anicroche et c'était un beau succès ! »
...
 
 
FC Nantes - Vannes : la bonne humeur des supporters pornicaislire l'article complet   5851  /  1956
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Dimanche 18 aout 2013, Festival pyrotechnique : allumez le feu !
(source photo : www.saintbrevin-infos.fr)
source :
www.saintbrevin-infos.fr
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
La XVe édition du festival pyrotechnique de Saint-Brevin se déroulera le 18 août. C’est l’un des événements majeurs des animations estivales en Sud Loire. « Aujourd’hui de renommée internationale, ce festival pyrotechnique attire la foule, jusqu’à 100 000 spectateurs en 2011 », glisse le maire Yannick Haury.
Comme chaque année, trois pays vont concourir dans des nuages de couleurs, de lumières et de musiques. Le spectacle est à chaque fois au rendez-vous, magique, féerique, grandiose dans un cadre magnifique. Pour cette édition 2013, Allemagne, Pologne et Belgique vont présenter leurs créations. 15 minutes par pays, qui ont demandé des dizaines d’heures de préparation et que du bonheur pour les yeux et les oreilles. L’éventail des artistes invités est une sélection parmi les plus grands artificiers mondiaux pour une « bataille » à venir façon guerre des étoiles. Trois feux de folie En concours, pour l’Allemagne : Innovative Pyrotechnik, avec un parcours impressionnant de prestations, une grande connaissance des effets spéciaux, notamment sur les tournées de groupes comme AC/DC, Kiss ou les Rolling Stones. Pour Joël Hamon, le patron de la société Féérie basée à Saint- Herblain et en charge de la direction technique et artistique : « Il est important de trouver une diversité, il faut aussi un compromis entre les disponibilités de chacun et un renouvellement, le choix se fait aussi par une volonté de faire venir des gens de talent ». La Pologne est représentée par le groupe Surex, présent sur de nombreux festivals où il l'emporte presque à chaque fois. Son spectacle se veut grandiose et majestueux. Enfin, la Belgique avec HC. Pyrotechnics, fondé depuis trois ans, pourrait jouer les trouble–fêtes avec la présentation d’un programme surprenant avec par exemple, l’emploi de monobombe. Cette manifestation s’annonce encore une fois exceptionnelle. Reste le facteur temps, déterminant, « en 15 ans, le festival n’a jamais été annulé » souligne Yannick Haury, même si parfois les conditions ont été limites comme l’an passé avec beaucoup de vent et des départs de feu dans les herbes sèches des dunes vite circoncis par les pompiers. Il est conseillé d’arriver sur le site de bonne heure, des mesures de circulation et de stationnement seront mises en place. Le premier tir est prévu à 22 h 30, l’ordre est le suivant, Pologne, Belgique et Allemagne. Le résultat du concours est basé sur trois critères, la qualité du feu, de la bande sonore et de l’harmonie feu-musique. Le coût de l’opération est de 80 000 €. Pratique : Dimanche 18 août à partir de 22 h 30, face à la plage de l’Océan,
...
 
 
Dimanche 18 aout 2013, Festival pyrotechnique : allumez le feu !lire l'article complet   5857  /  2083
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - La Bernerie-en-Retz : Rodolphe Perrodeau a ouvert son magasin
(source photo : Ouest-France)
Rodolphe et Elena, avec Batman, récemment chiné aux puces du Collet.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Rodolphe Perrodeau a repris le magasin laissé vacant, rue du Maréchal-Foch, par l'enseigne Mademoiselle Tong. Il a ouvert un magasin de brocante-antiquités. « C'était une opportunité. Quand Nathalie et Stéphane qui s'occupaient de Mademoiselle Tong ont arrêté leur activité, je pouvais concrétiser mon projet », précise Rodolphe Perrodeau. « En fait, j'y pensais depuis un an. » Avant d'ouvrir le commerce, il a refait la peinture, retiré le coco et les deux couches de lino qui recouvraient « un magnifique carrelage en pavés béton ». Le cachet de l'ancien réapparaît. « Et en plus, j'ai conservé le placard de tapissier, année 50, en fond de boutique. » Le lieu va bien avec ce qui est à vendre et le tout est assez harmonieux. Rodolphe Perrodeau vend des objets anciens, des jeux en tôle, chinés ou récupérés au fil des successions, des déménagements. « On fait de l'achat de la vente sur du mobilier ancien, de la carte postale. J'adore le mobilier de bistrot, les chaises Baumann entre autres. Mais je suis aussi intéressé par des bouquins, des lampes. »
La petite boutique est ouverte tous les jours en juillet et août, de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h 30. Hors saison, ce sera ouvert le vendredi matin, le samedi et le dimanche, aux mêmes horaires. Kif Kif brocante, 8 bis, rue du Maréchal-Foch, tél. 06 09 67 48 30.
...
 
 
La Bernerie-en-Retz : Rodolphe Perrodeau a ouvert son magasinlire l'article complet   5853  /  3818
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - La Bernerie-en-Retz : un bol d`R au prochain Rock`n square
(source photo : Ouest-France)
Xavier Perron, Gwenael Bourriaud, Alexandre Murian et Anthony Moreau.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Le groupe qui a remporté le tremplin rock 2013 se produira, mercredi, en première partie de Rock'n square. Il s'agit de ®. Ce groupe musical expérimente au gré de ses compositions un rock indé et progressif. Il mélange des bases répétitives et entraînantes avec des mélodies profondes et mélancoliques.
Un rock expérimental et énergique caché derrière un quatuor de deux guitares, basse et batterie fort d'une dizaine d'années d'expérience de groupe. Le groupe existe depuis un an, il est issu de la fusion des groupes Locksmith et Flesh. Mercredi 7 août, à 21 h, au square Thibaud (en cas de mauvais temps, repli sous la halle en centre-ville). Entrée libre, bar sur place.
...
 
 
La Bernerie-en-Retz : un bol d`R au prochain Rock`n square lire l'article complet   5854  /  2009
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - Saint-Brévin-les-Pins : Le marché de l`Ermitage : 20 ans déjà !
(source photo : Ouest-France)
En remerciement pour sa présence sur le marché de l'Ermitage depuis 20 ans, Nourdine Cherif a reçu la médaille de la Ville des mains de Yannick Haury, accompagné d'Anna Garry, adjointe.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
En 1993, la municipalité d'Etienne Chauvin, décidait d'installer un marché, le mercredi matin, place de l'Ermitage, au sud de la commune, pour faciliter l'accès de tous à des « commerces de proximité ». 20 ans plus tard, le maire, Yannick Haury, a voulu remercier les commerçants de la première heure qui ont permis la pérennisation de ce marché, en leur remettant la médaille de la ville de Saint-Brevin.
Parmi les plus anciens : Diaye Sidy (articles africains), Charcuterie Luet (charcutier-traiteur), SARL Nauleau (ostréiculteur) - « 44 ans de marché » - Nourdine Cherif (fruits et légumes), Olivier Rousseau (articles de mode), Christian Charpentier (olives et autres condiments), SARL Janet (rôtisseur et plats cuisinés), SARL Demarcos (fromages), SARL Paon (poissonnier), SARL Tenailleau « Les fruits du bocage » (fruits et légumes), Ets Chauvin (marchand de vin), Stéphane Diguet (articles de mode), Michel Le Cam (articles divers). La plupart sont aussi présents sur les marchés du jeudi, du samedi et du dimanche de l'Océan et des Pins, toute l'année. Le marché accueille aussi David Fournelle (vendeur de café) et Pauline Cholet (sandwicherie, crêpes et galettes) présents sur ce marché pour alimenter les commerçants et les clients n'ayant plus de commerce à proximité. Le boulanger a changé. C'est La Maie d'Antan d'Eric Blanchard qui est présente maintenant sur ce marché pour la saison. Ce commerçant vend par ailleurs toute l'année le dimanche et en saison le jeudi. Et Mindin ? Le maire se souvient de tentatives avortées. Difficile de trouver le bon jour, des commerçants disponibles, une clientèle suffisante...
...
 
 
Saint-Brévin-les-Pins : Le marché de l`Ermitage : 20 ans déjà !lire l'article complet   5852  /  2156
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 07/08/2013 - L`histoire inoubliable de l`usine Kulhmann de Paimboeuf
(source photo : Ouest-France)
source :
Ouest-France
 
ajouté le 07/08/2013
 
 
Née à Paimboeuf en 1919, il ne reste plus rien, ou presque, de l'usine Kulhmann qui comptait encore plus de 700 salariés en 1970. C'est un des volets parfois oublié du Pays de Retz. Une histoire à la fois heureuse et douloureuse. Pendant 80 ans, la commune de Paimboeuf a accueilli le plus gros pôle industriel du sud de l'estuaire, celui de l'usine Kulhmann qui comptait encore en 1970, plus de 700 salariés. Aujourd'hui, il n'en reste rien ou presque. Ne reste qu'une friche... Cette entreprise est née à Paimboeuf en 1919. Il y a quelques jours, l'historienne Véronique Mathot est venue raconter cette période dorée de la commune. Plusieurs anciens ouvriers étaient présents et ont enrichi la visite par leurs interventions.
Les établissements Kulhmann regroupaient en fait deux secteurs : Kulhmann avec les produits chimiques, et la Stac qui sera revendue à Ethyl en 1946. Entreprise rachetée à son tour par Octel en 1960. En 1966, Kulhmann s'allie à Ugine puis à Pechiney. Le groupe devient Pechiney chimie Ugine Kulhmann et brade peu à peu toute la branche chimie. « Aujourd'hui, ce n'est plus qu'une friche industrielle, » prévient Véronique Mathot. Résistance industrielle Durant la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise paimblotine va tourner au ralenti en raison du manque de matières premières mais aussi d'une résistance industrielle de la part de son directeur M. Chevry. La période de 1946 à 1950 marque le redémarrage des ateliers existants et le lancement de nouvelles productions (ammoniac, acide sulfurique et sulfate d'ammonium). La région est un pays de tradition agricole et les embauches se font surtout dans ce milieu. En 1950, l'usine compte déjà 500 ouvriers et 16 ingénieurs. Ceci provoque une inflation des salaires et une hémorragie des ouvriers vers Kulhmann, ce qui pose des difficultés avec les entreprises locales et avec la commune. Une empreinte sur la ville Se pose alors un problème de logements. Les établissements Kulhmann qui ont reçu de grosses indemnités pour compenser le bombardement des usines du Nord et en particulier de celle d'Armentières vont en utiliser une partie pour réaliser la cité des Floralies. 20 maisons sont bâties le long de la route des remparts (face à Super U). L'usine facilite le principe des maisons castors en achetant des terrains, revendus aux ouvriers pour 1 franc symbolique après les avoir aménagés en voirie, eau... Les matériaux sont achetés en gros, remboursés avec facilité. Tous les propriétaires travaillent à la construction et à la fin, on tire au sort pour savoir qui habitera où. Ainsi naît l'actuelle Rue Raymond-Berr achevée en 1954. Kulhmann achète aussi des maisons dans Paimboeuf et créer des jardins ouvriers. En 1958, 84 familles sont logées par l'usine avec des loyers intéressants. La politique de l'entreprise, c'est d'accompagner l'ouvrier dans sa vie personnelle en dehors du travail ! Création de clubs sportifs Pour donner une cohésion aux ouvriers, un challenge sportif, le challenge Raymond-Berr du nom de l'ancien PDG de l'entreprise Kuhlmann, est organisé chaque année. Il désigne la meilleure usine sportive du groupe. Les capacités sportives sont aussi parfois un critère d'embauche. Un stade avec piste d'athlétisme est construit, des terrains de tennis, un club de voile... On s'entraîne en interne le soir. Âge d'or et avantages sociaux « Comme tous les enfants de Paimboeuf, on a grandi avec l'usine sous les yeux. Il y avait ceux qui y travaillaient et ceux qui n'y travaillaient pas, presque un clivage social, » raconte Véronique Mathot. Le car des ouvriers est utilisé pour emmener les enfants des employés de l'entreprise vers les deux écoles primaires. Le mercredi, le car permet aux familles d'aller gratuitement à Nantes. Il y a aussi les voyages et colonies de vacances, les arbres de Noël... L'usine a son école d'apprentis qui cesse à la création du LEP Albert-Chassagne. Kulhmann, c'est un monde : derrière les ateliers de production, il y a de nombreux services internes : laboratoires, entretien, magasin général, service incendie, garage, installations portuaires pour le soufre qui arrive d'Espagne par gabarres. Ingénieurs venus de l'extérieur Les ingénieurs de l'usine arrivent souvent du nord ou de Paris avant la rentrée des classes. Véronique Mathot a recueilli leur témoignage : « L'impression de venir au bout du monde : ils avaient voyagé toute la journée, traversaient les marais de Vue couverts de brume avant d'arriver à la pénombre. » Ils n'étaient pas bien perçus par la population locale mais ont finalement été bien accueillis et disent « être partis avec regrets. » Entre 1960 et 1970, pour motiver ces têtes pensantes, l'entreprise leur offre primes et logement dans des maisons redécorées à leur goût avec un jardinier commun pour l'entretien. Fin de l'histoire Après 1981, l'usine Kulhmann passe dans le groupe Elf Aquitaine. Beaucoup d'ateliers ferment et ne reste plus que la partie Octel (additif pour essence). Les plans sociaux se succèdent. Une partie du personnel est mutée vers Zircotube, l'actuelle usine Areva de Paimboeuf. En décembre 1996, les dernières machines cessent de tourner. Il faudra deux ans pour démanteler le site. Les personnes souhaitant apporter des témoignages complémentaires ou fournir des photos peuvent écrire à la rédaction Ouest-France de Saint-Nazaire.
...
 
 
L`histoire inoubliable de l`usine Kulhmann de Paimboeuflire l'article complet   5856  /  2473
 
 
 
 
 
 
Notre partenaire :  Slava Kazykin  (cliquez sur le bandeau)
 


La Revue de Web du Lundi 05 août 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Michel Huet-Touver peint Pornic
     
      - Pornic : le Top 3 des gourmandises
     
      - Les colonies de vacances de plus en plus menacées
     
      - Le FCN gagne enfin un match amical sur un 'terrain petit' de Pornic
     
      - Hommage rendu à Evelyne Clopet, résistante, née à Pornic
     
      - UFO filmed in Pornic Loire-Atlantique in France July 31, 2013
     
      - Pornic : Championnat du monde 29er : Emile et Lucas réalisent le doublé
     
      - PHOTOS : spectacle J-C CRYSTAL au Clion sur Mer
     
      - Pornic : Le vieux port relooké inspire Michel Huet-Touver
     
      - PHOTOS, La Fraiseraie : glacier, boutique et restaurant à Pornic
     
      - Pornic Histoire présente des cartes postales anciennes
     
      - Céline et Amélie vont se dire "oui" à Saint-Père en Retz
     
      - Saint-Père-en-Retz : les premières maisons sortent de terre
     
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Michel Huet-Touver peint Pornic
(source photo : autourdepornic.eklablog.com)
source : autourdepornic.eklablog.com
 
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Élève de Jean Bouron des Ateliers de la Gobinière à Orvault,Michel est un disciple de Mathurin Méheust, célèbre peintre du siècle dernier.Michel Huet Touver a obtenu de nombreuses récompenses en France dont la médaille Arts Sciences Lettres à Paris.Michel Huet Touver réalise aussi des croquis sur le vif,notamment de personnes célèbres (Alexandra Ferré, épouse de Léo) et bien d'autres .Cet ancien instituteur conquis par la méthode Freinet aime les rencontres avec le public. Pour la troisième année, il peint cet été sur le vieux port de Pornic entouré de ses tableaux. ...
 
 
Michel Huet-Touver peint Porniclire l'article complet   5849  /  3081
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Pornic : le Top 3 des gourmandises
(source photo : ohlala-blog.fr)
source : ohlala-blog.fr
 
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Une virée à Pornic quand on a oublié son maillot, c’est un peu ballot ! Sauf quand on lit assidûment ce blog ! Voici 3 bonnes excuses pour filer à Pornic avec ou sans ses tongs ! ...
 
 
Pornic : le Top 3 des gourmandiseslire l'article complet   5848  /  2512
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Les colonies de vacances de plus en plus menacées
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
A Préfailles, le centre de vacances tourne bien.
source :
Le Courrier du Pays de Retz
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Patrimoine trop cher, séjours trop onéreux, réglementation inadaptée… Douze centres d’accueil ont disparu en 4 ans en Loire-Atlantique. “La Route Bleue à Saint-Brevin, c’était la route des colos, se souvient Jean-Marie Morel, président de l’union régionale de la Jeunesse en plein air (JPA). Jusque dans les années 1980-90, il y en avait une vingtaine. Aujourd’hui, Saint-Brevin ne compte plus que deux colonies… ”
Les centres de vacances se font rares En Loire-Atlantique, douze centres d’accueil d’enfants et de jeunes ont disparu en 4 ans. Et le tableau noir s’accentue d’année en année, même localement : “Le centre de l’Ormelette à La Plaine sur Mer est vente, le site Géorama à Saint-Mars sur Mer a été vendu, le centre des Korrigans au Pouliguen est fermé depuis janvier, à Mesquer la maison de Merquel est en vente, on espère encore sauver le centre à Piriac… “, énumère Jean-Marie Morel. Les derniers centres de vacances sur le littoral local se comptent désormais sur les doigts de la main : Saint-Michel Chef Chef (Ligue de l’enseignement), La Turballe (Pep 44) et Préfailles (Fédération des amicales laïques de Loire-Atlantique). C’est d’ailleurs à Préfailles, au centre Les Moussaillons, que le point sur cette situation jugée inquiétante a été fait localement lundi 22 juillet, avant une tournée nationale. La désaffection et les problèmes rencontrés par les associations organisatrices de colonies peuvent s’expliquer par la question du patrimoine, particulière à la Loire-Atlantique et au Pays de Retz, avec l’exemple du bâtiment de la Fontaine aux Bretons à Pornic mis en vente depuis 6 mois (lire article ci-dessous). 21 propositions En période de crise, le problème reste avant tout financier. Michel Ménard, député de Loire-Atlantique et porteur du rapport déposé le 10 juillet à l’Assemblée nationale concernant l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs, parle de séjours “devenus trop chers pour les classes moyennes” (400 à 600€ par enfant pour une semaine). Une augmentation “de 5% à 15%” due, entre autres, au nouveau contrat des animateurs prévoit 11 heures de repos par période de 24 heures. Un repos obligatoire qui implique des embauches supplémentaires et donc une hausse du prix des séjours. “La réglementation actuelle rend quasiment impossible la mise en place des colonies, mini-camps et séjours adaptés”, explique Anne Carayon, porte-parole de la plateforme du volontariat de l’animation. Pour remédier à cela, le rapport propose la mise en place d’un statut d’animateur volontaire, parmi 21 propositions pour réinventer les colos : recensement du patrimoine des colonies département par département, création d’un fonds national financé par une taxe sur l’hôtellerie de luxe, plus large distribution des chèques-vacances, intervention auprès de la SNCF pour des prix plus avantageux… “On peut dire qu’il y a urgence, ajoute Michel Ménard, puisqu’aujourd’hui en France, il y a 3 millions d’enfants qui ne partent pas en vacances.” Marion Vallée A Pornic, les murs du centre de vacances sont à vendre “Quatre ou cinq centres de vacances du littoral sont sur la sellette”, affirme Monique Rabin, députée PS du Pays de Retz. La proximité de la mer rend ces bâtiments intéressants pour les promoteurs. Mais pour la députée, “il faut empêcher que ce patrimoine ne tombe dans les mains de groupes privés, souvent étrangers, pour en faire des hôtels 4 étoiles.” Exemple typique : le centre de vacances à la Fontaine aux Bretons, à Pornic. “C’est un lieu au patrimoine naturel privilégié” qui date de 1890, “ancré dans l’histoire du Pays de Retz” et… en vente depuis 6 mois. Pierrick Jaouen, président du conseil d’administration de l’Association séjours plein air (Aspa), qui gère le bâtiment et le terrain, explique : “Nous avons un bail qui s’achève fin 2014. La congrégation des frères de Saint Jean-Baptiste de la Salle, à qui appartient le bâtiment, souhaite vendre. Nous ne sommes pas prioritaires sur l’achat mais on s’est porté acquéreur.” Pour le moment, l’association n’a pas les fonds mais compte bien se battre pour les réunir : “Nous recherchons des partenaires publics ou privés et les dons sont les bienvenus.” Le président ne souhaite pas donner le prix du bâtiment, mais on imagine facilement un prix à sept chiffres vu la superficie du bâtiment et ses 22 ha de terrain, situés “en zone protégée sensible”, signale le président, ce qui lui permet de lancer une perche : “Si le conservatoire du littoral est intéressé, il peut préempter…” “Cet un lieu magique pour les enfants qui n’ont pas l’habitude des vacances, cet endroit mérite d’être dédié à nos activités tournées vers l’environnement et la mixité sociale. Nous accueillons 2.000 enfants par an, 70% d’entre eux sont de Loire-Atlantique. On a le public, c’est viable économiquement”, assure Pierrick Jaouen. Même s’il souligne que cette vente est une suite logique pour la congrégation, le président reconnaît qu’il aimerait que les frères “abondent dans notre sens. Nous en saurons plus d’ici la fin de l’année.”
...
 
 
Les colonies de vacances de plus en plus menacéeslire l'article complet   5841  /  1
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Le FCN gagne enfin un match amical sur un `terrain petit` de Pornic
(source photo : www.fcnantes.com)
source : www.fcnantes.com
 
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Pour son dernier match de préparation, le FC Nantes s'est imposé, samedi, face à Vannes, au stade du Val Saint-Martin de Pornic. Devant environ 1 500 personnes, Filip Djordjevic a inscrit le seul but de la rencontre. Sur un terrain petit et face à une équipe parfois rugueuse, les Canaris se sont fait du bien au moral. D'autant plus important que, dans moins d'une semaine, ils entreront dans le vif du sujet, avec la réception du SC Bastia en première journée de championnat. Retour en images sur la rencontre à Pornic. ...
 
 
Le FCN gagne enfin un match amical sur un `terrain petit` de Porniclire l'article complet   5842  /  2629
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Hommage rendu à Evelyne Clopet, résistante, née à Pornic
(source photo : www.lanouvellerepublique.fr)
Evelyne Clopet était une jeune femme pleine de vie, tombée pour la France à 22 ans.
source : www.lanouvellerepublique.fr
 
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Samedi prochain, se dérouleront les cérémonies commémoratives du combat de Saint-Jean-Froidmentel où Marcel Boulay trouva la mort et, à Nioche, à la mémoire des fusillés du 10 août 1944?; Evelyne Clopet, Roger Fosset, André Noël, Aristide Crocq et Marcel Biscaïno. L'occasion de revenir sur la courte vie d'une jeune sous-lieutenante fauchée à 22 ans. C'est à Pornic qu'est née Evelyne le 14 février 1922. Pourtant, elle est à Casablanca, où son père est industriel, lorsque la guerre éclate en France.
Rapidement, la volonté de s'engager dans la lutte la conduit à être mobilisée dans les transmissions. Puis, elle part comme volontaire en Angleterre. Elle y subit la rude instruction destinée tant aux hommes qu'aux femmes. Son nom de guerre sera « Chamonet » en Angleterre et « Claudet » en France. Elle constitue un binôme avec Roger Fosset dit « Girard » puis « Gauthier ». Ce dernier, né à Vendôme le 9 décembre 1920, était, dans le civil, clerc de notaire à Poitiers où il avait poursuivi ses études avant de s'engager volontairement dès septembre 1939. Evelyne s'entraîne pour le futur parachutage, elle est qualifiée de « très adroite au tir et fait montre de la même intrépidité dans toutes les manœuvres dangereuses ». Dans le plus grand secret, ils partent d'Angleterre le 3 juillet 1944 avec pour mission d'informer les alliés des mouvements des Allemands au cours de la retraite qui s'amorce. Le vol se passe mal, seuls cinq d'entre eux sont parachutés, et encore, en deux passages. Evelyne repart en Angleterre avec désespoir, elle ne rejoindra ses compagnons que plusieurs jours plus tard. Après plusieurs missions réussies malgré les difficultés rencontrées sur un territoire qu'ils connaissent mal, ils doivent se rendre à Vendôme dans une camionnette allemande volée par un comité de Résistance local. Le 9 août, ils sont arrêtés par des soldats allemands qui, en jetant leurs valises à terre, découvrent un poste émetteur. On connaît la suite tragique de l'histoire. Cérémonies à la mémoire?des fusillés de Saint-Ouen?: samedi 10 août?: à 16?h, rassemblement à la stèle de Saint-Jean-Froidmentel, puis, à 18?h, au monument des fusillés à Nioche (Saint-Ouen).
...
 
 
Hommage rendu à Evelyne Clopet, résistante, née à Porniclire l'article complet   5843  /  3319
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - UFO filmed in Pornic Loire-Atlantique in France July 31, 2013
(source photo : www.ufodigest.com)
source : www.ufodigest.com
 
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Nicole continue de voir des OVNIS sur Pornic et le très sérieux site international UFO DIGEST en fait l'écho, in english : View our registered by Amie Nicole (Chardon Ardent) Pornic July 31, 2013 in the late afternoon, 20 H 38 film. Here I made these stills surrounded both UFOs and the arrow direction of their movements. The first has the right to 0.10, and the second comes from the left to 0.15. I have expanded. The former has a cylindrical shape, and the second has a cube shape. They are super fast! .. ...
 
 
UFO filmed in Pornic Loire-Atlantique in France July 31, 2013lire l'article complet   5846  /  2377
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Pornic : Championnat du monde 29er : Emile et Lucas réalisent le doublé
(source photo : Ouest-France)
Après leur titre de champions du monde ISAF à Chypre, Émile Lucas et Lucas Rual récidivent au Danemark. Photo : Sandrine Vallet.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Tout juste sacrés champions du monde jeune ISAF, à Chypre, Emile Amoros, licencié au club nautique de Pornic et Lucas Rual, des Sables-d'Olonne ont fait le doublé en remportant ce vendredi 2 août, au Danemark, le championnat du monde 29er senior, devant 213 équipages !
« Ils ont la tête sur les épaules et les reins solides nos deux gaillards ! Avec les orages et les conditions capricieuses, il ne fallait pas mollir, rester concentré et ne rien lâcher. Ils ont bien maîtrisé cette épreuve d'un bout à l'autre », rapporte sur son site le centre d'excellence voile Pays de la Loire où se perfectionnent ces deux jeunes sportifs talentueux. Leur coach Fabrice Jaunet doit être aux anges, avec cette deuxième victoire mondiale en moins de 15 jours. « C'est décidément une grande année pour le centre d'excellence des Pays de la Loire. Cela fait toujours plaisir de voir le travail de tout ce groupe récompensé, une fois de plus. Le reste de la troupe s'en sort bien aussi. » De retour de Chypre, Émile Amoros avait eu la surprise de voir se regrouper autour de lui famille et supporters. En rentrant du Danemark, à quoi doit-il s'attendre ?
...
 
 
Pornic : Championnat du monde 29er : Emile et Lucas réalisent le doublé lire l'article complet   5839  /  2288
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - PHOTOS : spectacle J-C CRYSTAL au Clion sur Mer
(source photo : Hugo de Retz)
source :
Hugo de Retz
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Jean-Claude Crystal est un talentueux chanteur déjanté accompagné par son orchestre de potes tout aussi déjantés que lui. Ils revisitent, je le cite "les succès des chanteurs morts, voir décédés". Ambiance et humour garantis. Hugo de Retz ...
 
 
PHOTOS : spectacle J-C CRYSTAL au Clion sur Merlire l'article complet   5847  /  2297
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Pornic : Le vieux port relooké inspire Michel Huet-Touver
(source photo : Ouest-France)
Michel Huet-Vertou en train de peindre, sur le vieux port de Pornic. C'était mercredi 31 juillet.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Depuis trois ans, l'été, Michel Huet-Touver, artiste-peintre atypique, peint Pornic, ses bateaux, son ciel bleu, et son vieux port. Originaire de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), il aime peindre sur site pour « le contact avec les gens », dit-il. Cette année, le vieux port complètement relooké inspire littéralement le peintre. « Le revêtement clair rehausse les couleurs du vieux port », dit Michel Huet-Touver.
De ce fait : « les couleurs des bateaux, du ciel, des façades, sont magnifiées par cet espace clair, et la perspective est plus profonde ». Visiblement, Michel Huet-Touver sent monter en lui une nouvelle envie de représenter Pornic et son port. Une envie plus contemporaine, plus moderne. « Ces nouvelles couleurs m'incitent à être plus créatif, à me lancer dans des rapports de couleurs plus tranchés, à partir dans un délire. En plus avec le soleil, c'est encore plus chaud, ça me donne envie de balancer des couleurs », dit ce peintre reboosté par les nouvelles couleurs de Pornic. Le Parc botanique aussi semble appâter son regard. « Par beau temps, les bâtisses qui sont au-dessus se reflètent comme un miroir, c'est très beau. » De nouveaux panoramas pornicais s'offrent aux regards affûtés des peintres sur site, comme cet habitué à la vie chargée et à la parole libre.
...
 
 
Pornic : Le vieux port relooké inspire Michel Huet-Touverlire l'article complet   5838  /  2769
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - PHOTOS, La Fraiseraie : glacier, boutique et restaurant à Pornic
(source photo : poire-chocolat.net)
source : poire-chocolat.net
 
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
De passage à Pornic, j’ai découvert une super adresse qui vaut vraiment le détour : la Fraiseraie. Je la partage donc, si vous passez dans le coin cet été, et que vous avez envie de gourmandise, d’originalité, et d’authenticité ! C’est à la fois une crêperie, un glacier, et des boutiques basées sur un super produit : la fraise, produite localement, à quelques kilomètres de Pornic. ...
 
 
PHOTOS, La Fraiseraie : glacier, boutique et restaurant à Porniclire l'article complet   5845  /  2883
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Pornic Histoire présente des cartes postales anciennes
(source photo : Ouest-France)
Une nouvelle exposition se prépare avec Pornic Histoire du 10 au 18 août à Sainte-Marie-sur-Mer.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Après le vif succès des deux expositions réalisées durant l'été 2012 en partenariat avec les associations de quartier de Gourmalon et de Sainte-Marie, Pornic-Histoire poursuit son projet de faire découvrir ou redécouvrir Pornic et ses bourgs (Le Clion-sur-Mer et Sainte-Marie-sur-Mer) à travers des cartes postales ou des photos prêtées par des familles. Cette année a lieu deux expositions. La première, conçue en partenariat avec l'association de la Noëveillard, présente en ce moment et jusqu'au 4 août, les différentes facettes de ce quartier.
La seconde, du 10 au 18 août dans la salle des mariages de la mairie de Sainte-Marie, invite à une balade le long de la côte et dans les terres du Portmain au bourg de Sainte-Marie. Les landes perdues face à l'océan, les vignobles du Porteau, les vendanges, le travail de la terre, les fêtes de familles, une vie agricole qui a laissé la place à des résidences de vacances ou à des campings. Les criques et chemins de terres seront redécouverts et donneront l'idée de nouvelles promenades. Ne sont pas oubliées : des vues de communion, fêtes ou encore, commerces disparus dans le bourg. Cette exposition est réalisée avec et grâce à l'association du Porteau. Du 10 au 18 août, de 10 h à 18 h, salle des mariages, mairie annexe de Sainte-Marie-sur-Mer à Pornic. Entrée libre.
...
 
 
Pornic Histoire présente des cartes postales ancienneslire l'article complet   5837  /  2321
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Céline et Amélie vont se dire `oui` à Saint-Père en Retz
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
Tout est quasiment prêt pour le jour J, jour où se marieront Amélie et Céline qui fêteront ce jour-là leurs dix ans d'amour
source :
Le Courrier du Pays de Retz
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
En septembre, Céline et Amélie s'uniront en mairie de Saint-Père en Retz. Une première pour la commune dont le maire s'était positionné contre le mariage pour tous. Les alliances sont là, délicatement posées sur une corbeille en osier. Elles attendent le 14 septembre, jour où elles pourront être portées pour la première fois. Amélie Eraud et son amie Céline Fourreau sont, elles, impatientes d’y être. “Tout est déjà prêt. Il ne reste plus que quelques détails de décoration”, résume Amélie, 30 ans.
Un couple comme tout le monde Ensemble depuis dix ans, les deux jeunes femmes avaient envie de cette union depuis longtemps, “pour faire reconnaître notre couple. Avoir les mêmes droits et être protégés de la même manière par le mariage. Aujourd’hui, on en fait tout un cirque car les gens n’y sont pas habitués. Lorsque l’on ne précisera plus que c’est un mariage homosexuel, on aura gagné”, ajoute la Pérézienne. À ses côtés, Céline renchérit, “Maintenant, les gens ont commencé à comprendre que c’était des mariages comme les autres. Mais les clichés ont encore la peau dure”. C’est peu dire que l’actualité de ces derniers mois, avec des agressions de couples homos, des saccages de bars gays en marge des manifs contre le mariage pour tous les a inquiété. “C’était pesant. Ils ont continué même après l’adoption de la loi. Aujourd’hui, cela semble s’être calmé”, rassure Céline. Les prénoms répétés cinq fois Pourtant, c’est dans ce contexte particulier qu’elles ont déposé leur demande en mairie. “Par téléphone, j’ai dû répéter cinq fois nos prénoms. On a eu l’impression d’une gêne, que dire les mots, c’était compliqué. Finalement, nous avons été reçues en mairie et cela s’est bien passé… Mais lorsque l’on nous a demandées si on avait une préférence pour l’élu qui allait nous marier, on a fait savoir que nous ne souhaitions pas le maire. On avait lu dans la presse ce qu’il pensait du mariage pour tous. Chacun a ses opinions mais on veut avoir en face de nous quelqu’un qui soit content d’être là. Un élu s’est proposé et maintenant, il faut juste qu’il soit à l’aise avec nous… Tout va bien se passer”, expliquent les futures mariées, déjà pacsées. Une vraie fête de famille Le document qu’elles ont signé voilà six ans, était une étape dans leur vie commune mais une étape seulement, “et puis je ne l’ai pas très bien vécu car c’était au tribunal. On est loin de l’esprit de fête. D’ailleurs, on a fait quelque chose de très léger ce jour-là, un 14 septembre aussi, mais c’était sans nos familles. Là on va se rattraper. Être ensemble”, souligne Amélie, Pérézienne de souche. Avec Céline, d’origine toulousaine, elle a invité pas moins de 80 personnes au cours d’un repas de noces qu’elles ont voulu champêtre, “tout à notre image. Simple et décontracté”. Les tenues sont choisies et déjà l’on sait le nom qu’elles porteront. Eraud. Un choix qui s’explique si demain, le foyer s’agrandit. “Si demain, on peut bénéficier de la procréation médicalement assistée, je porterai l’enfant. C’est déjà décidé. Et Céline aura le même nom que l’enfant. Idem si nous adoptons. Nous n’en sommes pas encore là. Il faut y aller petit à petit pour que les gens acceptent mieux les changements dans notre société, en douceur”, poursuit Amélie, avant de conclure, “Pour l’instant, la loi ne le prévoit pas pour tout de suite l’adoption ou la PMA. Cette question a été mise à part même si c’est une hypocrisie puisque des couples homosexuels ont parfois des enfants. Le mariage pour tous permettra au moins de protéger ces familles. Le bien-être de l’enfant est sauf, quoi qu’en disent ceux qui sont contre”. Patricia Bigot
...
 
 
Céline et Amélie vont se dire `oui` à Saint-Père en Retzlire l'article complet   5840  /  502
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 05/08/2013 - Saint-Père-en-Retz : les premières maisons sortent de terre
(source photo : Ouest-France)
Elus et entreprises sur la Zac des Vannes où les premières maisons sortent de terre.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 05/08/2013
 
 
Pour marquer la fin de la première phase des travaux d'aménagement et le début des constructions des maisons sur la Zac des Vannes, le maire Joseph Guilloux s'est rendu sur le site jeudi. Il était accompagné de Christine Merlet son adjointe, de Mme Roura la directrice des services, de Benoit Bouard du bureau de l'urbanisme, ainsi que d'Antoine Gaborit de Besnier Aménagement, de M. Louvin et Franck Moreau de l'entreprise Bréhard, chargée des travaux d'implantation des réseaux et voies d'accès.
Le site des Vannes, d'une superficie de 10 hectares, se situe dans la continuité du bourg par le nord. Il est délimité par le Boivre et la RD 86 à l'ouest. La première phase d'aménagement comporte 2 tranches pour 56 logements. « 50 % des 56 parcelles ont été vendues. Par rapport au marché général en fort ralentissement, c'est un bon résultat », a commenté Antoine Gaborit. « Notre pays de Retz attire, a renchéri Joseph Guilloux, Saint-Père-en-Retz particulièrement, pour son coût attractif, la campagne à proximité de la mer, les services et commerces de la commune, et on a les infrastructures pour recevoir les nouveaux habitants ». « Nous sommes à la fin des travaux de la première phase, réseaux et routes d'accès », a expliqué M. Louvin de l'entreprise Bréhard. La surface moyenne d'un terrain est de 340 m 2 , conforme à la densité imposée par l'état à savoir 18 logements à l'hectare. Les prix des terrains varient de 39 000 à 60 000 euros, en fonction de la surface, de l'emplacement, de la proximité du bourg. Les zones en bordure de la coulée verte, le Boivre, sont privilégiées. Les acheteurs sont le plus souvent des jeunes ménages, familles avec enfants, primo-accédant. La Zac des Vannes et de la Garnière, d'une surface totale de 21 hectares, est divisée en 10 tranches qui vont s'étaler sur une douzaine d'années, pour un total de 390 logements. Avec des aménagements paysagers, trames végétales et noues bocagères : 11 ha d'engazonnement, 500 arbres plantés et 25 000 arbustes. Contact commercial Besnier Aménagement : tél. 02 40 49 01 21.
...
 
 
Saint-Père-en-Retz : les premières maisons sortent de terrelire l'article complet   5844  /  2645
 
 
 
 
 
 
Notre partenaire :  Est-ce par hasard   (cliquez sur le bandeau)
 



La Revue de Web du Vendredi 02 août 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Les Clionnades médiévales vont embraser le bourg du Clion
     
      - Fête du Port de la Pointe Saint-Gildas dimanche
     
      - Saint-Brévin-les-Pins : la 30 e édition du Corso fleuri, dimanche
     
      - Reportage d'Alain Barré sur Yann Quéméneur, peintre et sculpteur
     
      - La Bernerie-en-Retz : le conseil Général aménage le vallon de Versannes
     
 
 
 
 
Pornic - 02/08/2013 - Les Clionnades médiévales vont embraser le bourg du Clion
(source photo : Ouest-France)
Pour les Clionnades les responsables seront habillés à la façon médiévale.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 02/08/2013
 
 
Le Comité des fêtes du Clion-sur-Mer a du talent pour organiser des manifestations joyeuses et colorées qui ont la faveur de plusieurs milliers de spectateurs. L'année 2013 ne faillira pas à sa réputation. Les très nombreux bénévoles s'activent depuis plusieurs semaines pour préparer des Clionnades médiévales, encore plus attractives, en présentant un programme très varié avec plus d'ampleur, dimanche 4 août. « Notre but, précise Gilles Bonnamy le président, c'est de satisfaire le public le plus large et de lui apporter beaucoup de plaisir ».
Programme Tout commencera à 9 h avec le départ dans le bourg du défilé de voitures anciennes qui feront un périple sur la côte de Jade : Pornic, La Plaine, Sainte-Marie par la côte sauvage. À 10 h 30 arrêt à Pornic. Exposition au Clion en après-midi. Des attractions de rues sont organisées toute la journée : saltimbanques cracheurs de feu, déambulation burlesque, sculpture de ballons pour enfants, jeux concours, campement médiéval, archerie. De nombreuses expositions originales aussi : peintures, sculptures, poteries, fileuse de laine, dentellerie, tonnelier, tourneur sur bois, maréchal-ferrant, vannerie, maquillages sur visages, armes du Moyen-Âge... L'après-midi c'est une succession de spectacles. Les 4 Cavaliers Associés se défieront en joutant à l'épée ou à l'arc, sous la houlette du cracheur de feu. Les 32 Dogues Noirs présenteront une chorégraphie qui ne manquera pas de panache. La fauconnerie présentera ses 120 oiseaux exotiques et fera des démonstrations avec ses rapaces. Un spectacle insolite sera présenté avec 5 montreurs de loups, ce qui est une première au Clion. En fin de journée se déroulera le lâcher de 500 pigeons. L'animation sera assurée par le Pipe Band Naoned District et sa musique bretonne ainsi que les très riches et originales chorégraphies de Scénissim'o. À 22 h 15 ce sera un spectacle nocturne reprenant toutes les prestations de la journée. Restauration, grillades, crêpes clionnaises toute la journée et à partir de 19 h repas en extérieur (ou intérieur suivant le temps). Enfin, comme chaque année, cette belle fête médiévale s'achèvera par un feu d'artifice tiré par la ville vers 23 h.
...
 
 
Les Clionnades médiévales vont embraser le bourg du Clionlire l'article complet   5831  /  2630
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 02/08/2013 - Fête du Port de la Pointe Saint-Gildas dimanche
(source photo : Ouest-France)
Les « Gaillards d'Avant », groupe préfaillais de chants de marins, interviendront de 15 h à 15 h 30.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 02/08/2013
 
 
Dimanche 4 août, le port de la Pointe Saint-Gildas sera en fête. Le programme : De 9 h à 19 h, village expo avec une quinzaine d'exposants : accastillage, vêtements de marin, peintre de la mer...
À 11 h, messe en plein air. À 12 h 30, restauration et buvette avec saucisses, moules, frites... De 12 h 30 à 13 h 30, concert pop rock avec « Les Férégas ». À 15 h, jetée de la gerbe en mer en hommage des marins disparus. De 15 h à 15 h 30, concert des Gaillards d'Avant. À 15 h 30, démonstration de chiens de sauvetage. De 16 h 30 à 18 h, Cercle celtique, et initiation à la danse bretonne avec Gwennilimor. De 10 h à 18 h, promenades en bateaux à bord des catamarans, goélettes, optimists, bateaux à moteur. Renseignements auprès de l'Office de Tourisme, tél. 02 40 21 62 22 ou Ecole de voile, tél. 02 40 64 77 77.
...
 
 
Fête du Port de la Pointe Saint-Gildas dimanchelire l'article complet   5834  /  2610
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 02/08/2013 - Saint-Brévin-les-Pins : la 30 e édition du Corso fleuri, dimanche
(source photo : Ouest-France)
L'escapade Tyrolienne présente, parmi de nombreux autres chars, au corso fleuri de Saint Brevin l'Océan, dimanche 4 août.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 02/08/2013
 
 
Spectacle haut en couleurs, le Corso fleuri de Saint-Brevin l'Océan se déroulera le dimanche 4 août à partir de 21 h 00. Cet anniversaire sera l'occasion d'un défilé particulièrement renouvelé. Il partira de la Basse Nautique, entraîné par les fameux percussionnistes du groupe Batala de Nantes. L'ensemble du défilé ne comportera pas moins de 13 chars à thèmes, 5 batteries-fanfares et 6 groupes de danses diverses.

Attention : le corsor fleuri se passe le dimanche 4 aout et non pas le samedi 4 aout comme indiqué dans l'article de Ouest France
L'ensemble des chars présentera des nouveautés très animées et surtout très créatives, comme le voyage en Egypte (Paimboeuf), l'incursion en Afrique (Saint Père en Retz), les 101 dalmatiens (Pornic), l'escapade Tyrolienne (La Plaine), la piraterie du Capitaine Crochet (Frosssay), l'ignoble Vizir Iznogood (Préfailles)... Ce défilé de carnaval, parti de la base nautique, empruntera le boulevard de l'Océan, la rue de la Tour carrée, l'avenue du Président Roosevelt, l'allée de l'Argonne, à nouveau le boulevard de l'Océan, l'avenue des Embruns, l'avenue du Président Roosevelt et la rue de la Tour carrée pour arriver devant le Casino. Le public pourra applaudir ce corso fleuri tout au long du parcours. Samedi 4 août, Corso fleuri, 21 h, centre de Saint Brevin l'Océan.
...
 
 
Saint-Brévin-les-Pins : la 30 e édition du Corso fleuri, dimanchelire l'article complet   5832  /  3960
 
 
 
1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
    02/08/13 à 21:00 - josé
    hello c est dimanche le Corso.... Merci a +
     
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 02/08/2013 - Reportage d`Alain Barré sur Yann Quéméneur, peintre et sculpteur
(source photo : www.alain-barre.com)
source :
www.alain-barre.com
 
ajouté le 02/08/2013
 
 
Yann Quéméneur, peintre et sculpteur rezéen, exposait à Pornic pendant le mois de Juillet. Alain Barré nous en dresse le portrait en photos. ...
 
 
Reportage d`Alain Barré sur Yann Quéméneur, peintre et sculpteurlire l'article complet   5835  /  3309
 
 
 
1 avis sur cette actualité   voir l'intégralité des avis
 
 
    02/08/13 à 23:36 - tanagra92
    Intriguée et intéressée, je viens de parcourir le site de ce peintre et je me suis régalée ! Si vous aimez les peintres naïfs, la couleur ou plutôt les couleurs, une vision différente des paysages allez voir et vous ne serez pas déçus, parole de crevette grise ;)
     
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 02/08/2013 - La Bernerie-en-Retz : le conseil Général aménage le vallon de Versannes
(source photo : Ouest-France)
La passerelle, toute neuve, est déjà empruntée par les promeneurs.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 02/08/2013
 
 
L'espace naturel de Versannes a vu récemment sa physionomie changer. Les travaux, prévus par le bureau d'études Phytolab, de Nantes, ont été réalisés en fonction des terrains actuellement propriétés du conseil Général. Depuis le début du mois de juin, le chemin desservant provisoirement les trois habitations, situées au nord, a été remis en état.
Néanmoins, « dans le futur, ce chemin devra être réalisé en dehors de l'emprise de l'espace naturel sensible, conformément aux dispositions du plan local d'urbanisme modifié » relève Guy Dupin, de l'association la Huppe du Paradou. Un sentier piéton transversal, reliant le nord au sud afin de rejoindre le chemin des Douets, a également été réalisé. « Il aura une configuration correspondant à un sentier quand la végétation aura repoussé. » Sur le débouché du sentier transversal, une passerelle en bois a été installée pour le franchissement du fossé, ainsi que plusieurs marches afin de rattraper la dénivellation du terrain. Il a également été mis en place des plots en bois afin d'éviter le passage de véhicules.
...
 
 
La Bernerie-en-Retz : le conseil Général aménage le vallon de Versanneslire l'article complet   5833  /  1512
 
 
 
 
 
 
Notre partenaire :  Entreprise de Bâtiment Guilbaud / Masson &Fils  (cliquez sur le bandeau)
 

La Revue de Web du Jeudi 01 août 2013
     Le résumé du jour (voir détail ci-dessous)
     
      - Vidéo : David Bismuth jouait Chopin hier soir
     
      - Photos : Mario Queen Circus à Pornic, par Hugo de Retz
     
      - Marais breton : les espèces invasives s'exposent
     
      - Photos : Présentation de l'expo MORLAINE - LORIEUX - FIGARO
     
      - Vidéo : La belle histoire de Thomas et Tornado
     
      - Photos : Le Pestac à GARY à Pornic, par Hugo de Retz
     
      - Saint-Michel-Chef-Chef : la commune au coeur des débats des propriétaires fonciers
     
      - Pornic : Plongée dans la nuit de la biodiversité
     
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Vidéo : David Bismuth jouait Chopin hier soir
(source photo : Ouest-France)
source :
Ouest-France
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
L'un des pianistes français les plus importants de sa génération, David Bismuth, donnait un récital à Pornic hier soir. Chopin, Frank et Charles-Valentin Alkan étaient au programme de la soirée. ...
 
 
Vidéo : David Bismuth jouait Chopin hier soirlire l'article complet   5830  /  932
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Photos : Mario Queen Circus à Pornic, par Hugo de Retz
(source photo : Hugo de Retz)
source :
Hugo de Retz
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
Clark Mc Farlane, ce "Ricain" New Yorkais qui a débuté à Broadway est un spécialiste des arts du cirque. C'est un réel fan de Freddie Mercury qui sait faire participer le public à son spectacle.. Hugo de Retz ...
 
 
Photos : Mario Queen Circus à Pornic, par Hugo de Retzlire l'article complet   5827  /  2347
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Marais breton : les espèces invasives s`exposent
(source photo : Le Courrier du Pays de Retz)
Seul moyen de lutte contre la jussie : l'arrachage à la main (photo d'archives)Seul moyen de lutte contre la jussie : l'arrachage à la main (photo d'archives)
source :
Le Courrier du Pays de Retz
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
Des animaux et des plantes mettent en danger les marais de la baie de Bourgneuf. Une exposition d'information leur est consacré. La jussie asphyxie le marais. Le baccharis colonise les marais salants. L’herbe de la pampa supplante les espèces locales. Les ragondins en creusant des galeries détruisent les berges. L’écrevisse de Louisiane dévore la végétation aquatique et s’attaque aux larves. Et la liste n’est pas exhaustive. Toutes ces espèces mettent en danger la biodiversité dans le marais. Et pourtant, elles ont été introduites par l’homme, “par méconnaissance de leurs impacts sur notre environnement” note Noël Faucher, président de l’ADBVBB (1).
C’est pourquoi, en partenariat avec le SMGEMB, cette association met en place une exposition d’information sur ces espèces invasives. Itinérante dans la baie de Bourgneuf, elle a démarré au Perrier et sera visible jusqu’au 17 novembre, où elle terminera sa tournée à Chauvé. Pourquoi Le Perrier ? “Parce que c’est l’une des communes les plus impactées” déclare son maire, Rosiane Godefroy. Sans arrachage, la jussie reprend ses droits “Quand on va acheter une plante, il faut être vigilant car la propagation peut être très rapide”. La nature, sous ses beaux atours, peut être dévastatrice. La jussie se présente sous la forme d’une jolie fleur jaune. Cette plante, destinée aux aquariums mais aujourd’hui interdite à la vente, prolifère dans une eau peu profonde, parce qu’elle est plus chaude, empêchant sa libre circulation. “Le Perrier a été la première commune touchée, en 1997. Au départ, nous n’y avons pas prêté attention. Aujourd’hui, plus de 200km de fossés et étiers sont touchés. À Sallertaine, très peu. À Bois de Cené et Châteauneuf, elle n’a pas été présente pendant dix ans, et depuis peu, arrivant du marais de Machecoul, elle double de surface chaque année” constate Denis Crochet, président du SMGEMB. “On s’attache à la sauvegarde du réseau primaire et secondaire. La seule méthode, c’est l’arrachage manuel”, un travail très pénible. “Nous essayons également de poser des grilles. Le risque, c’est la disparition de la vie aquatique des fossés. Nous encourageons le curage auprès des agriculteurs”. En cinq-six ans, une centaine de fossés ont été curés, “mais quand on y retourne aujourd’hui, la jussie y a repris ses droits. C’est la plante qui nous pose le plus de problème”. Ragondins : “à peine régulés” Pour la faune, la menace principale vient du ragondin. “En deux ans, un couple a 90 descendants. En cinq ans, 250.000. Ils se reproduisent plus vite que les piégeurs” note Michel Deriez, président du comité de pilotage de Natura 2000. “Les efforts des piégeurs nous permettent à peine de réguler leur multiplication. C’est une catastrophe pour les berges des étiers, sans compter la maladie de la leptospirose” précise Noël Faucher. “Nous avons eu peur du plan de réintroduction du vison d’Europe dans le marais mais le marais breton ne serait finalement pas concerné” ajoute Denis Crochet. Manque de moyens Sans ce travail titanesque, “ce marais créé par l’homme pourrait devenir un marécage. Il faut qu’on nous donne les moyens financiers et réglementaires de le faire” appuie Rosiane Godefroy. Plusieurs millions d’euros sont consacrés rien que dans la lutte contre les plantes invasives. La protection des berges représente des coûts énormes. De son côté, l’ADBVBB sensibilise le ministère pour que des espèces soient inscrites sur une liste d’invasives. Le baccharis n’est pas interdit à la vente. “Ce sont les collectivités qui portent cette action, avec les gens du territoire. Il serait peut être bon que les écologistes nous aident” estime Michel Deriez. Outre la protection du milieu naturel et de sa biodiversité, c’est aussi l’économie touristique qui est en jeu. “Comme ça se fait ailleurs”, propose Denis Crochet, “on pourrait peut être encourager les touristes à pécher l’écrevisse de Louisiane ?” Magali Dupont Utile – Jusqu’au 21/07 Le Perrier (espace culturel). Du 29/07 au 16/08 : La Guérinière (mairie). Du 23 au 27/09 Le Perrier (espace culturel). Dimanche 29/09 Beauvoir sur Mer (Vélocéane). Visible également à Saint-Michel Chef Chef (mairie)du 19/08 au 1/09 et à Chauvé (mairie) du 1er au 17/11. (1) : Association pour le développement du bassin-versant de la baie Bourgneuf. (2) : Syndicat mixte de gestion écologique du marais breton. La jussie asphyxie le marais. Le baccharis colonise les marais salants. L’herbe de la pampa supplante les espèces locales. Les ragondins en creusant des galeries détruisent les berges. L’écrevisse de Louisiane dévore la végétation aquatique et s’attaque aux larves. Et la liste n’est pas exhaustive. Toutes ces espèces mettent en danger la biodiversité dans le marais. Et pourtant, elles ont été introduites par l’homme, “par méconnaissance de leurs impacts sur notre environnement” note Noël Faucher, président de l’ADBVBB (1). C’est pourquoi, en partenariat avec le SMGEMB, cette association met en place une exposition d’information sur ces espèces invasives. Itinérante dans la baie de Bourgneuf, elle a démarré au Perrier et sera visible jusqu’au 17 novembre, où elle terminera sa tournée à Chauvé. Pourquoi Le Perrier ? “Parce que c’est l’une des communes les plus impactées” déclare son maire, Rosiane Godefroy. Sans arrachage, la jussie reprend ses droits “Quand on va acheter une plante, il faut être vigilant car la propagation peut être très rapide”. La nature, sous ses beaux atours, peut être dévastatrice. La jussie se présente sous la forme d’une jolie fleur jaune. Cette plante, destinée aux aquariums mais aujourd’hui interdite à la vente, prolifère dans une eau peu profonde, parce qu’elle est plus chaude, empêchant sa libre circulation. “Le Perrier a été la première commune touchée, en 1997. Au départ, nous n’y avons pas prêté attention. Aujourd’hui, plus de 200km de fossés et étiers sont touchés. À Sallertaine, très peu. À Bois de Cené et Châteauneuf, elle n’a pas été présente pendant dix ans, et depuis peu, arrivant du marais de Machecoul, elle double de surface chaque année” constate Denis Crochet, président du SMGEMB. “On s’attache à la sauvegarde du réseau primaire et secondaire. La seule méthode, c’est l’arrachage manuel”, un travail très pénible. “Nous essayons également de poser des grilles. Le risque, c’est la disparition de la vie aquatique des fossés. Nous encourageons le curage auprès des agriculteurs”. En cinq-six ans, une centaine de fossés ont été curés, “mais quand on y retourne aujourd’hui, la jussie y a repris ses droits. C’est la plante qui nous pose le plus de problème”. Ragondins : “à peine régulés” Pour la faune, la menace principale vient du ragondin. “En deux ans, un couple a 90 descendants. En cinq ans, 250.000. Ils se reproduisent plus vite que les piégeurs” note Michel Deriez, président du comité de pilotage de Natura 2000. “Les efforts des piégeurs nous permettent à peine de réguler leur multiplication. C’est une catastrophe pour les berges des étiers, sans compter la maladie de la leptospirose” précise Noël Faucher. “Nous avons eu peur du plan de réintroduction du vison d’Europe dans le marais mais le marais breton ne serait finalement pas concerné” ajoute Denis Crochet. Manque de moyens Sans ce travail titanesque, “ce marais créé par l’homme pourrait devenir un marécage. Il faut qu’on nous donne les moyens financiers et réglementaires de le faire” appuie Rosiane Godefroy. Plusieurs millions d’euros sont consacrés rien que dans la lutte contre les plantes invasives. La protection des berges représente des coûts énormes. De son côté, l’ADBVBB sensibilise le ministère pour que des espèces soient inscrites sur une liste d’invasives. Le baccharis n’est pas interdit à la vente. “Ce sont les collectivités qui portent cette action, avec les gens du territoire. Il serait peut être bon que les écologistes nous aident” estime Michel Deriez. Outre la protection du milieu naturel et de sa biodiversité, c’est aussi l’économie touristique qui est en jeu. “Comme ça se fait ailleurs”, propose Denis Crochet, “on pourrait peut être encourager les touristes à pécher l’écrevisse de Louisiane ?” Magali Dupont Utile – Jusqu’au 21/07 Le Perrier (espace culturel). Du 29/07 au 16/08 : La Guérinière (mairie). Du 23 au 27/09 Le Perrier (espace culturel). Dimanche 29/09 Beauvoir sur Mer (Vélocéane). Visible également à Saint-Michel Chef Chef (mairie)du 19/08 au 1/09 et à Chauvé (mairie) du 1er au 17/11. (1) : Association pour le développement du bassin-versant de la baie Bourgneuf. (2) : Syndicat mixte de gestion écologique du marais breton.
...
 
 
Marais breton : les espèces invasives s`exposent lire l'article complet   5825  /  347
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Photos : Présentation de l`expo MORLAINE - LORIEUX - FIGARO
(source photo : framboise-pornic.eklablog.com)
source :
framboise-pornic.eklablog.com
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
L'ACAP et la Ville de Pornic vous invitent du 27 juillet au 16 août 2013 à la Salle Macé à Pornic ( Ville haute - Les Halles) pour découvrir l'exposition de 3 artistes régionaux. MORLAINE - pastelliste, Maïe LORIEUX - Sculpteure et FIGARO - Illustrateur. Framboise ...
 
 
Photos : Présentation de l`expo MORLAINE - LORIEUX - FIGAROlire l'article complet   5826  /  3722
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Vidéo : La belle histoire de Thomas et Tornado
(source photo : Retz-Zoom)
source :
Retz-Zoom
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
Reportage d’un jeune cavalier voltigeur à La Sicaudais , Thomas « Je suis impatient, Tornado est un cheval Andalou, le dressage a été sportif. ». Un reportage vidéo signé Retz-Zoom ...
 
 
Vidéo : La belle histoire de Thomas et Tornadolire l'article complet   5829  /  3151
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Photos : Le Pestac à GARY à Pornic, par Hugo de Retz
(source photo : Hugo de Retz)
source :
Hugo de Retz
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
Spectacle pour enfants. Le clown GARY, accompagné de sa guitare et de ses peluches, offre un spectacle burlesque. Hugo de Retz ...
 
 
Photos : Le Pestac à GARY à Pornic, par Hugo de Retzlire l'article complet   5828  /  2373
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Saint-Michel-Chef-Chef : la commune au coeur des débats des propriétaires fonciers
(source photo : Ouest-France)
Une assemblée encore bien suivie, cette année.
source :
Ouest-France
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
Une fois par an, l'association des propriétaires fonciers fait le point, fin juillet, avec la municipalité, au cours d'une assemblée générale, présidée pour la dernière fois, par Jean-Claude Averty qui réside maintenant à Marseille. « Il est important de faire bloc. L'association a toujours sa place, pour faire avancer un certain nombre de choses, sur la commune » dit-il en préambule.
Comptant 107 adhérents, dont 12 nouveaux, elle participe aux réunions du conseil municipal et elle a rencontré le maire, le 14 juin et le 19 décembre. Un regret : « Nos courriers, adressés à des responsables administratifs, restent sans accusé de réception. La moindre des choses serait de répondre par voie épistolaire. » L'association s'inquiète du déplacement des galettes Saint-Michel et veut être présente dans le prochain aménagement du front de mer qui pose des problèmes : la sécurité, le trafic de la circulation pour voitures, vélos, piétons, l'esthétisme, l'accès aux plages. Ce projet est contesté par Patrick Girard qui note son imprécision, « on ne connaît pas le coût de cet aménagement qui engage la municipalité pour plusieurs années, sans compter la suppression de nombreuses places de parking. » Le maire a fait le point des travaux réalisés et à venir, avec un diorama et une série de camemberts sur les finances et les objectifs futurs. Si plusieurs points, souvent récurrents, figuraient au coeur des discussions, on retiendra la dégradation de l'avenue d'Anjou, l'aménagement de la rue du Redois, la vitesse des véhicules sur l'avenue des Sports, l'éclairage déficient sur le boulevard de l'Océan. Un Tharonnais a montré son impatience sur le problème du bruit, au bar de la Caravelle. Renouvellement du conseil d'administration. Avec les sortants : Loïc Gilard qui ne veut plus être trésorier Florence Daniaud, Edmond Kerwer, Jean-Paul Gattepaille, voici la composition du nouveau bureau : président, Alain Guibert. Vice-présidente, Florence Daniaud, Trésorier, Jean Retailleau. Secrétaire, Florence Daniaud
...
 
 
Saint-Michel-Chef-Chef : la commune au coeur des débats des propriétaires foncierslire l'article complet   5824  /  2366
 
 
 
 
 
 
 
 
Pornic - 01/08/2013 - Pornic : Plongée dans la nuit de la biodiversité
(source photo : Ouest-France)
Le hibou moyen hululera t-il lors de la nuit de biodiversité ?
source :
Ouest-France
 
ajouté le 01/08/2013
 
 
L'association Hirondelle organise une sortie nature vendredi 2 août qui va plonger les visiteurs dans l'ambiance de la nuit avec « La nuit de la Biodiversité » à Pornic. Les sens en éveil, ces derniers permettront peut-être à tout un chacun d'entendre le hululement d'une chouette, d'observer grenouilles, crapauds, tritons ou encore minuscules insectes aquatiques... Des observations qui réservent bien des surprises aux curieux de nature ! Vendredi 2 août, 19 h à 23 h, lieu de rendez-vous indiqué à la réservation. Réservation auprès de l'Office de Tourisme de Pornic au 02 40 82 04 40. ...
 
 
Pornic : Plongée dans la nuit de la biodiversitélire l'article complet   5823  /  1996
 
 
 
 
 
 
Notre partenaire :  Natessi  (cliquez sur le bandeau)
 



  ACCUEIL   ACTUALITES   AGENDA   INTERVIEW   PHOTOS   VIDEOS   REFERENCEMENT   Espace Publicitaire   i-pornic.com